Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Innovations dans le secteur postal . Episode 7 : les postiers vous livrent à domicile

Share This Post On

Voici déjà le dernier épisode de notre série sur les innovations dans le secteur postal (vous pouvez retrouver les épisodes précédents en suivant les liens hypertextes : épisode 1 sur l’impression 3D, épisode 2 sur les services d’assurance, épisode 3 sur les nouvelles façons de livrer des colis, épisode 4 sur l’importance des retours dans le monde du commerce électronique, épisode 5 sur le déploiement massif de consignes automatiques, épisode 6 sur l’invasion du numérique et du digital).

Aujourd’hui, nous explorons une tendance très prometteuse : la livraison par les postiers.

Les nouveaux services de livraison par les postiers

Selon certaines rumeurs La Poste française serait en train de négocier des partenariats avec les supermarchés et hypermarchés pour contrer l’arrivée d’Amazon Fresh sur le marché. Amazon Fresh devrait en effet faire ses débuts en Allemagne et en France dans un futur proche (même si aucune date précise n’a encore été communiquée) après avoir lancé ce service aux États-Unis. Si vous voulez en savoir plus sur le business model d’Amazon Fresh, il est conseillé de lire l’excellente analyse de Jean-Marc Megnin sur son blog.

Le principe est simple. Les clients pourront voir livrés chez eux les produits frais commandés en ligne et qui auparavant étaient au mieux mis à disposition dans des points de collecte des supermarchés (par exemple dans les fameux « drive »). La Poste entrerait alors (assez curieusement d’ailleurs) avec les « drives » qui se trouve être le segment des supermarchés qui se développe le plus rapide actuellement.

Les rumeurs parlent également de consignes réfrigérées au domicile des clients dans lesquels les courses seraient déposées en cas d’absence ( hum … ça risque d’être un dispositif coûteux). Un peu comme l’initiative de bpost “bpost sur rendez-vous” / “bpost op afspraak” , La Poste française espère augmenter ses revenus et compenser la baisse des recettes postales. Nous verrons bien avec le temps qui passe si suffisamment de revenus (et surtout les bénéfices qui doivent aller avec) pourront être générés à partir d’une telle innovation. Le processus d’adoption est en effet très long. En Belgique, la même initiative existe déjà sous le nom de code « Shop & Deliver ». Le projet dirigé par Dirk Oosterlinck, directeur marketing de l’année en 2012, est actuellement en phase de test dans 2 villes. Il n’y a pas encore de date connue pour le déploiement à l’échelle de la Belgique.

La difficulté avec ce genre d’innovation est certainement d’anticiper l’adoption par les consommateurs car elle exige que ces derniers changent leurs habitudes. Au final c’est un peu la situation de l’œuf et la poule : le besoin pour ce type de service ne pourra exister qu’à partir du moment où une solution est mise en avant sur le marche (ce qui nécessite qu’un téméreraire pionnier prenne le risque … on sait depuis Clayton Christiensen que dans certains domaines l’avantage du pionnier n’existe pas). Toutefois nous pensons que les opérateurs postaux ont raison d’investir dans une telle solution. Tout d’abord parce que la croissance du segment “drive” montre qu’il y a un besoin sur le marché et que les comportements des consommateurs évoluent vers une solution de ce type. Deuxièmement, parce qu’Amazon doit être combattu. Amazon est prêt à rivaliser avec les opérateurs postaux et les intégrateurs (FedEx, UPS, DHL , TNT , … ) sur leur cœur de métier et peut facilement prendre s’arroger tout un pan du marché. C’est une situation effrayante, mais c’est la réalité. Amazon a maintenant plus de 100 centres de distribution dans le monde entier, une chaîne logistique de classe mondiale et des pratiques opérationnelles qui sont un exemple pour des milliers de suiveurs. Il suffirait d’ une décision de Jeff Bezos pour déclarer une guerre aux acteurs traditionnels.

Nous n’avons toutefois pas l’impression que tout le monde comprenne ce qui est en train de se passer et les ramifications que l’ogre Amazon peut encore développer.

Tags: , ,

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

2 Comments

  1. Merci pour cet article très intéressant 🙂

  2. avec plaisir .. n’hésitez pas à relayer notre article sur votre site.

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *