Gagnez de l’argent en répondant à nos enquêtes

Inscrivez-vous dès maintenant !
Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Mini-cours de com n°5 : les 3 astuces pour vraiment mieux communiquer

Gagnez jusqu’à 50€ en participant à une de nos études de marché rémunérées.

Inscrivez-vous dès maintenant !

Emmanuel Tourpe“Les mini-cours de com” ont été lancés par le Dr. Emmanuel Tourpe sur son fil facebook pendant la crise du coronavirus. Ses publications ont rencontrées un succès certain (oserais-je parler de viralité ?) qui m’a amené à lui proposer le projet de les mettre à la disposition de tous sur notre blog. Merci à lui d’avoir accepté. Rappelons à tout fin utile qu’Emmanuel, en plus d’être un penseur de référence et un universitaire de haut-vol, est également directeur de la programmation d’Arte. A homme exceptionnel, casquettes multiples pourrait-on dire.

Dans le mini-cours de com n°5, modestement intitulé “Le podium des trois trucs qui marchent vraiment le mieux pour communiquer” :-), il nous livre des recettes bien utiles pour communiquer plus efficacement.

Retrouvez les autres “mini-cours de com” ici : n°1, n°2, n°3, n°4.



Mini-cours de com n°5

“Le podium des trois trucs qui marchent vraiment le mieux pour communiquer”

Je vais vous faire gagner des années d’étude en marketing et révéler le Secret du Roi. Le XXXIIe niveau de la Franc-Maçonnerie. Tout ce que Tom Cruise a appris au sein de la Scientologie. Le Mysterium Magnum : les stratégies de communication qui marchent le mieux ! N’oubliez pas le guide à la fin siouplé !

Roulement de tambour, Marseillaise ou Brabançonne.. Attentionnn voici la médaille de bronze ! :

TOP 3 : “Sortir du lot et donner envie de revenir”

Sérieusement là, je vous économise des milliers d’euros car ce que je vais écrire maintenant se paye parfois très cher quand on fait venir un consultant pour le dire.
L’art de communiquer c’est d’abord celui de CAPTER L’ATTENTION : ça a l’air banal mais en réalité bien peu y pensent. La personne ou le groupe à qui je m’adresse sont-ils en état de recevoir le message ? Est-ce le bon endroit ? La bonne manière ? Il ne faut pas se focaliser sur mon envie de “libérer” mon idée, mais d’abord vérifier que je peux tout bonnement disposer de l’attention dont j’ai besoin. Ensuite, il faut une “accroche” qui peut être visuelle, sonore, imagée.. mon message doit sortir du lot. La psychologie cognitive montre par exemple qu’une image avec un être humain, notamment ses yeux, attire d’avantage l’attention qu’une image d’objet. Ce n’est pas pour rien que les fabricants de voiture associent si souvent des jeunes femmes aux modèles qu’ils veulent vendre. Il faut détourner l’attention et l’attirer. Une bête conférence de presse quand on a quelque chose d’important à dire est insuffisant : il faut dramatiser, créer l’événement, une “rupture” qui fait du relief. Moi j’ai un truc quand je veux que mes ados lèvent le nez de leur portable. Je crie qu’on va causer de leur argent de poche 😈

Il faut ensuite GARDER L’ATTENTION : c’est ce que les pros de la com appellent “fidéliser” : rafraîchir régulièrement ce qu’on met sur son compte Facebook ou Instagram par exemple. Garantir une “promesse” : mes interlocuteurs savent exactement ce qu’ils peuvent attendre de mon message. On se doute par exemple que si tout d’un coup je me mets à programmer sur Arte des grosses comédies américaines bas de gamme, je ne remplis pas la promesse de qualité de Arte et je brouille le message. Il faut se mettre dans la peau de l’autre, une fois de plus et se demander quel bénéfice, gain ou plaisir il va trouver LUI à continuer à me lire, m’écouter ou me regarder. Ça vaut pour toute entreprise : pourquoi donc on continuerait à m’écouter ?

TOP 2 : Raconter, raconter, raconter

Nous sommes des hommes préhistoriques évolués. Nous avons grandi au coin du feu. Nous nous nourrissons depuis trente mille ans des histoires qui y étaient racontées. Nous sommes faits pour les histoires. Cela explique d’ailleurs notre goût immodéré pour les séries et les films. L’invention du “concept” et de la pensée abstraite est assez récente (Ve siècle avant JC). Rien ne nous va mieux, même pour comprendre des choses un peu compliquées, qu’un récit. Si j’étais prof de maths, je raconterais l’histoire des notions : par exemple pourquoi tout d’un coup un certain Leibniz a découvert un outil génial qui s’appelle le “calcul différentiel” et l’innovation incroyable que ça a été, comme les services stupéfiants que cela rend.

En philosophie je raconte toujours la vie des penseurs en même temps que leur pensée car la racine des idées est dans la vie et dans les grands récits. Les pros appellent ça du “story-telling” : raconter une bonne histoire. C’est assez récent que la com ait compris cela, à peine une vingtaine d’année. La règle numéro deux de la com devient donc la célèbre réponse de Hitchcok quand on lui demandait ce qui fait un bon film : “Une bonne histoire. Mais aussi une bonne histoire. Et enfin une bonne histoire”. Raconte donc les choses au lieu de les exposer sèchement. Quand tu parles mets de le intonation, de la dramaturgie : emmène tes interlocuteurs vers du suspens, de l’enthousiasme, des hauts et des bas qui lui racontent ton idée.

TOP 1 : communiquer c’est aimer

Dans un débat TV, le gagnant est toujours celui qui a su garder son calme, rester positif. Le perdant c’est celui qui s’énerve, qui agresse – même quand il a raison. Un sourire fait infiniment plus pour pour un com réussie qu’une bonne idée. Il ne suffit pas d’avoir raison sur ce qu’on veut dire. C’est le très grand malentendu de la com : on pense dire ce qui est juste et rationnel à l’autre. Alors qu’en fait LA COM A PEU DE CHOSES A FAIRE AVEC LA RAISON. Plus exactement, elle est une ruse de la raison : communiquer ce n’est pas démontrer.
Commence un texto ou un mail avec un sec «Salut » ou « Monsieur » tu as déjà raté la moitié de ta com. Tu n’as pas pris soin de l’autre ni montré ta bienveillance. Tu veux faire une critique ? Commence par dire le bien que l’autre a fait. Cela te remettra d’ailleurs les idées en place, by the way.

On ne communique bien qu’en se plaçant sur le terrain de l’autre, en étant tourné vers lui avec sérieux. Un message doit non seulement toucher la tête mais aussi le cœur. C’est pourquoi la reine de la communication c’est la communion des âmes. Une vraie communication réussie ne prend place qu’au sein d’un dialogue aimant, où chacun se remet en cause par amour et n’adresse son message que dans l’amour. Communiquer c’est d’abord aimer – et il n’y a de communication réussie que dans l’amour. Même les grandes règles de la communication non-violente s’expliquent par cette loi.
Toute autre forme de communication reste en retard sur ce TOP 1 qui est le sommet magistral et le grand secret que bien peu connaissent : on ne communique vraiment qu’en aimant. Et inversement (tous les couples le savent) on n’aime qu’en communiquant.

Pour aller plus loin

Morin, C. (2014). L’amour et les théories de la communication. Questions de communication, (26), 281-298.

Illustrations : shutterstock

Tags:

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *