Gagnez de l’argent en répondant à nos enquêtes

Inscrivez-vous dès maintenant !
Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

SEO : 5 raisons de ne pas faire écrire son contenu par d’autres

Gagnez jusqu’à 50€ en participant à une de nos études de marché rémunérées.

Inscrivez-vous dès maintenant !

Faire écrire son contenu par d’autres est tentant lorsqu’on n’a pas le temps de s’occuper de son blog ou de ses réseaux sociaux. Le contenu, c’est le nerf de la guerre en matière d’inbound marketing. Malheureusement, le temps et la discipline manquent souvent. Alors on est parfois tenté de mettre la main à la poche pour embaucher un copyrighter afin de faire le boulot. J’ai essayé et c’est une très mauvaise idée. Je vous explique pourquoi dans cet article et je vous parle également de l’offre que nous avons développée pour solutionner une partie des problèmes constatés.

J’ai écrit plus de 4000 articles pour ce blog au rythme de 3 par semaine. Et il arrive un moment où vous aimeriez passer à la vitesse supérieure pour booster l’audience de votre site. Pour y parvenir il n’y a pas 50 solutions : il faut publier plus. Idéalement il faudrait publier tous les jours. Cela devient dès lors une charge à plein-temps et la tentation devient alors grande de vouloir externaliser cette charge de travail. Les plateformes comme Fiveer ou Upwork pullulent de rédacteurs freelance prêts à écrire un article pour 50€. J’ai fait le test et ai fait rédiger 3 articles (en anglais) sur des sujets liés à la data. J’ai choisi 3 freelances qui se présentaient comme experts IT.

A retenir

  • Pour créer une audience et attirer du trafic sur votre site, il faut publier régulièrement, au minimum 1 fois par semaine
  • Il n’y a qu’un seul but à la production de contenu : attirer une audience et, par ricochet, des backlinks et des clients
  • Privilégier le prix sur la qualité vous permettra, au mieux, de mettre en ligne une synthèse d’informations déjà existantes.
  • La recette pour récupérer des backlinks est simple : développer un point de vue original ou publier des chiffres encore inédits
  • Nous avons mis au point une offre qui permet, pour un budget contenu, d’étudier votre marché B2B et de produire des chiffres et statistiques 100% inédits.

Pas de point de vue original ou polémique

Voici la première chose qui m’a sauté aux yeux lorsque j’ai reçu les articles que j’avais commandés sur Upwork. Les articles étaient des assemblages d’informations trouvées par ailleurs. Ils manquaient d’originalité et ne reflétaient pas la personnalité de l’auteur.

Je ne dis pas que c’est inutile. Les informations sont toujours plus nombreuses, il est toujours plus difficile d’en faire une synthèse. Mais si vous voulez attirer les prospects, surtout dans un contexte B2B, ce qu’il vous faut c’est un contenu « choc ». Il faut marquer les esprits par un point de vue original voire polémique. Je pense d’ailleurs qu’un bon positionnement sur des mots-clés n’est qu’un sous-produit de l’originalité de votre contenu. Si vous parvenez à attirer l’attention grâce à votre originalité, les backlinks suivront.


Un bon positionnement sur des mots-clés n’est qu’un sous-produit de l’originalité de votre contenu.



Aucun chiffre nouveau

La réalité du web c’est que les créateurs de contenus sont toujours à la recherche d’informations nouvelles, et notamment de chiffres et de statistiques sur le secteur. Produire des statistiques et des chiffres venant à l’appui de vos contenus devrait être une priorité absolue. Or, il est clair que les efforts que demandent cette approche dépassent clairement ce qu’il est possible de faire avec 100 ou 200€.
Réaliser une étude de marché, en tirer des statistiques nouvelles, demandent un effort important et des compétences qui dépassent également la simple rédaction.

Les 3 propositions d’articles que j’ai reçues citaient donc des chiffres qui avaient été produits ou compilés par d’autres. Certaines statistiques sont d’ailleurs tellement ressassées qu’on en arrive à se demander d’où elles viennent vraiment.

Contactez-nous pour obtenir des statistiques uniques sur votre marché

Ce constat nous a amenés à développer une offre qui permet, pour un budget contenu, de réaliser un sondage sur votre marché et d’en extraire des insights chiffrés totalement nouveaux. Ces chiffres fournissent alors la matière pour créer du contenu et potentiellement intéresser les médias.



Des liens vers les sites de vos concurrents

S’il y a bien une chose à laquelle je fais attention quand je rédige un article, c’est de ne jamais citer un concurrent, encore moins de faire un lien vers son site.

Comme les copyrighters sur les plateformes de freelancing ne vous connaissent pas vraiment, ils ne vont pas s’embarrasser de ces précautions. L’assemblage d’informations qu’ils vous prépareront piochera allègrement dans les ressources de vos concurrents. Et il n’est pas exclu que vous donniez, contre votre gré, du crédit à ceux que vous souhaitez combattre.

Attention au maillage interne !

Le maillage interne est essentiel en matière de SEO. Dès lors, comment attendre d’une personne extérieure qu’elle sache vers quels articles internes pointer ? Les liens internes les plus pertinents seront toujours l’apanage de celui/celle qui a rédigé le plus de contenu.



Personne ne connaît mieux votre business et vos objectifs que vous

La création de contenus doit répondre à un objectif business précis. Vous ne devez pas produire de contenu pour des personnes qui ne seront jamais clientes. Chaque minute passée à écrire du contenu doit vous permettre de renforcer votre notoriété auprès de vos cibles marketing. Un créateur de contenu externe aura beaucoup plus de difficultés que vous à intégrer ce facteur dans la rédaction de contenus.

En fait, aucun contenu rédigé avec un objectif d’inbound marketing n’est vraiment neutre. Externaliser la production de contenus implique donc de définir précisément, en amont, les objectifs visés. Ces derniers ne s’expriment toutefois pas uniquement en termes de mots-clés.

article Le Soir RGPD

La première page du quotidien national belge Le Soir a été consacrée le 6 Décembre 2019 à une étude que nous avions réalisée sur les effets du RGPD.

Un objectif que vous pourriez poursuivre serait la reprise de votre contenu dans les médias. Si vous pensez que c’est impossible, vous vous trompez. Au fil des années, de nombreux contenus que j’avais produits pour mon blog ont été repris par les médias, parfois en première page d’ailleurs. Mon étude sur les effets du RGPD a par exemple été reprise en 1ère page d’un quotidien national.


Parce que la création de contenus vous permet de développer vos connaissances

99,9% des personnes qui vous entourent consomment du contenu mais n’en créent pas. Les créateurs sont un espère rare. Pourtant, rédiger du contenu est à mon sens un vrai privilège. Les bénéfices de la création de contenu (texte, podcast, vidéos) vont bien au-delà du seul SEO.

Créer un contenu c’est aussi créer de la valeur pour vous-même. En créant du contenu, vous devrez apprendre de nouvelles choses, les structurer, développer votre propre point de vue. Ce processus est hautement enrichissant. Alors pourquoi donner à d’autres le privilège de développer leurs connaissances plutôt que les vôtres ?

Jusqu’à un certain point, il est tout à fait possible de combiner votre charge de travail normale. C’est une question de discipline. Écrire un article par semaine est à la portée de n’importe qui. Il faut juste le vouloir.

 

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *