Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Pas d’étude de marché pour les magasins Subway

Share This Post On

Incroyable mais vrai. Subway ne propose aucune aide à ses franchisés en ce qui concerne le choix du meilleur emplacement pour leur magasin. Et les conséquences sont dramatiques. Subway va même plus loin en déclarant qu’il n’a aucune idée quant au choix des meilleurs endroits pour implanter un nouveau point de vente.

Ce fut l’une des révélations d’une enquête menée par le magazine économique français «Capital» .

40 % des franchisés de Subway ne gagnent pas d’argent

Une fois les frais de franchise de 12,5 % payés à Subway (ils sont deux fois plus élevés que dans des chaînes classiques comme Paul), Capital révèle la plupart des franchisé parvient à peine à l’équilibre.

Le magazine donne en particulier l’exemple d’un franchisé dans le sud de la France qui lutte pour sa survie car il n’a pas assez de passage dans son point de vente. Ce franchisé explique dans l’article qu’en l’absence de toute aide de Subway pour le choix de son emplacement il a choisi un emplacement à la va-vite en ne faisant qu’une étude de passage (le flux de piétons) sommaire. C’était bien entendu chercher les problèmes et bien évidemment la catastrophe l’attendait peu de temps après. Malheureusement, il était trop tard pour changer, le magasin ayant été loué (sans doute avec un bail commercial d’une durée minimum non révocable)

L’Emplacement, l’emplacement , l’emplacement (Location, Location, Location)

Ceci est un exemple supplémentaire du caractère essentiel du choix de l’emplacement de votre magasin. L’exemple de Subway montre que même avec image de marque forte et des investissements publicitaires conséquents (7m€ pour Subway) les clients ne viendront pas exprès à vous à moins que vous ne soyez dans leur voisinage immédiat ou sur leur chemin. Le temps est révolu des consommateurs prêt à faire des efforts pour rendre visite à leurs fournisseurs bien-aimés (surtout dans le secteur de l’Horeca).

Conseils pour votre étude de marché

Assurez-vous tout d’abord de lire les multiples articles que nous avons consacrés au choix du bon emplacement pour un point de vente, les différentes techniques marketing qui peuvent être utilisées pour valider un emplacement, etc … Et si vous n’êtes toujours pas convaincu qu’investir du temps dans une étude de marché est rentable, rappelez-vous que la location d’un emplacement commercial représente la plupart du temps une part importante de vos besoins en fonds de roulement. Il vous faudra générer pas mal de chiffre d’affaire pour payer vos frais fixes (dont le loyer fait partie) avant d’engranger vos premiers euros de bénéfices.

Les mauvais emplacements ne sont pas chers. Les meilleurs emplacements sont chers parce que les propriétaires savent exactement que ces emplacements sont des « apporteurs d’affaires » grâce au flux de passants, au trafic qu’ils drainent. Faites le calcul. Les 500 ou 1000 € épargnés par mois en choisissant un emplacement de seconde zone feront-ils la différence ? De quelle différence s’agira-t-il : positive ou négative ?

Nous connaissons un certain nombre d’entrepreneurs qui, en voulant faire des économies sur leur loyer, ont brisé leur rêve et ont du arrêter par faute de clients. Nous en connaissons d’autres qui ont survécu et qui ont recommencé dans un meilleur endroit dès que l’occasion s’est présentée et surtout dès que le bail du premier emplacement était arrivé à son terme. Voilà le genre de risque auquel vous devrez faire face si vous ne réalisez pas une analyse préalable de votre zone de chalandise en général et de votre emplacement en particulier.

N’hésitez pas à nous contacter pour avoir notre avis. Le premier conseil est toujours gratuit et nous sommes toujours heureux d’aider les porteurs de projets et les entrepreneurs à concrétiser leurs rêves.

Tags: ,

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *