Gagnez de l’argent en répondant à nos enquêtes

Inscrivez-vous dès maintenant !
Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

+89% de trafic en 6 semaines (+ backlinks en bonus) : comment j’ai fait

Gagnez jusqu’à 50€ en participant à une de nos études de marché rémunérées.

Inscrivez-vous dès maintenant !

89%. C’est l’augmentation de trafic que j’ai réussi à générer sur notre blog pendant la période de confinement. Je vous explique comment dans cet article. Mélange de SEO, d’investissement temporel et de promotion automatisée, les résultats ont été au-dessus de mes espérances.

Si vous n’avez que 30 secondes

  • Pendant le confinement, le trafic sur tous mes sites a augmenté suite à mes actions. En anglais cette augmentation a été de 89%
  • J’ai créé des articles de fond, très longs (3000-4000 mots) sur des sujets très précis liés à la crise du Covid. La publication s’est étalée du 13/04/20 au 11/05/20
  • J’ai utilisé Linkedin pour faire la promotion de mes articles auprès de mes contacts
  • J’ai utilisé mes articles pour faire de nouveaux contacts sur Linkedin
  • Les chiffres de trafic en provenance de Linkedin dans Google Analytics semblent hautement improbables (trop bas)
  • gain de 26 backlinks, dont une dizaine avec des DA > 30 et 1 avec un DA de 91

Sommaire


Introduction

13 ans de blogging. 3500 articles de blog écrits. Autant vous dire que j’ai fait beaucoup d’erreurs et que j’en ai tiré des leçons. La période de confinement a été, malgré ses difficultés, propice à une réflexion sur mes erreurs. Et je suis plutôt content des résultats. En effet j’ai réussi à augmenter le trafic sur le site. En particulier le trafic sur le blog en anglais a augmenté de 89%.


Les résultats

Je crois que le graphique est parlant (moyenne mensuelle en haut, hebdomadaire au milieu, journalière en bas).

Vous voyez clairement l’augmentation à partir du 15 avril. Elle se répercute sur la moyenne journalière, hebdomadaire et mensuelle. Elle est due à la mise en place d’une série d’articles particulièrement optimisés au niveau du SEO et qui m’ont permis de récolter de nombreux backlinks et de me classer en moins de 48h en 1ère place sur Google dans de nombreux pays. Cette augmentation est pérenne et je le vois encore aujourd’hui dans mes statistiques de fréquentation. Ces dernières sont certes moins élevées que pendant le confinement, mais 50% plus hautes que ce qu’elles étaient avant.


La méthode

La méthode que j’ai appliquée pour obtenir ces résultats est simple, mais je doute qu’elle soit facilement reproductible dans un contexte autre que celui du Covid. Je m’explique.

Le confinement a créé des besoins très spécifiques en matière d’information. En outre, le confinement a libéré beaucoup de temps pour lire et rechercher cette information. J’ai donc cherché à comprendre ce que les gens voulaient comme information et à fournir cette information le plus rapidement, et le plus qualitativement possible. J’ai publié chaque lundi du 13/04/20 au 06/05/20 un article de fond sur un sujet lié au Covid. Une fois l’article écrit, je l’ai “poussé” en utilisant mon réseau Linkedin.


Etape 1 : reconnaître le besoin d’information

Tout le monde vous dira qu’avant d’écrire un article il faut repérer le sujet, analyser les mots-clés (avec Ahrefs, Moz, …). J’ai essayé avec Moz Pro, mais les sujets auxquels je pensais ne retournaient aucun résultat. J’ai donc fait ce que tout le monde vous déconseillera de faire : je me suis fié à mon intuition. La question que je me suis posée était simple : quelles questions se posent ceux qui sont en confinement ? Et c’est ainsi que je suis arrivé à la conclusion qu’il fallait proposer des articles de fond sur l’impact du Covid par secteur d’activité. Bien entendu il m’eût été impossible d’écrire sur tous les secteurs d’activités. Je me suis donc concentré sur ce que je connaissais :


Etape 2 : écrire un article “épique”

La 2ème étape a consisté à publier un article de fond, très documenté, chaque lundi. Pour reprendre les mots de Brian Dean (un gourou du SEO), il fallait donc écrire un article “épique”. C’est loin d’être évident, même pour quelqu’un qui écrit chaque jour depuis 15 ans. Car il faut beaucoup d’idées et de temps pour écrire 4000 mots sur un sujet.
J’ai donc organisé des rendez-vous téléphoniques avec des experts pour avoir des opinions originales, des chiffres inédits, et ça a marché. J’ai bien publié chaque lundi mes différentes analyses.


Etape 3 : en faire la promotion

Pour la partie promotion, j’ai choisi d’utiliser Linkedin. Puisque j’ai écrit sur des sujets qui relevaient de mon domaine de compétence, j’avais nécessairement dans mon réseau des personnes intéressées par le sujet. Je leur ai donc envoyé par message privé un lien vers mes différents articles. En parallèle, j’ai agrandi mon réseau Linkedin en utilisant Phantombuster et en envoyant mes articles à des listes de personnes filtrées selon leurs affinités. Là aussi ça a bien fonctionné.
Résultat des courses : des backlinks de qualité, des contacts de qualité, des invitations (notamment une pour un podcast).


Sur la période je gagne 26 backlinks, dont une dizaine avec des DA (domain authority) de 30 ou plus (et un avec un DA de 91 !). Pari gagné pour moi donc.


Apport de Linkedin

Pour finir, intéressons-nous à Linkedin en tant que source de trafic pour votre site web. Comme je l’ai expliqué dans cet article, l’algorithme de Linkedin privilégie les discussions à l’intérieur de la plateforme et pénalise les liens externes. Depuis la mise à jour de l’algorithme de Linkedin, l’hyperlien en tant que tel n’est plus pénalisé mais le post ne sera pas promu par l’algorithme si les utilisateurs ne passent pas de temps à interagir avec.

Sur le graphe ci-dessus on voit le trafic entrant à partir de Linkedin. Je ne sais pas si c’est fiable mais en tout cas vous voyez que les chiffres ne sont pas excessivement élevés (1813 visiteurs uniques sur la période du 06/04/20 au 17/05/20). On note toutefois des pics intéressants les 26 et 27/04/20 (un dimanche et un lundi).
Ces chiffres me font toutefois douter de la qualité des données dans Google Analytics. Vu la promotion que j’ai fait de mes articles sur Linkedin, il serait étonnant de n’avoir qu’un trafic hebdomadaire à 2 chiffres via ce réseau social. A mon avis il y a quelques problèmes de tracking (cookies bloqués, pas de tracking des messages privés, …). Si vous avez une idée n’hésitez pas à la mettre en commentaire.



Images : shutterstock

Tags:

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *