Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Programmes de fidélisation des compagnies aériennes : nous ne sommes pas égaux devant les miles

Share This Post On

Les cartes de fidélité ont été une innovation importante en matière de fidélisation de la clientèle. Tout a commencé avec American Airlines, et le moins qu’on puisse dire, c’est que l’industrie du transport aérien est celle qui a probablement poussé le concept le plus loin. Le concept de «miles» est devenu synonyme de fidélité. La collecte des miles était autrefois limitée aux billets d’avion, mais elle a également été étendue à d’autres achats. Par exemple, les compagnies aériennes membres de Star Alliance (programme Miles and More de Lufthansa) s’associent avec les banques de leur pays respectif pour proposer des cartes de crédits « Miles and More » qui vous permettent de collecter des « miles » dès que vous achetez quelque chose. Cela semble aussi un bon moyen de fidéliser les clients tant pour la compagnie aérienne que pour la banque. Pourtant, en regardant attentivement ces fameuses cartes de crédit, nous avons découvert deux problèmes:

  1. Le premier est que les avantages varient d’un pays à l’autre
  2. Le second est que tous comptes faits, il n’est pas aussi intéressant que cela d’utiliser une carte de crédit liée à un programme de fidélisation tel que Miles and More (en fait, la probabilité est plutôt faible que vous en tiriez un bénéfice quelconque).

Le « Hacking » des programmes de fidélisation ou comment accumuler le plus de miles possibles

Permettez-nous tout d’abord de vous dire que cet article ne couvre pas les techniques de « hacking » des programmes de fidélisation des compagnies aériennes. Si nous avons abordé le cas d’un client qui a accumulé 40 millions de miles en une vingtaine d’années, de tels exemples restent l’exception ; de nombreux blogueurs et vloggers s’essayent toutefois à des techniques visant à utiliser tous les trucs et astuces des programmes de fidélisation des compagnies aériennes pour accumuler le maximum de miles ; promotions temporaires, résiliations multiples, cartes de crédit, tout y passe. Mais c’est quasiment un job à temps plein dont vous découvrirez les tenants et aboutissants sur certains sites spécialisés.
Le but de l’article d’aujourd’hui est plutôt de souligner que certaines inégalités criantes existent en fonction du pays où vous habitez, et que posséder une carte de crédit Miles-and-More n’est pas forcément un bon plan.

Cartes de crédit Miles-and-More : de grandes différences d’un pays à l’autre

Des cartes de crédits Miles-and-More sont proposées dans de nombreux pays, mais pas tous. Si vous habitez en France, par exemple, il n’y a pas de banque en proposant. D’autres pays ont plusieurs offres disponibles (la Suisse par exemple). En Belgique vous pouvez choisir une Mastercard ou un American Express. Dans d’autres pays, vous n’avez pas ce choix et vous devrez vous contenter d’une Mastercard Miles-and-More (éventuellement avec différents niveaux de services : Gold, Platinum ou normal).
Comme vous le voyez, tous les citoyens de l’Union Européenne ne sont pas égaux lorsqu’il s’agit de souscrire une carte de crédit Miles-and-More. Pourtant, rien ne vous empêche de demander une carte de crédit dans un pays différent de celui où vous résidez. Le tableau synoptique ci-dessous devrait donc être un bon compagnon si vous souhaitez faire le meilleur choix.

Les avantages varient en effet considérablement (d’un facteur 10) d’un pays à l’autre. La plupart des pays offrent un programme de fidélisation “1 mile pour 2 euros” tandis que d’autres sont plus généreux avec par exemple 1 mile pour 1 € dépensé, voire 1,5 miles pour chaque euro dépensé. Nous avons épluché les chiffres pour vous et préparé un tableau comparatif.

Combien de milles recevrez-vous quand vous dépensez 1 €?

Mastercard Business Mastercard private Visa Diners American Express
Autrice 1 1
Belgique 0,5 1,5
Bosnie 0,65
Croatie 0,53 1,49
Chine 0,56
Chypre 1 1
République Tchèque 1,32
Allemagne 0,5 0,5
Grèce 1 1
Hongrie 1,03 1,03
Inde 2,17
Israël 0,23
Italie 0,5
Japon 1,25
Luxembourg 1,5 1,5
Pologne 0,71 0,85
Portugal 1 1
Roumanie 0,93
Royaume-Uni 1,5 1,5 0,66 1,33

La conclusion est assez simple. Si vous êtes citoyen européen, il est beaucoup plus intéressant de disposer d’une Mastercard Luxair Miles-and-More ou d’une American Express Brussels Airlines. Faisons maintenant quelques hypothèses et voyons s’il est vraiment intéressant d’avoir une de ces cartes de crédit.

Est-il vraiment intéressant de posséder une carte de crédit Miles-and-More ?

Dans la plupart des cas, une carte de crédit Miles-and-More vous coûtera plus cher qu’elle ne vous rapportera.
La promesse de ces cartes est simple. Chaque fois que vous dépensez de l’argent, vous accumulerez des « miles » que vous pouvez échanger contre des vols gratuits. Les taux sont connus. Un aller-retour en Europe vous coûtera entre 17 500 miles (si vous réservez en ligne bien à l’avance) ou 30 000 miles. Les taxes et les suppléments devront être payés en sus ; Les miles ne couvrent en effet que les coûts du transport.
Alors, quelle est donc la valeur d’un mile ? Bien que cela puisse sembler une question difficile de prime abord, la réponse est au final très simple ; 300 miles correspondent environ à 1 euro (le taux de conversion peut être calculé facilement à partir du site boutique Miles and More qui indique les prix en Euros et les prix en « miles »). Les frais annuels des cartes de crédit miles and more (d’un montant de 90 €) peuvent ainsi être payés avec des miles : 33 000 milles exactement.

Passons à la conclusion. Obtenir un vol gratuit en Europe nécessitera 30 000 miles. Pour obtenir ces 30 000 miles avec la plupart des cartes de crédit Miles-and-More, vous devrez dépenser 60 000 € (2 Euros = 1 mile). Comme vous devrez payer 90 € de frais annuels pour posséder cette carte de crédit, cela compensera immédiatement le prix du premier billet gratuit. Il s’ensuit qu’une carte de crédit Miles-and-More vous coûtera de l’argent plutôt que de vous apporter des avantages, à moins que vous dépensiez au moins 120 000 € par an (10 000 € par mois !).

Conclusion

Les cartes de crédit Miles-and-More vous donnent l’impression que votre fidélité sera récompensée. Pourtant, si vous faites les calculs, vous verrez qu’il est très peu probable que vous profitiez vraiment de ce programme de fidélisation, car les montants à dépenser pour obtenir des billets d’avion gratuits sont tout simplement élevés. De plus la cotisation annuelle enlève une bonne partie de l’attrait, certaines banques proposant des cartes de crédit classiques (Visa par exemple) à des tarifs bien inférieurs, voire gratuitement.

Tags: ,

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *