Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Découvrez les étapes à suivre pour vous poser les bonnes questions avant de faire une étude de marché. Vous pouvez lire nos conseils sur l’analyse PESTEL et l’analyse des tendances sur ce blog, et télécharger le guide complet au format .PDF

Étude de marché : Analyser les tendances et l'environnement

Épisode #3/9 – Après avoir mis vos idées au propre (voir épisode 1 – définir votre projet avant de réaliser une étude de marché), testé votre idée grâce à un prototype et choisi les méthodologies à utiliser pour votre étude de marché (épisode 2 – identifier une méthodologie d’étude de marché), voici venu le temps de rentrer dans le vif du sujet.

Dans cet épisode, nous allons aborder l’étude des tendances de marché et l’étude de l’environnement (aussi appelée analyse PESTEL).

Étape A : Études des tendances de marché

Étude de marché : Etude des tendances du marché

Que vous ayez une idée ou en cherchiez encore une, l’étude des tendances de marché permet de comprendre :

La dynamique du marché dans son ensemble

  • Quelles sont les perspectives du marché qui vous intéressent : haussière, baissière, stable ?
  • S’agit-il d’un marché local, régional, national avec des perspectives d’internationalisation ?
  • Ou bien le marché est-il déjà globalisé ? Dans ce cas, existe-t-il une certaine dynamique en ce qui concerne les pays leaders ? L’implantation géographique pourrait-elle dès lors représenter un facteur clé de succès ?

Les innovations et les tendances particulières du marché

Cette partie est beaucoup plus complexe à appréhender que la précédente. Les données sont en effet beaucoup plus difficiles à obtenir et requièrent un effort plus important. Cela ne doit toutefois pas être une raison pour faire l’impasse sur cette partie, car elle est aussi importante que les autres. Si connaître la dynamique d’un marché est essentiel pour faire une étude de marché, identifier les tendances porteuses à l’intérieur de ce marché ne l’est pas moins.

Où trouver les données sur la dynamique des marchés ?

Des analyses sur les tendances générales des marchés peuvent se trouver dans tous les magazines économiques. Mais ce dont vous avez vraiment besoin, ce sont les tendances rapportées à la zone géographique sur laquelle vous êtes actif. Pour prendre un exemple simpliste, à quoi vous serviraient des chiffres mondiaux sur la consommation de yaourts si vous produisez et commercialisez une production artisanale de ces derniers dans une boutique à Amsterdam ? Dans ce cas, ce sont bien les tendances rapportées au marché hollandais (et encore mieux amstellodamois) qui seront pertinentes. Si de telles statistiques existent, c’est auprès d’une fédération régionale ou nationale que vous aurez les meilleures chances de trouver ces données.

Exemple 1 : étude des tendances dans la restauration

Prenons un exemple simpliste : celui de la restauration. Imaginez que vous souhaitiez ouvrir un restaurant. De multiples possibilités s’ouvrent à vous, notamment sur le type de plats à proposer. Saviez-vous que certains types de cuisine, certains plats, mais également certaines décorations et certains designs d’intérieur sont plus « tendances » que d’autres ? Ne serait-il pas intéressant de choisir en amont la combinaison gagnante, celle qui vous donnera le plus de chances de réussir ?

Exemple 2 : quel sera le nouveau concept de restauration à la mode ?

Une étude de tendance peut également vous aider à identifier le prochain concept à la mode, celui qui fera fureur dans votre région ou dans votre pays. Pour faire une étude de marché, il faut alors identifier les tendances dans d’autre pays. Les métropoles américaines (New York, Los Angeles, San Francisco), les pays nordiques (Danemark, Suède, Finlande, Norvège), mais également le Royaume-Uni, sont des laboratoires d’idées nouvelles qui, testées dans un milieu urbain, prennent parfois racine. Être aux premières loges de ces éclosions peut vous procurer un avantage concurrentiel indéniable. C’est ce que l’on appelle la « veille concurrentielle » ou « veille marketing »

Étape B : L’analyse de l’environnement (analyse PESTEL)

Étude de marché : Analyse Pestel

De nombreuses contraintes peuvent être exercées sur une entreprise. Malheureusement, certaines d’entre elles ne peuvent être contrôlées par le chef d’entreprise : la santé économique du pays, la situation politique, la fiscalité et ses multiples changements, les normes sociales et autres contraintes d’ordre légal ou juridique, l’évolution de la technologie… De nombreux facteurs incontrôlables peuvent néanmoins jouer un rôle important sur le devenir d’une entreprise, quelle qu’elle soit. Les startups, plus fragiles en phase de démarrage et généralement peu capitalisées, sont donc tout spécialement sensibles à ces risques et il convient, avant de se lancer, de les étudier systématiquement. C’est l’objet de l’analyse PESTEL. Chacune des lettres de cet acronyme représente une composante de ces facteurs de risques incontrôlables par le créateur d’entreprise : Politique, Economique, Social, Technologique, Écologique et Légal. Pour la réalisation de cette analyse PESTEL (qui n’est au final rien de plus qu’un canevas vous permettant de passer en revue systématiquement tous les types de risques), vous serez forcé de réfléchir à des aspects que vous aurez peut-être négligés autrement. Car voilà bien le but de l’étude de marché : vous forcer à réfléchir et à identifier les risques afin de les réduire (ou d’en tenir compte) de manière consciente et proactive.

Lisez notre prochain billet sur l’étude de la concurrence pour faire une étude de marché

Si vous avez suivi les premiers épisodes de notre série, votre idée devrait désormais être bien définie, les questions de recherche pour votre étude de marché circonscrite et les premières analyses (étude de tendances et analyse PESTEL) bien entamées. Dans notre prochain billet sur les étapes d’une étude de marché, nous aborderons l’étude concurrentielle. Si vous pensez ne pas avoir de concurrents, vous feriez mieux de suivre cet épisode.