Gagnez de l’argent en répondant à nos enquêtes

Inscrivez-vous dès maintenant !
Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Pas de crise pour le marché des voitures de luxe

Gagnez jusqu’à 50€ en participant à une de nos études de marché rémunérées.

Inscrivez-vous dès maintenant !

La crise qui s’annonce n’affectera pas tous les secteurs de la même manière. Le secteur du luxe en particulier pourrait bien, encore une fois, tirer son épingle du jeu. C’est en tout cas ce que suggèrent les indicateurs économiques qui concernent l’automobile de luxe. Si les grands groupes automobiles ont profité de la crise des composants pour monter en gamme et augmenter leurs marges, c’est du côté de l’ultra luxe que la progression est la plus spectaculaire. La croissance annuelle des voitures de plus de 500.000€ atteint 14%.

Statistiques sur le marché des voitures de luxe dans le monde

  • 1,5 million de véhicules de plus de 80000€ vendus dans le monde en 2021
  • 1000 véhicules de plus de 500.000€ vendus en 2021
  • le segment des voitures de plus de 500.000€ a progressé de 14% en 2021 contre 1% de progression pour les véhicules de moins de 80.000€
  • 18 mois d’attente chez Lamborghini pour la livraison d’une voiture
  • Ferrari a livré 11000 véhicules en 2021. Il s’agit du record de production de Ferrari qui n’avait dépassé les 10.000 unités qu’une seule fois (en 2019, avant que les chaînes de production ne soient perturbées par le Covid)
  • Ferrari a revu ses prévisions à la hausse pour 2022 : 1,7-1,73 milliards d’Euros de bénéfices pour 4,9 milliards d’Euros de CA (soit 34,5% de marge)

Le luxe, dernier secteur à résister ?

Les entreprises du luxe semblent traverser les crises sans problèmes. L’évolution de la valorisation de LVMH depuis 20 ans illustre cette résilience. Après chaque crise (2008, Covid) la valorisation s’affaisse mais se redresse rapidement : en 18 mois après la crise de 2008, en 11 mois après le déclenchement de la crise du Covid.

Les riches n’ont jamais été aussi nombreux et leur nombre devrait encore augmenter. Le nombre de foyers disposant de plus de 30 millions de dollars devrait quasiment doubler d’ici 2025 :

  • États-Unis : 58000 en 2021, 70000 en 2025
  • Chine : 37000 en 2021, 65000 en 2025
cours action lvmh 2002-2022

La valorisation de l’action LVMH reflète la vigueur du marché du luxe depuis 20 ans. Elle illustre également la capacité de résistance du secteur après les crises de 2008 et 2020.

L’abaissement des taux et la création monétaire de 2020-2021 ont contribué grandement à la création de richesses … pour une toute petite frange de la société. Le marché des montres de luxe, malgré une baisse sur certains modèles trop spéculatifs, reste extrêmement vigoureux.

prouction ferrari 1947 - 2021

Le marché des voitures de luxe

Les voitures de luxe représentent un marché dont l’épicentre se déplace de plus en plus de l’Amérique du Nord vers l’Asie. C’est en effet en Asie, et plus particulièrement en Chine, que le nombre d’ultra riches (plus de 30 millions de dollars de patrimoine) progresse le plus rapidement. Ces nouveaux riches sont avides de signes extérieurs de réussite qu’ils trouvent dans des achats ostentatoires. Les constructeurs l’ont bien compris et ont adapté leurs gammes pour répondre à cette demande.

Le SUV : indispensable dans la gamme

Les constructeurs de voitures de luxe ont tout d’abord cédé à la mode des SUV. Le SUV de luxe est une invention allemande (Porsche) à laquelle Ferrari a résisté près de 20 ans. Avec l’annonce du Purosangue, la boucle est bouclée. Tous les fabricants principaux de véhicules de luxe proposent désormais un modèle de SUV : Urus pour Lamborghini, Cullinan pour Rolls-Royce, Bentaya pour Bentley, Macan et Cayenne pour Porsche, DBX pour Aston Martin.

pink bentley bentayga and yellow lamborghini urus

Deux SUV’s de luxe : le Bentley Bentaya et le Lamborghini Urus.

Une gamme de plus en plus large, avec des éditions limitées

L’évolution de la gamme Ferrari est à l’image de la demande : de plus en plus large. Outre l’arrivée d’un SUV, il est remarquable de noter l’augmentation du nombre de modèles différents. Ce ne sont pas moins de 10 modèles standard et 5 spéciaux qui sont proposés.

La stratégie marketing s’appuie donc sur un élargissement des gammes, et notamment sur la production de modèles ultra-exclusifs. A côté des versions spéciales, les constructeurs n’hésitent plus désormais à lancer des modèles spécifiques complètement à part, telles que les Ferrari SP1 et SP2.

Étude de marché : plus les prix sont élevés, plus les voitures se vendent

Les statistiques sur le marché automobiles sont formelles : la croissance se trouve principalement dans les segments haut-de-gamme. Plus les modèles sont chers, plus la croissance est forte. Les dernières études de marché montrent des croissances qui laissent rêveur.

Le segment des voitures à plus de 500.000€ est réservé à quelques modèles très spécifiques : des « one-offs » et versions spéciales chez Ferrari (SP1, SP2, 812 Competizione) et Lamborghini (Countach). Toutefois, chez certains petits fabricants, le prix d’entrée se situe largement au-dessus des 500.000€. On pense ici à Pagani, Koenigsegg, Bugatti ou encore Rimac.  Ce segment est au final celui des voitures sur-mesure et des éditions très limitées.

Segment de marché Nombre d’unités vendues en 2021 Croissance
>500.000€ 1000 +14%
300-500.000€ 20.000 +9%
150-300.000€ 140.000 +10%
80-150.000€ 1,375 million +8%
<80.000€ 73,5 millions +1%

 

Pourquoi le marché des voitures de luxe défie la crise

La vigueur du marché automobile de luxe tient à plusieurs facteurs.

D’une part il y a l’augmentation du nombre de riches et de très riches. La croissance du continent asiatique s’accompagne d’un enrichissement d’un « petit » nombre de personnes qui cherchent à affirmer leur nouveau statut social.

D’autre part la sortie de la crise Covid a libéré une épargne (et des désirs de consommation) qui ont permis un boom de la consommation en 2021. Les voitures de luxe en ont profité également.

Si 2022 devrait être de nouveau une très bonne année, 2023 sera un peu différente. Les chiffres de production devraient se maintenir sur le secteur des supercars (150-300.000€ et 300-500.000€) et des hypercars (>500.000€) car les commandes auront été engrangées en 2022. Mais la récession pourrait rendre certains acheteurs plus nerveux et entraîner une contraction de la production à partir de 2024-2025.

Étiquettes : ,

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *