Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Innovations dans le secteur postal . Episode 3 : de nouvelles options de livraison

Partager cet article sur

Voici déjà l’épisode 3 de notre série sur les innovations lancées par les opérateurs postaux. Vous pouvez accéder aux premiers épisodes de la série ici (épisode 1, épisode 2).

L’innovation dont nous allons parler aujourd’hui est provoquée par des changements sociétaux et comportementaux. L’importance prise par le E-commerce est indubitable. Le tsunami ne peut plus être arrêté. Nous sommes sur le point d’assister à des changements irréversibles pour les logisticiens qui seront mis sous pression pour la prochaine décennie à venir.

Episode 3 : à la recherche de nouvelles façons de livrer des colis et du courrier

De nouveaux emplacements pour la distribution du courrier et des colis

Il s’agit d’une tendance majeure et le prochain épisode, qui sera consacrée consignes automatiques (le sujet est plus intéressant que son titre ne le laisse supposer), tombe dans cette catégorie aussi.

Examinons tout d’abord le cas de Network Rail qui tente de mettre en place un service d’envoi/réception colis dans les gares. Les passagers pourront utiliser le service pour collecter et livrer des colis, un système similaire à celui que bpost avait mis en place dans le passé (annonce presse de Novembre 2005) au travers d’un partenariat avec la SCNB / NMBS. Certains points poste dans les gare ont toutefois disparu entre temps.

La particularité de l’initiative Network Rail est que ces magasins seront réservés aux colis, des objets qui ne peuvent en théorie être livrés en votre absence. Ces magasins ouvriront en premier lieu dans trois gares afin de tester le concept, permettant ainsi aux passagers en transit de collecter et d’envoyer leurs paquets. Des employés seront à disposition pour aider les clients et les conseilelr. Les heures d’ouverture seront adaptées aux gares, c’est-à-dire de tôt le matin jusqu’à tard le soir et ce 7 jours sur 7. Les notifications de livraison seront envoyés aux clients en utilisant une approche multi-canal : email, Texto (SMS) et via une application mobile dédiée sur smartphone. La phase d’essai sera ouverte exclusivement aux employés de Network Rail et une fois le pilote validé, les clients pourront s’inscrire gratuitement afin de profiter de ce service. Le premier magasin de ce type sera ouvert à la gare de Milton Keynes ; suivront ensuite Londres Paddington et la gare de Woking. Au total 4000 nouveaux emplois sont attendus.

Cette initiative, au milieu d’une gare, vise à tirer profit des temps d’attente et des déplacements contraints des personnes se rendant au travail. Elle ne manquera pas de vous rappeler une initiative comparable dans un tout autre domaine : celle de Delhaize, une chaîne de supermarchés belge qui avait à l’instar de Tesco en Corée du Sud installé son Cube dans différentes gares et stations de métro de Bruxelles.

L’initiative Network Rail répond de toute évidence à la tendance croissante de l’e-commerce et à la hausse à venir du trafic de colis. Deutsche Post a également l’intention de tirer profit de cette tendance de fond par l’extension de son réseau de « stations colis ». En outre l’opérateur postal allemand teste actuellement à Bonn ce qu’il appelle la «boîte de colis». Cette dernière peut être décrite comme une boîte aux lettres de grande taille, adaptée à chaque maison, permettant de recevoir un colis en son absence (dixit le CFO Lawrence Rosen). Le but ici est de livrer des colis en l’absence du destinataire, lui évitant ainsi d’aller au bureau de poste récupérer son envoi et réduisant du coup la charge de travail du personnel dans les bureaux de poste. C’est un scénario gagnant-gagnant grâce auquel les clients pourront directement profiter de leurs produits sans avoir à perdre du temps pour aller au bureau de poste. Satisfaction client garantie.

Comme un pas de plus vers diminuer la pression sur les bureaux de poste Deutsche Post est également à la recherche d’ici à la fin de 2014 de 20 000 magasins de détail, les boulangeries et stations d’essence pour y déposer ses colis. Ce segment du marché ne fait en effet que grandir, au contraire du segment « mail » qui devrait baisse de près de 3 % en 2013 .

Étiquettes : , , ,

Auteur: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Partager cet article sur

1 commentaire

  1. J’ai effectivement découvert ce service BPost dans la station Delta, ce qui m’a plutôt surpris puisqu’il s’agit d’une station métro-train relativement décentrée.

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *