Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs
Découvrez les étapes à suivre pour vous poser les bonnes questions avant de réaliser votre étude de marché. Vous pouvez lire nos premiers conseils sur ce blog, et téléchargez le guide complet au format .PDF

Étude de marché : Faire une étude de marché, les conseils à lire

Épisode #1/9 – Avant de réaliser une étude de marché, il est essentiel de préciser votre idée et définir votre projet. À ce stade, nous vous proposons de créer une définition aussi précise que possible de votre projet, son utilité ou sa valeur ajoutée, ses points forts et déjà, ses faiblesses éventuelles. Grâce à une séance de Design Thinking vous concrétiserez votre proposition de valeur et serez prêts pour la 2ème phase.

Étape A : Mettez votre idée au propre

Étude de marché : Mettez votre idée au propre

À quel stade en êtes-vous ? Avez-vous une idée déjà bien claire ou bien est-elle encore vague ? Quel que soit l’état de maturité de votre projet, il est utile de mettre votre idée par écrit. Avant de réaliser une étude de marché, un processus d’écriture vous forcera à objectiver vos idées et à passer d’un état abstrait à un état concret. Cette objectivation vous servira lors de l’étape suivante, lorsqu’il s’agira de présenter votre idée à vos proches. Vous pourrez alors être sûr de livrer un message homogène et d’obtenir des réponses de vos proches qui seront toujours basées sur la même idée. Contentez-vous à ce stade de quelques lignes (une dizaine au maximum) qui résumeront ce qu’est votre idée, quel type de clients vous souhaitez toucher, les avantages que ces derniers en retireront, et ce pour quoi votre idée est meilleure que l’offre actuelle.

Étape B : Testez votre idée avant l’étude de marché

Étude de marché : Testez votre idée

N’ayez pas peur que quelqu’un vous vole votre idée. Cette peur est irrationnelle et vous prive de feedback précieux. Au contraire, dans la phase la plus précoce de votre projet, bien avant de réaliser une étude de marché, nous vous incitons fortement à tester votre idée auprès de vos amis. Qu’en pensent-ils ? Quels sont leurs avis positifs et négatifs ? Demandez-leur spécifiquement quels côtés négatifs ils y voient. On tombe facilement amoureux de son idée. Prenez garde. C’est ainsi que naissent les échecs. À force d’être trop convaincu, on finit par ne plus voir toutes les erreurs et les chausse-trappes. Nous avons entendu trop d’entrepreneurs nous dire qu’ils connaissaient suffisamment leur marché pour ne pas avoir besoin de réaliser une étude de marché. Les difficultés et l’échec ont alors vite pointé le bout de leur nez.

Pourquoi tester et améliorer son idée de business avant de lancer une étude de marché ?

Trop souvent les porteurs de projets qui viennent nous voir avant de se lancer n’ont qu’une idée imparfaite de ce qu’ils veulent faire. Notez que c’est déjà bien de venir nous voir avant. Un certain nombre de personnes vient nous voir “après” le lancement, quand il est déjà trop tard.

Cette première phase de notre méthodologie vise à rendre plus solide, plus mature, l’idée de business avant de démarrer véritablement l’étude de marché. Pourquoi en effet passer des semaines ou des mois à étudier le marché d’un produit imparfait ? Autant minimiser les risques en l’améliorant d’abord pour mesurer plus objectivement ses chances de succès après.

Étape C : Organisez une séance de Design Thinking

Étude de marché : Design Thinking

Après avoir recueilli les avis de vos amis de manière informelle, il est temps de passer à une phase plus concrète. Organiser une séance de travail permettra de structurer les idées et de jeter les bases de ce que sera vraiment votre produit ou votre service. Avant de réaliser une étude de marché, nous vous incitons à utiliser la méthode du Design Thinking pour affiner vos idées et parvenir, en une ou deux journées de travail intensif, à une définition précise du produit, des points de différenciation attendus, du design, … Questionnez les participants pour comprendre comment ils utilisent votre produit où la manière dont votre service leur est utile. Identifiez aussi leurs points d’insatisfaction pour ensuite créer différents prototypes.

Read also: Innovation et Design Thinking : 3 secrets pour générer des idées incroyables

Conseils pratiques pour votre séance de Design Thinking

En plus des conseils que vous trouverez dans notre autres articles, nous souhaitions vous donner de plus amples informations sur la méthode de Design Thinking, sur l’organisation d’une séance ainsi que sur ce que vous pouvez en attendre.

Informations générales sur le Design Thinking

Le Design Thinking est une approche, privilégiée par les designers pour trouver de nouvelles idées et les transformer en produits nouveaux ou en services nouveaux. Le Design Thinking n’est pas une “méthode miracle”. En fait les techniques utilisées pour comprendre les customers pains ” les “douleurs du client” en français) relèvent de l’ethnographie. Vous comprenez donc immédiatement qu’il existe une sorte de chevauchement entre l’approche qualitative de l’étude de marché et les techniques mises en place dans le cadre du Design Thinking.
L’intérêt du Design Thinking est sans doute la structure, la démarche logique mise en place pour parvenir à des résultats. Loin des démarches heuristiques et aléatoires, ce qui nous plaît le plus dans le Design Thinking est c’est approche systématique qui permet d’augmenter les chances de résultats. Pour mieux appréhender cette démarche, nous avons préparé un schéma (ci-dessous) qui vous en présente les différents aspects.

les différentes étapes d'un atelier de Design Thinking

Schéma représentant les différentes étapes d’un atelier de Design Thinking. Les parties 1 (“pensée intégrative”) et 2 (“pensée divergente”) s’appuient sur des techniques qui sont également utilisées dans les études de marché.

 

"fast fail prototype"

Élément d’un “fast fail prototype” réalisé lors d’une séance de design thinking. Les “fast fail prototypes” permet de tester rapidement la pertinence d’une nouvelle idée, d’un nouveau concept.

Organisation d’une séance de Design Thinking

L’organisation d’une séance n’est pas une mince affaire. Au-delà des compétences dont il faut disposer en matière de Design Thinking, les aspects logistiques ne sont pas non plus à négliger. Bien entendu il vous faudra un espace accueillant pour les deux journées de l’atelier, il vous faudra prévoir à manger pour les participants, il vous faudra du matériel (voir encadré ci-dessous) et … il vous faudra des participants(es). C’est peut-être la partie la plus ardue car mobiliser une dizaine de personnes pendant deux jours vous demandera pas mal de force de persuasion et sans doute aussi une petite compensation. De nos jours rares sont les personnes qui donnent de leur temps gratuitement (surtout lorsqu’il s’agit de travailler 8 heures par jour pendant 2 jours). Il y a plusieurs solutions à ce problème apparemment insoluble. La première consiste à mobiliser votre cercle de connaissances afin de jouer sur le lien affectif pour obtenir leur temps et leur réflexion. La seconde est plus subtile mais requiert que vous disposiez d’un animateur / formateur professionnel. Sous couvert d’une formation au Design Thinking vous pourrez de cette manière recruter facilement une dizaine de personnes désireuses d’apprendre la méthode. Attention toutefois à ne pas recruter n’importe qui. Cette étape est importante dans la réalisation de votre étude de marché et il est donc primordial que vous n’invitiez que des personnes qui sont susceptibles de constituer vos futures cibles marketing. Vous n’avez pas besoin de touristes ! Vous avez besoin de potentiels prospects ayant un vrai avis sur le sujet qui vous intéresse.

La matériel nécessaire à une séance de Design Thinking

Voici une liste non exhaustive du matériel nécessaire à l’organisation de l’atelier :

  • des feuilles A0 pour la création des personna
  • de nombreux et multiples stylo, feutres, …
  • du matériel de bricolage pour la création des prototypes
  • si une plongée ethnographique est prévu, un carnet de prises de note et un plan
  • servez-vous également des outils digitaux pour animer les groupes qui seront sur le terrain. Pensez par exemple à créer un groupe whatsapp pour animer les équipes sur le terrain.

Qu’attendre d’une séance de Design Thinking

Pour répondre à cette question il est important de replacer la démarche du Design Thinking dans le contexte plus large de l’étude de marché. En effet, dans notre approche, le Design Thinking est une première étape qui vise à atteindre l’excellence de l’idée de business qui sera évaluée ensuite avec les techniques d’étude de marché “classiques”.
Ce qu’il faut dès lors attendre c’est une idée de business plus mature, exempte des fautes et des biais les plus évidents. Mais la première phase ne serait pas complète sans un livrable tangible : un prototype. Le prototype, élément central du Design Thinking, va en effet nous servir à rendre plus objective l’étude de marché.

Lisez notre prochain billet sur les étapes d’une étude de marché

Lorsque votre projet est bien défini, une première synthèse s’impose. Dans notre prochain billet sur les étapes d’une étude de marché, nous vous proposerons plus de conseils à suivre avant de prototyper votre idée.