Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Innovations dans le secteur postal. Episode 5 : le tsunami des consignes automatiques

Share This Post On

Voici déjà la cinquième livraison de notre série sur les innovations dans le secteur postal (lisez ici les épisodes 1, 2, 3 et 4). Le secteur postal est un des plus dynamiques en matière d’innovation et la montée en puissance des consignes automatiques en témoigne.

Déploiement généralisé des consignes automatiques en Europe

Comme vous pourrez le lire ci-dessous les consignes automatiques sont adoptées par tous les opérateurs postaux en Europe. Nous sommes au milieu d’une phase de test dans de nombreux pays, alors que d’autres sont déjà très avancées dans le déploiement de cette solution. Le poste autrichienne par exemple a mis en service 40 stations de collecte de colis en 2013 et a prévu d’en déployer 70 autres en 2014. Contrairement à d’autres systèmes concurrents (voir ci-dessous pour d’autres exemples) la solution de la poste autrichienne permet aux clients d’utiliser leurs cartes bancaires pour déverrouiller la porte et accéder à leurs colis.

Cytissimo en France …

Nous avons déjà discuté sur ce blog l’excellente initiative de bpost appelé Bpack 24/7. En France La Poste teste un système similaire (avec un peu de retard) appelé Cityssimo, via un réseau de 35 emplacements. L’objectif ici est de permettre aux clients de recevoir leurs colis achetés en ligne quand ils le veulent en fonction de leur propre agenda. En Septembre 2013, La Poste a lancé un service de « conciergerie numérique » à Sceaux (Hauts-de-Seine) pour les commerçants de la ville, et qui permet de retirer les achats dans un Cityssimo situé dans la station de RER. Tout comme dans le projet Packcity lancé avec Neopost, l’objectif est de coller au plus près des attentes des clients et de les satisfaire grâce à un système s’affranchissant des horaires d’ouverture restreints des bureaux de poste. De même Darty a testé l’idée d’une consigne dans son magasin des Ternes (Paris) permettant ainsi aux clients de retirer à tout moment leurs commandes faites en ligne.

… et Packcity

Comme mentionné ci-dessus, Neopost ID a lancé son service de collecte de colis automatique Packcity. Le groupe a conclu pour cela un partenariat avec Relais Colis pour la phase pilote qui a eu lieu dans un magasin Monoprix de Neuilly-sur-Seine. Fait intéressant le service peut également être utilisé pour retourner les produits achetés en ligne (pensez ici à l’épisode précédent de cette série consacré au retour des marchandises achetées en ligne et à leur impact sur la rentabilité de votre business). Le projet est pour 2/3 financé par Neopost et pour 1/3 par GeoPost. Au total 1500 casiers devraient être installés d’ici à 2016 et un objectif ambitieux de 3000 unités est visé pour 2016. Les consignes seront installées par Packcity France, une joint-venture de Neopost et GeoPost. Packcity a notamment acquis une première expérience dans le domaine grâce à un projet similaire pour le poste australienne.

Balikomat en Slovaquie

En Slovaquie, le service de livraison Balikomat 24/7 est déjà disponible . Le service a été lancé par Jozef Ecker, le directeur de la société Postal Terminals, et par Vladimir Pencev, le directeur de In Time, un fabricant de distributeurs automatiques. Les deux premiers e-tailers (cybermarchands) à utiliser le service ont été shoppie.sk et gorila.sk. Lorsque le client fait ses achats en ligne il peut choisir parmi différentes options pour la livraison, entre autres Balikomat 24/7. Les clients reçoivent une notification par SMS lorsque le colis est prêt. Un code d’identification unique est fourni dans le sms qui permet d’ouvrir le casier. Les marchandises achetées doivent être collectés dans les 72 heures . Au total 50 Balikomat ont déjà été installés (à peu près la même chose que les Bpack 24/7 en Belgique) et 13 sont situés dans la capitale Bratislava. Des négociations étaient en cours avec 13 autres e-boutiques avant Noël 2013 pour étendre le réseau et rentabiliser l’investissement.

La poste tchèque un peu à la traîne

L’opérateur public tchèque Ceska Posta (CP) est moins avancé que ses homologues européens car le plan d’installation initial a subi plusieurs retards. Les premières consignes devaient être disponibles fin Février ou début Mars 2014 (source: Ivo Mravinac, porte-parole de CP) . Les premiers essais sont annoncés pour Mai / Juin 2014. Au départ, un total de 40 machines avait été prévu, mais CP a reporté le projet à plusieurs reprises.

Satisfaction client au top en Russie : 90 secondes pour récupérer ses achats online

En Russie aussi, les choses sont en train de bouger. Les lourdeurs soviétiques ont laissé la place à l’ère du consumérisme. Pour satisfaire les envies d’achats online de ses concitoyens, la poste russe envisage d’ouvrir des centres de collecte de colis 24/7 à Moscou en 2014. Les premiers centres de ce type existent déjà à Saint-Pétersbourg depuis Septembre 2013. Les premiers tests sont très concluants en termes de satisfaction client puisque le temps d’attente pour prendre possession de son colis est passé de plusieurs dizaines de minutes à 90 secondes. Avec cette nouvelle solution la poste russe espère être en mesure d’attirer les e-commerçants. C’est un peu le problème de la poule et de l’œuf où quelqu’un doit prendre le risque de lancer une initiative pour forcer le marché à se développer.

Tags: , , , , ,

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *