Gagnez de l’argent en répondant à nos enquêtes

Inscrivez-vous dès maintenant !
Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Se préparer à la récession : 9 mesures concrètes pour votre entreprise

Gagnez jusqu’à 50€ en participant à une de nos études de marché rémunérées.

Inscrivez-vous dès maintenant !

A ceux qui en douteraient encore, une récession d’ampleur va frapper le monde entier. Elle pourrait bien se muer en une dépression encore pire que celle de 1929. Se préparer à la récession est une question de survie pour les entreprises. Dans cet article nous vous proposons 9 actions concrètes pour vous préparer à la récession. Loin d’être un article théorique, ce guide regroupe les actions que nous mettons déjà en place chez IntoTheMinds.

Contactez-nous en cas de questions


Sommaire

Si vous n’avez que 30 secondes

  • En période de récession, vous devez rendre votre entreprise la plus « agile » possible afin de réagir rapidement en cas de coup dur. Suivez ces 3 principes :
    • Diminuez votre endettement
    • Transformez vos frais fixes en frais variables
    • Augmentez votre rentabilité
  • Pour augmenter votre rentabilité, il faut agir sur les revenus et sur les coûts
  • 5 actions concrètes pour diminuer vos coûts :
    • Passez du SEA (publicité payante) au SEO (résultats organiques gratuits)
    • Résiliez votre bail et passez au coworking (si vous activité le permet)
    • Résiliez les abonnements non utilisés depuis plus de 60 jours
    • Rationalisez vos dépenses en appliquant le principe de Pareto (nous avons ainsi économisé 1522,89€ par an)
    • Identifiez les coûts sensibles au taux de change et trouvez des alternatives
  • 4 actions concrètes pour augmenter vos revenus
    • Éliminez les clients les moins rentables
    • Éliminez les produits les moins rentables
    • Misez sur l’inbound marketing pour trouver des leads qualifiés supplémentaires
    • Chassez les marchés publics

Se préparer à la récession et y survivre : les 3 grands principes

Survivre à une récession requiert un pilotage fin de votre trésorerie. C’est le nerf de la guerre. Pour y parvenir, voici 3 grands principes à suivre :

  • En premier lieu il faut diminuer votre endettement (ou ne pas l’accroître à tout le moins) pour ne pas être à la merci des banques. C’est une question de survie. Il est donc essentiel de ne pas souscrire de prêts. La période d’inflation et de remontée des taux ne s’y prête de toute façon pas.
  • Ensuite il faut éliminer vos coûts fixes et les rendre variables. Cela vous donnera de la flexibilité et vous permettra de réagir plus vite.
  • Enfin, il vous faut augmenter par tous les moyens votre rentabilité. A périmètre constant (c’est-à-dire sans augmenter votre masse salariale), les 2 variables d’ajustement dont vous disposez sont
    • les coûts
    • les revenus (le chiffre d’affaires)

Dans la suite de cet article nous vous donnons des solutions pour minimiser les coûts et maximiser votre chiffre d’affaires.


Comment minimiser les coûts en période de crise ?

1/ Remplacez la publicité online (SEA) par du SEO

Un de nos clients dépensait 20% de son CA en Google Adwords, soit près de 150.000€ par an. La publicité, bien que cruciale, a un coût. Chaque Euro dépensé en SEA (Search Engine Advertising) manquera à votre bottom line en fin d’exercice. Dans bien des cas la publicité peut être remplacée à coût zéro par le SEO (Search Engine Optimization). Les résultats organiques vous offrent en effet une exposition naturelle gratuite dans les moteurs de recherche. Si vous voulez plus de détails, n’hésitez pas à nous contacter.


2/ Résiliez votre bail et passez en coworking

La solution du coworking peut être intéressante pour les petites équipes et pour les entreprises de service. Les coûts de l’énergie augmentant, basculer vers une solution de coworking où tout est compris (électricité, chauffage en hiver, climatisation l’été) peut se révéler un bon choix. De plus, en cas de récession, vous serez peut-être obligé de vous séparer de certains collaborateurs. Dans ce cas, mieux vaut avoir une solution flexible plutôt qu’un loyer fixe pour une surface de bureau qui deviendrait trop grande.

En ce qui nous concerne nous payons environ 250€ HTVA par mois et par collaborateur. C’est imbattable.


3/ Faites la chasse aux abonnements inutiles et aux rabais

Une règle simple : si vous n’avez pas utilisé un de vos abonnements dans les 60 derniers jours, c’est que votre entreprise n’en a pas vraiment besoin. Supprimez-le et réabonnez-vous pour 1 mois le moment venu si vraiment vous ne pouvez pas faire autrement.

Si vous avez vraiment besoin d’un service par abonnement, voici 2 conseils pour économiser jusqu’à 50% :

  • Si vous êtes déjà abonné, laissez l’abonnement expirer et attendez que le site vous envoie une proposition de réabonnement. 9 fois sur 10 un rabais vous sera proposé.
  • Si vous n’êtes pas encore abonné, cherchez des codes de réduction (tapez le nom du service suivi de « discount code » dans google). Si vous n’en trouvez pas, demandez-en un à la société ! Nos tentatives se sont révélées fructueuses dans 50% des cas.

4/ Appliquez le principe de Pareto à vos postes de dépenses

80% des dépenses d’une entreprise sont générées par 20% des fournisseurs. Partant du principe de Pareto, vous avez tout intérêt à faire l’exercice avec votre comptable et à trouver des solutions alternatives. Fin 2021 nous avions fait l’exercice et avons économisé 1522,89€ par an !

capture linkedin économies

4 idées simples pour limiter vos dépenses

  • Résiliez votre ligne fixe ou remplacez-la par une ligne virtuelle
  • Nettoyez votre Google Drive et passez à un forfait annuel
  • Supprimez les abonnements inutiles (voir ci-dessus)
  • Remplacez les solutions payantes par des solutions gratuites quand c’est possible

5/ Identifiez les coûts les plus sensibles aux taux de change

Il ne vous aura pas échappé que le Dollar s’est fortement apprécié par rapport à l’Euro. Ce dernier a perdu 20% en l’espace de quelques mois. La conséquence est simple. Tout ce que vous achetez en Dollars vous coûte désormais 20% plus cher.

Identifiez sur votre relevé bancaire les lignes en devises étrangères (le taux de conversion est inscrit à côté). Si ces lignes sont récurrentes, cherchez des alternatives européennes.

Chez IntoTheMinds nous faisons plus de 100 transactions récurrentes par an en Dollars et avons trouvé des alternatives en Euros pour la moitié d’entre elles.


Comment maximiser les revenus en période de récession ?

En période de récession il faut maximiser votre chiffre d’affaires par rapport à votre masse salariale. En d’autres termes, il faut rentabiliser les heures de vos employés au maximum. Toute optimisation commence par un calcul du chiffre d’affaires généré par employé.


1/ Éliminez les clients les moins rentables

Certains clients sont plus rentables que d’autres : ce sont les clients fidèles. Ils requièrent moins de travail (car la confiance est déjà là). Dans son livre « la semaine de 4 heures » (« The 4-hour work week ») Tim Ferriss raconte comment il a augmenté sa rentabilité en ne gardant que 7 clients sur 100. C’est peut-être contre-intuitif mais c’est la recette que nous avons appliquée à un de nos clients (ProDegustation) et cela a fonctionné.


2/ Éliminez les produits les moins rentables

Si vous voulez maximiser votre rentabilité, il vous faut également vous concentrer sur vos produits les plus rentables. Pour une entreprise de service, il s’agit des services qui vous rapportent le plus par rapport au temps de travail qu’ils requièrent.

Pour réaliser une étude de rentabilité produit, la méthode à appliquer s’appelle l’ABCosting (pour Activity-Based Costing). Cette méthode analytique permet d’identifier, pour chaque produit ou service, les activités associées. Cet exercice, bien que complexe, réserve à chaque fois son lot de surprises.


3/ Cherchez des clients supplémentaires grâce à l’inbound marketing

Laissez les clients venir à vous plutôt que de dépenser de l’argent en les chassant. C’est le principe de l’inbound marketing. Notre agence d’études de marché ne fonctionne qu’avec l’inbound marketing depuis 10 ans. Cela nous permet de ne pas avoir de commercial et de ne recevoir que des demandes 100% qualifiées.


4/ Chassez les marchés publics

Les marchés publics font souvent peur, passent parfois inaperçus par manque de connaissance. Pourtant ils sont une source intarissable de business. La première chose à faire est d’identifier les sites nationaux sur lesquels les marchés publics sont publiés. Concentrez-vous en premier lieu sur votre marché national. Voici quelques sites nationaux sur lesquels commencer votre recherche :

 


Voilà pour les conseils que nous pouvions vous donner. La période qui s’annonce va être très difficile. Mais comme à chaque fois, les crises sont aussi des opportunités. Si vous voulez que nous vous aidions à les saisir, n’hésitez pas à nous contacter.

 

 

 

 

 

Étiquettes :

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *