Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Etude de marché au SIAL 2018. Tendance 2 : « easy snacking »

Partager cet article sur

Le plaisir reste un des axes d’innovation majeurs dans le domaine de l’alimentation et le salon mondial de l’alimentation SIAL Paris 2018 nous a permis de repérer quelques produits intéressants qui surfent sur cette tendance. Pour tout comprendre des tendances de marché, n’hésitez pas à consulter nos autres articles (les super-aliments, les aliments propres, les alternatives végétariennes, les aliments à sensations) ainsi que tous nos conseils pour visiter le SIAL efficacement et un aperçu des innovations du marché de l’alimentation 2018 en chiffres.

Bonne lecture et belles découvertes et n’hésitez pas à nous contacter pour toute question ou pour tout besoin en études de marché.

Betters international

Betters International est une société d’origine américaine dont le siège est à Monaco. Elle s’est distinguée cette année au SIAL par un prix de l’innovation (Grand Prix Bronze, c’est-à-dire la 3ème place au concours général et le 1er prix dans la catégorie « fruits et légumes ») pour son innovation BeKids. Spécialistes de la lyophilisation (un processus qui consiste à sublimer l’eau contenue dans un produit après congélation) Betters International proposait au SIAL sa gamme « Be Kids » de fruits lyophilisés en bâtonnets à destination des enfants.

Plusieurs fruits sont déjà disponibles :

  • pastèque
  • mangue
  • ananas
  • banane

Nous avons même eu l’occasion de goûter un prototype de fraise lyophilisée (voir image ci-dessous) à l’aspect bluffant.

D’un point de vue gustatif Be Kids est vraiment très agréable (surtout la mangue) et les propriétés du produit sont bien conservées. Du point de vue de la texture nous préférons la version « Be Sweets », des morceaux de fruits de plus petite taille dont la dégustation souffre moins de l’absence d’eau dans le produit. Nous sommes en particulier fans des tomates lyophilisées qui sont tout bonnement stupéfiantes.

Les sucettes « Be Kids » devraient être commercialisées en 2019 pour un prix public très agressif inférieur à 1€.

Ceci n’est pas une maison de Schtroumpfs. C’est une fraise lyophilisée (prototype Betters International)

Eat Real

Eat Real est une société britannique connue à l’origine sous le nom CoFresh. Fondée dans les années 1970 par des entrepreneurs d’origine indienne, elle s’est toujours concentrée sur le segment du snacking et a connu le succès grâce à ses produits « Bombay Mix » et « Balti Mix » qui lui ont permis d’exporter dans 48 pays.

Une décision marketing stratégique fut prise il y a 4 ans qui conduisit la société à adopter une nouvelle identité commerciale sous le nom de « Eat Real » et à proposer des alternatives plus saines en matières de snacking. Si les produits à l’origine du succès de la société sont toujours commercialisés, Eat Real revendique aujourd’hui son positionnement sur le « healthy snacking » grâce notamment à sa gamme de légumes frits sous vide, un processus qui permet de réduire la quantité d’huile utilisée et qui diminue fortement la formation d’acrylamide, un composé soupçonnée d’être cancérigène.

Gustativement il s’agit d’un très bon produit, notre préférence allant toutefois aux « Snap Pea Crunch » contenant uniquement des haricots.

Conditionnés en sachet de 60g, les « Veggie Bites » et « Snap Pea Crunch » sont commercialisés à 2€ environ.

Les deux nouveautés de la société Eat Real

Cynara : artichoke chips

Une des premières sociétés dont nous avons visité le stand est Cynara, sélectionnée pour le concours SIAL Innovation pour ses chips d’artichauts. La PME est basée à Murcie dans le sud de l’Espagne et est spécialisée dans les artichauts.

Leur dernier produit est commercialisé depuis le début de l’année et se présente sous la forme de chips d’artichauts. Il s’agissait pour la PME espagnole d’une tentative de diversification.

Si l’idée est originale (les chips d’artichauts ne sont toutefois pas une nouveauté absolue), nous avons trouvé que le goût si particulier de l’artichaut n’était plus assez présent.

Étiquettes : , , ,

Auteur: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Partager cet article sur

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *