Gagnez de l’argent en répondant à nos enquêtes

Inscrivez-vous dès maintenant !
Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

4 questions à se poser pour gérer l’après Covid-19

Gagnez jusqu’à 50€ en participant à une de nos études de marché rémunérées.

Inscrivez-vous dès maintenant !

La crise du Covid-19 va faire beaucoup de perdants et quelques gagnants. Une reprise franche interviendra sans doute en 2021. D’ici là, il y a des choses à faire pour en sortir gagnant en 2021 et après.

Si vous n’avez que 30 secondes

  • Ne tablez pas sur une reprise franche avant Janvier 2021
  • Oubliez l’année 2020
  • Préparez déjà la reprise de Janvier en soignant votre inbound marketing (comment va votre mailing list ?)
  • Anticipez les besoins des clients en 2021 et au-delà pour vous réinventer. Les services et produits d’aujourd’hui ne seront pas ceux de demain.

Sommaire


Introduction

25% de chômage, une économie à l’arrêt, des projets arrêtés et des contrats annulés du jour au lendemain. La crise du Covid-19 a secoué les entreprises et l’onde de choc va encore se faire sentir. Personne n’arrive à se projeter dans l’avenir et à se rassurer par rapport aux actions à entreprendre pour, demain, encore avoir une place dans la société.


Quand est-ce que ça va reprendre ?

En bref, je pense que pour une majorité de secteurs l’année 2020 peut déjà être oubliée. Il ne faut plus compter dessus. Mieux vaut se projeter vers 2021. La demande en 2020 va rester à des niveaux historiquement bas.

Je ne pense pas être particulièrement pessimiste en écrivant cela, juste réaliste. Même les secteurs les moins touchés par la crise ferment les robinets de l’investissement. Dans le secteur de l’agro-alimentaire par exemple, 70% des entreprises françaises ont été impactées négativement et la baisse de CA est de 22% en moyenne. Les trésoreries ont été mises à mal par une hausse des coûts, se traduisant par un gel des investissements.

Ces investissements ne reprendront qu’avec une reprise de la consommation et une confiance des industriels dans cette reprise. Et pour des raisons de fonctionnement interne des entreprises (préparation des budgets 2021 à partir de septembre), plus rien ne se passera en 2020. Je vous invite à lire dans cet article pourquoi la reprise sera lente et se fera à partir de Janvier 2021.

La conséquence malheureusement logique c’est que vous devez dès à présent réduire tous vos coûts pour pouvoir tenir jusqu’en 2021. Car il est probable que la reprise tant attendue en 2020 ne se produise tout simplement pas. Je suis de ceux qui pensent que seul un vaccin pourra permettre de retrouver une vie normale, et que ce vaccin ne sera pas disponible avant la 2ème moitié de 2021.


Quel sera l’impact du Covid sur mon entreprise ?

Il est probable que la crise du covid entraînera une baisse importante de votre CA. Rares sont les entreprises qui seront épargnées. Tout le monde n’a pas la chance d’être dans un des rares secteurs porteurs.
Certains essayent de calculer précisément l’impact. Pour ma part je me suis juste dit que si j’arrivais à ne pas perdre de plus de 50% de mon CA je serais content.


Que faire en attendant la reprise ?

Préparer la reprise ! Voilà ce que vous devez faire ! Comment ? En soignant déjà vos clients existants (c’est le principe de la fidélisation client). Si vos employés sont encore en activité et qu’ils ont moins à faire utilisez ce temps pour leur faire faire du suivi client, pour aider vos clients sans leur demander d’argent supplémentaire.

Autres points d’action : soigner votre inbound marketing d’une part (voir un exemple concret ici), vous occuper de votre mailing list d’autre part.

Commençons par l’inbound marketing. Vous n’avez sans doute jamais eu autant de temps disponible. Utilisez-le pour créer du contenu et communiquer sur les réseaux sociaux. Il faut rester top of mind pour ne pas être oublié quand ça redémarrera. En ce qui nous concerne nous avons augmenté notre fréquence de publication, multiplié les podcasts et au final doublé notre trafic.

Votre mailing list mérite aussi que vous vous y intéressiez. J’avais laissé tomber la mienne depuis des années et la crise a donc été le moment de développer un call-to-action à insérer dans mes articles afin de faciliter l’abonnement. Il y a encore beaucoup de choses à améliorer mais techniquement ça fonctionne et les abonnés s’accumulent.


Est-ce que je dois me réinventer ?

Cela me semble indispensable. Je ne pense pas qu’il sera possible de travailler comme avant. Je ne pense pas non plus qu’il est envisageable de faire des affaires comme avant. Le chômage va mettre les entreprises sous pression, les budgets marketing vont diminuer, l’innovation va ralentir mécaniquement, la concurrence va s’intensifier et les prix baisser. Ne comptez donc pas sur les 2 prochaines années pour votre croissance organique. A moins que vous n’innoviez vous-même.

Se projeter dans l’avenir c’est forcément réfléchir à un monde largement plus digitalisé dans lequel la majorité des entreprises sera désorientée car elle n’en possédera pas les codes.

Je pense que c’est le moment de faire le tour ses capacités, de ses atouts et d’inventer les produits et services de demain. Tout le monde est dans la même situation mais seule une infime minorité a la capacité de se projeter. Soyez de cette minorité. Demandez-vous de quoi sera fait 2021, ce que les entreprises et les consommateurs voudront. La rupture a été tellement brutale qu’elle nous place dans une situation relativement confortable pour imaginer le monde d’après. L’innovation incrémentale, si hasardeuse (“les consommateurs voudront-ils de cette fonctionnalité supplémentaire ?”) est derrière nous.

Se projeter dans l’avenir c’est forcément réfléchir à un monde largement plus digitalisé dans lequel la majorité des entreprises sera désorientée car elle n’en possédera pas les codes. Proposer des solutions permettant de gérer ces nouveaux codes, ces nouvelles activités, c’est forcément se mettre dans une position de gagner dans le monde de demain.



Images d’illustration : shutterstock

Tags:

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *