Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

SEO : pourquoi mettre à jour son vieux contenu [conseils d’un blogger depuis 13 ans]

Share This Post On

C’est clair que vu de l’extérieur on pourrait avoir l’impression que nous publions moins en ce moment. Ce n’est qu’une apparence. Je mène une campagne de réécriture et de mise à jour de fond pour améliorer encore notre SEO. Cela m’a amené à écrire quelques milliers de mots en quelques jours. Alors forcément ça laisse un peu moins de temps pour écrire de nouveaux articles de blog mais c’est tout aussi important pour le SEO. Je vous explique tout dans ce court article.

Sommaire

Quelques positions font la différence

Autant vous le dire tout de suite, quelques positions de différence peuvent vous faire faire un bond énorme en termes de trafic online. Et c’est exactement ce que je cherche à atteindre.

La 1ère position recueille 31% des clics et plus vous vous enfoncez dans le classement, plus le taux de clic (CTR) diminue. Seulement 0.8% des internautes vont en fait à la 2ème page de résultats.
J’ai repris une étude de Backlinko pour vous représenter les gains de CTR d’une position à l’autre. Vous voyez qu’en gros vous perdez 1 point de pourcentage de CTR à pour chaque position perdue jusqu’à la 7ème position. Ensuite le CTR reste à peu près le même.

Pourquoi la mise à jour du contenu est importante pour le SEO ?

Google aime le contenu frais. C’est un fait. Si vous vous lancez dans un blog, vos performances seront bien meilleures si vous mettez régulièrement à jour votre vieux contenu. Pour vous en convaincre lisez par exemple ce billet publié par Neil Patel.
En mettant à jour du contenu ancien sur votre site vous “montrez” à Google que vous vous occupez de votre site et que ce dernier est “digne” de figurer dans les résultats de recherche.
Reste à savoir quoi mettre à jour.

4 points essentiels pour mettre votre blog à jour et améliorer votre SEO

  1. vérifiez les liens et éliminez tous les liens cassés (erreurs 404)
  2. Réécrivez au moins 20% du contenu
  3. ajoutez des liens vers des pages récentes
  4. vérifiez vos métadonnées et votre titre SEO

Que mettre à jour dans mon contenu online pour booster mon SEO ?

Difficile de se replonger dans un article qu’on a écrit il y a des années (il y a plus de 10 ans pour certains de mes billets). Pour être efficace il faut donc un plan d’attaque et savoir à l’avance sur quoi travailler

Axe de mis à jour 1 : les liens

Si vous ne deviez mettre à jour qu’une seule chose ce serait les liens externes. Assurez d’abord qu’aucun d’entre eux ne soit cassé (erreur 404). Profitez également de ce nettoyage de printemps pour inclure des liens vers des ressources externes plus récentes. Ne gardez de “vieux” lien que s’ils sont pérennes. Par exemple nous incluons parfois des liens vers des articles scientifiques. Ces liens seront encore pertinents dans 20 ans. Un lien vers un article de journal, un rapport peut par contre être complètement dépassé.

Axe de mise à jour 2 : le contenu lui-même

Ma règle c’est que que je dois réécrire au moins 20% du contenu à chaque mise à jour. Dans les faits j’ajoute plutôt du contenu puisqu’il est prouvé que des articles plus longs ont également plus tendance à bien se classer. Dans le graphique ci-dessous (voir la source ici) il est clair que les articles de+/- 2000 mots sont ceux qui performent le mieux.

Pour prendre un exemple concret : notre article le plus populaire fait 5000 mots et c’est une référence sur internet dans les 3 langues (français, anglais, néerlandais). Cet article est né de la réécriture d’un article de 800 mots qui était déjà bien classé. Mais quand je l’ai réécrit j’ai trusté la 1ère position assez facilement.

Axe de mise à jour 3 : le design

Autre axe de mise à jour importante : le design du post.
Autant dire qu’entre mes articles d’il y a 10 ans et ceux que j’écris maintenant c’est le jour et la nuit. J’ai été ressortir pour vous quelques perles d’avant 2010. En regardant mes vieux billets la honte m’envahit 🙂 Les différences sautent bien sûr aux yeux :

  • le texte est désormais découpé en paragraphes (merci à Fred Wauters pour sa formation à l’écriture)
  • je rajoute systématiquement un sommaire pour les articles les plus importants
  • nous résumons les conclusions sous forme d’image
  • le texte est aéré grâce à des images d’illustrations et des encarts en couleur

Axe de mise à jour 4 : les métadonnées

Mes conseils ne seraient pas complets si je ne vous incitez pas à mettre à jour votre métadonnées et votre titre SEO. Si votre article est ancien il est probable que cela ne faisait pas partie de vos priorités à l’époque (je sais de quoi je parle). Vous avez donc peut-être gardé comme titre SEO le même titre que celui de votre article. Il est dès lors peut-être trop long. Assurez vous de le réécrire pour que dans votre titre SEO le mot-clé soit visible.
Peut-être également la méta-description n’est pas remplie. Par défaut Google prendra les premières lignes de votre article. En récrivant deux lignes et en casant votre mot-clé vous aurez de meilleures chances de ressortir dans les résultats de recherche.

Comment décider du contenu à mettre à jour ?

Si vous avez un site avec une cinquantaine de pages rien de plus facile. Vous vous prenez 2 jours par an pour le faire en une fois. Si vous avez 3500 pages comme sur notre site, il vous faut une autre stratégie (à moins d’engager quelqu’un à temps plein qui ne fasse que ça).
Pour travailler efficacement rien de mieux que la search console. Voici un petit extrait de la notre (nous nous classons pour plus de 3000 mots-clés). Après avoir exporté votre liste de mots-clé et leurs performances (impressions et taux de clics) sous forme de fichier Excel, il vous suffit de faire un tri. Classez tout d’abord votre résultats par nombre d’impressions puis choisissez les mots-clés importants pour votre business et pour lesquels votre position et entre 4 et 10. Chaque position gagnée entre 4 et 10 va faire croître votre trafic organique. Vous verrez que dans la liste j’ai aussi pris un mot-clé dont la position est de 11,46. Ce mot-clé est important pour moi et mon intention est donc de passer en première page de résultats dans un premier temps.

Un exemple concret de réécriture dans un but de SEO

Prenons l’exemple concret de cet excellent article que j’ai écrit sur l’expérience client chez Flying tiger. Je vous ai fait un avant/après (pour la capture “avant” j’ai pris la version anglaise qui n’a pas encore été mise à jour).
Comme vous le voyez ça n’a plus rien à voir. J’ai rajouté un sommaire, fait des liens vers des articles écrits ultérieurement, rajouté des illustrations dans le texte pour le rendre moins lourd. J’ai fait attention également de compléter les balises “ALT TXT” et de rajouter du texte pour augmenter la taille de l’article. Tout les éléments sont donc réunis pour que le taux de clic augmente sensiblement. Je vais surveiller la search console ces prochaines semaines et partagerai avec vous le résultat.

Tags:

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *