taille echantillon qualitatif

Combien d’entretiens réaliser pour votre étude qualitative ?

Calculateur de taille d'échantillon qualitatif

Combien d’entretiens qualitatifs devez-vous réaliser pour votre étude de marché ? Nous avons construit un outil interactif (ci-dessous) pour répondre à cette question complexe. Sélectionnez un des 4 cas de figure pour calculer automatiquement le nombre d’entretiens qualitatifs à réaliser.

Les champs marqués avec * sont obligatoires.

Pourquoi voulez-vous réaliser des entretiens qualitatifs ? *


Veuillez répondre à ces 4 questions pour connaître le nombre d’entretiens qualitatifs que vous devriez réaliser dans le cadre de votre étude de marché.

Nous vous conseillons de réaliser - entretiens.

Il s’agit d’un nombre minimum d’entretiens. Ce nombre a été déterminé sur la base d’études scientifiques sur le principe de saturation.

Si vous désirez en savoir plus sur les méthodologies qualitatives, veuillez consulter notre guide ou nous contacter. Nous réalisons des études de marché qualitatives et quantitatives dans toute l’Europe.

Contactez-nous

Comment déterminer la taille d’un échantillon qualitatif ?

La taille idéale d’un échantillon qualitatif est une question âprement débattue. Pour cette raison il est très compliquée d’obtenir une réponse claire. La plupart des experts se réfugient derrière le principe de saturation . Ce dernier repose sur l’idée que le nombre d’entretiens qualitatifs n’est pas connu à l’avance. C’est lorsque les nouveaux entretiens ne révèlent plus rien de nouveau par rapport aux précédents qu’on peut raisonnablement arrêter la phase de terrain.
Si cette approche peut être acceptable dans un contexte universitaire, elle n’est pas applicable dans le monde de l’entreprise. En effet, un projet qualitatif en entreprise requiert de définir en amont un périmètre précis et de s’engager sur le nombre d’entretiens qualitatifs à réaliser.

chair blue orange


Que dit la science sur la taille des échantillons qualitatifs ?

Pour concevoir notre calculateur nous nous sommes basés sur des résultats scientifiques et sur des articles académiques.

Commençons par rappeler qu’une étude qualitative ne cherche pas la représentativité statistique. Une étude qualitative vise à mettre au jour un maximum de « thématiques » reliées à un ou plusieurs sujets couverts dans un guide d’entretien. Ces thématiques permettront de formuler des hypothèses qui pourront ensuite être vérifiées avec une phase quantitative.

Les études qui se sont intéressées au nombre d’entretiens qualitatifs restent rares.

Dworkin (2012) rappelle que la plupart des auteurs suggèrent des tailles d’échantillon de 5 à 50. Cela laisse beaucoup de marge et ne permet pas, à l’avance, de proposer une estimation raisonnable. Il rappelle également que dans les études qualitatives de type « grounded theory« , disposer de 25 à 30 participants est un minimum pour atteindre la saturation.

Pour anticiper le nombre d’entretiens qualitatifs nécessaire, Dworkin propose dès lors de s’intéresser aux facteurs qui influencent la saturation d’une part, et la constitution de l’échantillon qualitatif d’autre part :

  • La population étudiée est-elle homogène ou hétérogène ?
  • Quels sont les critères de sélection des participants ?
  • Quel est le budget de l’étude qualitative ?
  • Que est le calendrier de l’étude qualitative ?
  • Certaines variables (les « stratificateurs » clés) jouent-elles un rôle décisif sur la compréhension du sujet ?
  • Le chercheur est-il en mesure de déterminer quand la saturation est atteinte ?

Conseils pratiques pour déterminer la taille de votre échantillon qualitatif

  • Identifiez les segments de votre marché : ils pourraient répondre à des dynamiques différentes qui vous forceraient à un prévoir des répondants en quantité suffisante pour chacun de ces groupes.
  • Identifiez via une revue de littérature les stratificateurs clés
  • Interrogez-vous honnêtement sur la difficulté de recrutement des répondants et votre capacité à mener et analyser les résultats.
  • Analyser les résultats au fur et à mesure via une matrice de codage afin de déterminer quand la saturation est atteinte.

Marshall et al. (2013) ont analysé le nombre d’entretiens réalisés dans des études qualitatives sur les systèmes d’information (informatique)

Les auteurs distinguent plusieurs designs d’études qualitatives : « grounded theory », « single use case », « multiple use case ». Dans le cas de l’étude de marché, l’approche « grounded theory » ne s’applique guère car on est plutôt à la recherche d’une validation d’une application concrète dans un cadre précis. Les études de cas (« use case ») sont donc plus représentatifs de ce qui se fait en matière d’étude de marché. Le 2ème quartile (voir tableau ci-dessous) nous indique les valeurs moyennes trouvées par Marshall et al. (2012):

  • 23 entretiens qualitatifs pour les études de cas simples et 40 pour les études de cas multiples
  • 24 personnes interviewées pour les études de cas simples et 39 pour les études de cas multiples
  • 28 heures d’interviews pour les études de cas simples et 38,8 pour les études de cas multiples
Marshall et al. 2012 qualitative interviews

Taille des échantillons qualitatifs en fonction du type d’étude (d’après Marshall et al. 2013)

Morse (2000) propose différentes variables influençant le nombre d’entretiens qualitatifs à réaliser :

  • périmètre de l’étude : s’agit-il d’un problème spécifique ou plus large ?
  • sujet : les interviews vont-elles être faciles ou difficiles à réaliser ? Le sujet est-il concret ou abstrait ?
  • les répondants disposeront-ils de toutes les informations ?
  • Qualité des données : quel est le niveau intellectuel des personnes interrogées ? Les répondants connaissent-ils le sujet abordé ? Quel est le temps disponible pour l’interview et quelle sera la capacité de concentration des répondants ?
  • Design de l’étude : les entretiens qualitatifs appliqués à une étude de marché rentrent le plus souvent dans la catégorie « use case ».
Mason (2010) number of qualitative interviews

Nombre d’études en fonction de la taille de l’échantillon qualitatif (Morse, 2000)

Mason (2010) a étudié 2533 thèses de doctorat utilisant une approche qualitative et a classifié chaque échantillon qualitatif en fonction de la nature de l’étude. En moyenne, les études se basaient sur 31 entretiens qualitatifs, la médiane s’établissant à 28. Des différences notables sont toutefois observables, puisque l’étude la plus « pauvre » comportait 1 entretien. A l’opposé une étude se basait sur 98 entretiens.


Les différents types d’approches qualitatives

Il apparaît clairement que la nature même de l’étude qualitative permet de déterminer la taille de l’échantillon.

Ethnographie et ethnoscience

Pour Morse (1994), 30 à 50 interviews sont suffisantes. Bernard (2000) constate quant à lui que la plupart des études utilisent des échantillons de 30 à 60 interviews ;

Grounded Theory

Creswell (1998) préconise 20 à 30 interviews qualitatives alors que Morse (1994) en recommande 30 à 50.

Phénoménologie

Pour Creswell (1998), 5 à 25 interviews sont idéales. Morse (1994) indique qu’au moins 6 interviews doivent être réalisées.

Recherches qualitatives en général

Pour Bertaux (1981, p.35), le plus petit échantillon qualitatif acceptable doit être composé de 15 entretiens


sources bibliographie

Sources

Bernard, Harvey R. (2000). Social research methods. Thousand Oaks, CA: Sage.

Bertaux, D. (1981). From the life-history approach to the transformation of sociological practice. Biography and society: The life history approach in the social sciences, 29-45.

Creswell, John (1998). Qualitative inquiry and research design: Choosing among five traditions. Thousand Oaks, CA: Sage.

Dworkin, S. L. (2012). Sample size policy for qualitative studies using in-depth interviews.

Marshall, B., Cardon, P., Poddar, A.,  & Fontenot, R. (2013). Does sample size matter in qualitative  research?: A review of qualitative interviews in IS research. Journal of computer information systems, 54(1), 11-22.

Mason, M. (2010, August). Sample size and saturation in PhD studies using qualitative interviews. In Forum qualitative Sozialforschung/Forum: qualitative social research (Vol. 11, No. 3).

Morse, J. M. (1994). Designing funded qualitative research.

OK