Gagnez de l’argent en répondant à nos enquêtes

Inscrivez-vous dès maintenant !
Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Nouvelle tendance : produisez votre propre nourriture

Gagnez jusqu’à 50€ en participant à une de nos études de marché rémunérées.

Inscrivez-vous dès maintenant !

Un signal faible est apparu cette année au SIAL qui d’après nous vaut le coup d’être suivi : “Grow your own food” en anglais dans le texte, ou bien encore « faites pousser votre propre nourriture »
Nous avons détecté au moins 3 produits qui entrent dans cette catégorie et nous aimerions vous les présenter.

N’achetez rien : faites tout vous-même

Le concept qui se cache derrière cette tendance «faites pousser votre nourriture» est simple. Vous pouvez produire ce que vous mangez et cela n’est pas limité aux légumes ou aux fruits.
Tout produit de base que vous trouverez dans les supermarchés, tout ingrédient, peut être produit à petite échelle. Tout le défi est de mettre sur le marché des «outils» qui sont adaptées à la production à petite échelle sur de petites surfaces (typiquement appartements). En voyant les produits ci-dessous certains d’entre vous s’écrieront que cela existe déjà ; sans doute que des idées similaires existent mais l’intérêt des innovations ci-dessous est de simplifier au maximum ce qui auparavant était réservé à des experts disposant de moyens (financier, surface) plus importants.
Jetons maintenant un coup d’œil aux produits que nous détectés au SIAL cette année.

Cultivez vos propres champignons

Deux sociétés ont cette année été nominées pour recevoir un prix pour leur produit innovant: la culture des champignons.
La première, et la plus “ancienne”, est Gumelo qui a été fondée en Janvier 2012, et dont les produits ont été introduits sur le marché portugais en Septembre 2012. Gumelo participait au SIAL pour la première fois cette année. Nous lui consacrerons d’ailleurs un article spécial à cause de l’histoire entrepreneuriale qui est derrière, une histoire comme nous les aimons et tout simplement parce que les trois fondateurs nous ont fait forte impression et méritent d’être connus.
L’autre société est française, a été fondées il y a quelques mois dans la banlieue de Paris, et s’appelle Prêt-à-Pousser.

Le principe est simple (voir la vidéo ci-dessous): la boîte contient un substrat qui lui-même contient des mycéliums. Vous ouvrez le paquet, vaporiser de l’eau sur le substrat tous les jours, et bientôt vous serez prêt à récolter des pleurotes. C’est une expérience en soin, divertissante, éducative, mais sans réel intérêt économique car le kilo de champignons ainsi produit reviendra toujours beaucoup plus cher que ce que vous payerez en magasin.

Produisez votre propre bière

L’autre produit nous vient de Brooklyn, New-York, où l’espace est hos-de-prix comme chacun le sait.
Nous avons rencontré Stephen Valand, le fondateur de Brooklyn BrewShop. Visiblement curieux de nature, il a développé un goût pour l’expérimentation autour de la nourriture et nous a expliqué comment il avait commencé à faire de la bière dans son appartement avec sa femme. C’est sous la pression (jeu de mots voulu) de ces amis conquis par le produit mais effrayé par la complexité et la place prise par l’équipement, que l’idée d’un kit est née.
Le processus de production prend 4 semaines et le kit est livré avec tout ce dont vous avez besoin. Une fois que les ingrédients ont été utilisés, vous pouvez acheter un kit de recharge. Il ya d’ailleurs plusieurs «goûts» pour varier les plaisirs.
L’équipe d’origine basée à Brooklyn est aujourd’hui une PME de 12 personnes qui exporte dans 23 pays. Le kit d’origine se vend à 50 € et le kit de recharge à 23 €. C’est vraiment une excellente idée de cadeau pour Noël.

Tags: , ,

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *