Gagnez de l’argent en répondant à nos enquêtes

Inscrivez-vous dès maintenant !
Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Rentabilité et croissance boostées grâce à l’analyse de données

Gagnez jusqu’à 50€ en participant à une de nos études de marché rémunérées.

Inscrivez-vous dès maintenant !

A retenir

Pensez à collecter de l'information sur le comportement de vos clients. Cela vous permettra de développer ou d'affiner votre stratégie marketing.
Besoin d'infos ? Contactez-nous

Nous conduisons actuellement plusieurs missions dont l’enjeu tourne autour de l’analyse et l’exploitation des données (clients, ventes, etc …) et nous aimerions partager avec vous les erreurs récurrentes que nous sommes amenés à rencontrer en matière de « Big Data » et d’analyse.

Erreur n°1 : où sont mes données ?

Le cas que nous rencontrons très (trop) souvent est celui des entreprises qui ne parviennent pas à (re)trouver leurs données. Soit elles n’en ont pas collecté du tout. Ceci est souvent le cas dans les environnements de vente au détail et s’applique même aux chaînes ayant de multiples points de vente ; après l’ouverture de plusieurs magasins ces chaînes se rendent compte a posteriori qu’elles ne savent rien de leurs clients, de l’origine de leur revenus, etc … en bref elles n’ont aucune chance de contrôler quoi que ce soit. Pourtant ces entreprises ne comprennent pas les opportunités qui leur échappent à cause du manque de données et font donc l’impasse sur la mise à jour de leurs systèmes.

Erreur n°2 : que dois-je faire avec mes données ?

Un autre problème très commun concerne le potentiel des données collectées. Les spécialistes IT sont très forts pour recueillir toutes sortes d’informations. Pourtant ils leur manque souvent l’expérience du business et décident par eux-mêmes des données à récolter sans savoir à quoi elles serviront. Vous ne devez donc pas attendre de vos informaticiens qu’ils sachent a priori quoi faire de vos données et comment les analyser. Ceci est réservé au business et les informaticiens sont là pour automatiser le processus ; pas pour le définir.

Ce dont vous avez besoin est donc une personne ayant une connaissance complète du business (on appelle cela une vue «end-to-end») qui sera à même de définir ce qu’il faut mesurer et à quelle fréquence. L’intelligence humaine est donc indispensable dans cette phase de définition.

Erreur n°3 : les ordinateurs le feront pour nous

J’ai entendu des dizaines de fois (en particulier de la part des vendeurs de logiciels ) que le software était la clé et qu’il se chargerait à l’avenir de tout faire à votre place. Vous aurez juste à appuyer sur un bouton et vis données seront analysées automatiquement et vos indicateurs de performance (KPI’s) apparaîtront comme par magie. Croyez-le ou non il n’y a rien de plus faux.

À moins que le logiciel soit conçu spécifiquement pour répondre à vos besoins à un moment t, le mieux que vous puissiez attendre de quelques lignes de code est qu’il organise les données afin de faciliter votre réflexion et votre analyse. L’ordinateur ne connaît pas votre entreprise, vos collègues et ne peut pas trouver par lui-même les bonnes réponses à vos problèmes.

Là encore ce dont vous avez besoin est un être humain qui regarde les données, qui comprend la dynamique et les subtilités de l’entreprise et de son secteur d’activité, et qui au final « joue » avec les chiffres pour arriver à des conclusions intéressantes. Il n’y a pas de magie là-dedans ; seulement un travail de réflexion laborieux.

Un exemple concret d’amélioration de la rentabilité dans un contexte de PME

Voici l’exemple concret de cette entreprise familiale bruxelloise de 4 personnes dont la rentabilité était en berne depuis plusieurs années et qui avait été forcé de d’hypothéquer un bien immobilier afin d’obtenir un prêt bancaire pour garantir sa survie. Lorsque nous avons rencontré les patrons ils étaient sur le point de faire faillite et nous avons eu le plus grand mal (c’est logique) à les convaincre d’investir quelques milliers d’euros. Dans une situation comme la leur chaque Euro comptait. Mais ils l’ont fait et nous avons découvert pourquoi ils perdaient de l’argent.

Nous avons éliminé les produits non rentables et les clients qui faisaient perdre de l’argent, avons modifié les pratiques (ancrées depuis des décennies) en matière de délais de paiement et de remise, et avons mis au jour les opportunités représentées par l’up-selling. Neuf mois après la livraison de la mission nous avons été heureux d’apprendre que la structure était repassé dans le positif et que le spectre de la faillite s’était éloigné. L’analyse des données s’est avérée déterminante dans cette mission qui a permis de sauver quatre emplois et de pérenniser une histoire entrepreneuriale trentenaire.

Conseils pour votre stratégie d’entreprise

Quelle que soit votre secteur d’activité vous avez besoin de données pour alimenter votre croissance et développer des stratégies marketing innovantes, novatrices, qui vous assureront votre succès et votre rentabilité. Cette règle s’applique pour les petites entreprises (TPE), aux PME et bien entendu aux grandes entreprises. Ces dernières ont cependant compris depuis longtemps la valeur des données et elles n’ont pas besoin d’être convaincues davantage du profit qu’elles peuvent en tirer.

Le but de notre agence marketing est de révéler le potentiel de leurs données à notre clientèle-cible : les PME. Ces dernières négligent souvent le potentiel dont elles disposent et ne savent pas quoi faire avec leurs données. Dans 100 % des missions que nous avons effectuées nous sommes arrivés à des conclusions surprenantes (en positif comme en négatif) qui ont aidé nos clients à adapter leurs stratégies et à grandir.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le potentiel de vos données, sur l’amélioration de votre croissance et de votre rentabilité, il vus suffit de remplir notre formulaire de contact et un spécialiste rentrera immédiatement en contact avec vous.

Tags: ,

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *