Gagnez de l’argent en répondant à nos enquêtes

Inscrivez-vous dès maintenant !
Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Perspectives 2022-2024 : 6 étapes vers la fin de l’Union Européenne

Gagnez jusqu’à 50€ en participant à une de nos études de marché rémunérées.

Inscrivez-vous dès maintenant !

Que va-t-il se passer d’ici à 2024 en Europe ? Comment les événements actuels vont-ils s’enchaîner et quelles conséquences cela aura-t-il sur nos vies ? Sommes-nous en train de vivre les dernières lueurs de la démocratie et de l’Europe ? La crise énergétique a sonné le début d’une tragédie en 6 actes qui va conduire à la fin du projet européen d’ici à 2024 et à l’écroulement de la puisse économique européenne.

Si vous n’avez que 30 secondes

La mort du projet européen va se dérouler en 6 étapes (cliquez sur les liens au début de chaque section pour accéder au développement complet) :

  1. Étape 1
    L’inflation de 2022 n’a rien à voir avec celle des années 1970. La BCE n’a aucune marge de manœuvre. L’inflation va donc s’installer pour plusieurs années, provoquant l’exaspération des citoyens européens.
  2. Étape 2
    Devant la baisse du pouvoir d’achat et la paupérisation, des manifestations auront lieu. Elles obligeront les gouvernants à prendre des actions qui ne pourront avoir que des effets très limités dans le temps. La grogne se calmera un temps (hiver 2022) mais reprendra, plus forte, en 2023. L’acte 3 pourra lors commencer.
  3. Étape 3
    Les politiciens perdront alors le peu de crédibilité qu’il leur restait, faisant le lit des extrêmes comme on l’observe déjà en Italie, en France et dans d’autres pays. La grogne s’amplifiera au fur et à mesure des pertes d’emplois qui résulteront de l’incurie des décisions politiques des 20 derniers années. Le projet européen sera complètement décrédibilisé.
  4. Étape 4
    L’acte 4 de cette pièce tragique se traduira par la désorganisation et le début du chaos. Les prémisses en sont déjà visibles : pénurie de chauffeurs, d’enseignants, de médecins, … Le renchérissement du prix de l’essence conduira à un arbitrage qui finira de plonger les pays dans le chaos : travailler pour payer son essence ou ne plus travailler du tout.
  5. Étape 5
    La révolution sera en marche
    . Les décisions prises par les gouvernements dans la précipitation seront mauvaises et ne feront qu’accentuer la grogne. Toutes les couches de la population seront touchées. Les gouvernements tomberont devant les coups de boutoir des extrêmes qui auront à cœur d’exploiter le désespoir des peuples.
  6. Étape 6
    Devant l’instabilité s’installeront des gouvernements autoritaires. Hostiles à l’idée de l’Union Européenne, ils la désagrégeront petit à petit. Ils oublieront ainsi que l’Union Européenne trouva sa raison d’être dans une coopération énergétique, celle du charbon et de l’acier et que devant un défi du même ordre, l’entraide vaut mieux que l’isolement.

Acte 1 : inflation rime avec exaspération

En 2021 les politiciens se sont voulus rassurants sur le caractère transitoire de l’inflation. En février 2022, lors du déclenchement du conflit en Ukraine, ils ont dû reconnaître que l’inflation était là pour durer. Ils ont perdu la face une première fois.

Lors de la mise en place des sanctions contre la Russie, l’écrasement de ce « nain économique » (parce que son PIB n’était que l’équivalent de celui de l’Espagne) ne faisait pas de doute. Ils ont perdu la face une seconde fois.

Le résultat est une inflation galopante qui crée un sentiment d’anxiété encore jamais vu au sein de la population (voir graphique ci-dessous).

inflation rates europe july 2022

Les faits nous montrent donc qu’une ressource bon marché et abondante (le gaz) peut mettre à genoux les plus grandes puissances économiques si elle devient artificiellement rare. C’est ce qui va se passer en 2023. Les gouvernements européens ont préparé des mesures court-termistes (subventions, économies d’énergie) qui vont nous faire passer l’hiver 2022. Mais en 2023, c’en sera fini.

Pour ouvrir une parenthèse que je vais refermer tout de suite, il existe d’autres nains économiques dont les monopoles pourraient avoir des conséquences encore plus destructrices s’ils venaient à ne plus livrer leurs précieuses ressources. Une ressource critique dans un pays non démocratique est un cocktail hautement explosif.

L’inflation va perdurer et la BCE ne peut rien faire. Cette inflation est « importée » et faire tourner la planche à billets pour juguler la récession qui arrive n’est pas une option. Elle ne ferait que renforcer l’inflation. Contrairement aux années 1970, la banque centrale n’a aucune marge de manœuvre et 2023 sera l’occasion pour les Européens naïfs de s’en apercevoir.

Les taux resteront donc bas en Europe, ce qui fera perdre de la valeur à l’Euro par rapport aux autres monnaies. Le pouvoir d’achat des Européens à l’étranger s’érodera donc massivement. Le sentiment d’exaspération, de bouillonnement même, ne peut que s’accentuer. Un sentiment d’anxiété grandit au même rythme que le pouvoir d’achat diminue. La peur est mauvaise conseillère et nous verrons plus tard quelles en seront les conséquences.



Contrairement aux années 1970, la banque centrale n’a aucune marge de manœuvre et 2023 sera l’occasion pour les Européens naïfs de s’en apercevoir.




Acte 2 : Manifestations

Devant des factures qui exploseront et un pouvoir d’achat qui se réduit à peau de chagrin, les Européens feront entendre leur colère. Du reste, ces manifestations d’exaspération sont déjà bien visibles aux Pays-Bas et au Royaume-Uni. Plus loin, des protestations violentes ont aussi éclaté à Lahore à cause de l’explosion des prix de l’électricité, ou en Argentine à cause de l’inflation galopante. De fait, le monde entier proteste devant l’appauvrissement généralisé que provoque cette transition forcée.

 

En Europe continentale et aux Etats-Unis, le mécontentement se fait encore discret. Mais sur les réseaux sociaux les appels à l’aide sont nombreux (voir par exemple le cas désormais célèbre de l’entreprise italienne ICAB tel que publié sur les réseaux sociaux ci-dessous). Dès 2022 toutefois des manifestations d’une ampleur jamais vue se tiendront dans les pays les plus riches. Elles déboucheront sur des émeutes en 2023. Même la police de la très sage Suisse s’y prépare.

Industrie Conserve Alimentari Buccino ENI energy bill

Photo postée par la société Industrie Conserve Alimentari Buccino (Italie) sur les réseaux sociaux qui montre l’augmentation de leur facture énergétique en 1 an.

 

Car si la crise a commencé avec le gaz, elle sera bientôt accentuée par une explosion des prix du diesel. Son prix a en effet été artificiellement contenu par des subsides et primes (France, Belgique, …) et par l’emploi des réserves stratégiques aux Etats-Unis. Ces dernières sont en train de s’amenuiser dangereusement.

Etat des réserves stratégiques de pétrole aux Etats-Unis en août 2022.

État des réserves stratégiques de pétrole aux Etats-Unis en août 2022.

Les réserves de pétrole brut acide, plus facile à raffiner, sont celles qui ont été entamées comme le montre le graphique de JavierBlas publié sur son compte Twitter. D’ici Octobre 2022 ces réserves stratégiques seront à sec.

sour sweet petrol reserves usa

Etat des réserves stratégiques de pétrole aux Etats-Unis en fonction du type de pétrole (août 2022). Publié par @JavierBlas.

Un mouvement global de transition du gaz au pétrole (diesel) est en train d’avoir lieu. Le KWh produit à partir d’un générateur diesel est en effet 3 fois moins cher fin août 2022 que le KWh d’électricité du réseau classique. L’Arabie Saoudite consomme déjà plus de son pétrole pour son propre usage (courbe jaune sur le graphique ci-dessous). Le pétrole va donc se raréfier, et l’Europe s’est tiré une balle dans le pied en faisant un trait sur le pétrole russe. Le Vénézuéla a en plus décidé d’arrêter les exportations de pétole vers l’Europe.  Conséquence : des prix (du diesel surtout) qui vont atteindre cet hiver des niveaux encore jamais vus.

saudi arabia crude oil direct use

Ce graphique, publié par Atefeh Ebadian sur son compte Linkedin, montre l’évolution de l’auto-consommation de son brut par l’Arabie Saoudite. L’auto-consommation est bien plus élevée en 2022 que les années précédentes, signe d’une utilisation pour de la production d’électricité.

Le mouvement des « gilets jaunes » en France en 2019 semblera être une promenade de santé comparé à ce qui attend l’Europe continentale en 2023. J’évite de parler du Royaume-Uni qui a en plus la charge du Brexit et qui n’aura plus d’uni que le nom.


Acte 3 : Perte de légitimité

Aucune décision politique ne pourra soulager la situation européenne. La modification du principe de fixation des prix de l’énergie dans l’Union Européenne ne permettra pas d’absorber tout le choc.
De plus, l’inflation étant importée, la BCE ne dispose d’aucun levier pour l’atténuer.
La période estivale, synonyme de vacances politiques, a ajouté au mécontentement général. En Belgique par exemple, la population critique ouvertement un gouvernement qui a été aux abonnés absents tout le mois d’août. L’épisode d’Emmanuel Macron sur son jet ski a été un autre épisode symbolique qui a creusé le fossé entre la population et ses dirigeants.

Les citoyens européens, devant ce fossé d’incompréhension, verront dans les politiques une caste illégitime.

  • 62% des Allemands sont insatisfaits d’Olaf Scholz (sondage du 19 Août 2022)
  • Seulement 48% des Français font confiance à Emmanuel Macron (sondage du 26 Août 2022)
Umfrage Scholz

Résultats d’un sondage concernant le travail d’Olaf Scholz publié sur le compte Twitter @BILDamSONNTAG le 21/08/22

Pour compléter le tout, une vague d’indignation pan-européenne se fait déjà sentir contre les partis écologistes dont l’entêtement sur l’arrêt du nucléaire est devenu intenable. En Belgique, la ministre de l’énergie Tinne Van der Straeten, chantre de l’anti-nucléaire, est au centre d’un conflit d’intérêt à peine croyable. Avocate, le cabinet pour lequel elle travaillait avant de devenir ministre défendait Gazprom. En France, Sandrine Rousseau, la leader écologiste et membres de la NUPES, est tellement moquée sur les réseaux sociaux que son compte parodique sur Twitter a plus de followers qu’elle.

 



La Grande Démission laissera place au Grand Abandon.



Acte 4 : Désorganisation

Le quatrième acte se jouera aux niveaux des services publics. A l’exaspération et aux manifestations suivra le désespoir. Ceux qui travaillent perdront le peu de motivation qu’il leur reste devant les difficultés du quotidien. Cela aura pour conséquence une désorganisation des services publics.

Les germes de la désorganisation sont déjà bien visibles. Nous traînons en effet depuis 2021 les dysfonctionnements post-covid de la supply-chain. S’y ajoutent des dysfonctionnements massifs dus au manque de personnel :

Pour tenter de remédier à la situation, les règles de qualité vont s’effacer devant l’urgence. Déjà on recrute des enseignants ne disposant pas de toutes les qualifications. A l’hôpital, éprouvé par 2 années de Covid, les corps sont usés et les finances exsangues. C’est le chaos qui guette.

Avec des prix du diesel à des niveaux jamais vus, les travailleurs vont bientôt faire face à une équation insoluble : ne plus travailler et ne pas consommer d’essence ou travailler à perte. Les services publics vont donc progressivement s’éteindre. La Grande Démission laissera place au Grand Abandon.


Acte 5 : Révolution

Les classes ouvrières seront particulièrement touchées par les pertes d’emplois et seront le moteur de la révolution. Les industries très consommatrices d’énergie (fonderies, engrais, verreries) ne seront plus rentables et devront fermer. Cela a déjà commencé (exemples en Belgique, en Allemagne).

Quand toutes les usines auront fermé, que la classe ouvrière se retrouvera sans emploi, étranglée par des factures impayables et sans soutien de l’Etat-Providence surendetté, la révolution commencera.

Pour anticiper le foyer de cette révolution, il faut comprendre où sont les « poudrières » européennes. Il faut pour cela s’intéresser aux concentrations d’usines dont le sort est menacé.

Commençons par les usines d’engrais. La carte ci-dessous montre les capacités de production d’Azote en Europe (source : CRU)

nitrogen plant shutdowns europe 2022

Carte des arrêts d’usine d’ammoniac en Europe telle que publiée par CRU Group le 25/08/22.

Voici maintenant les sites de production d’acier en Europe. Compilée par Eurofer, cette carte permet de clairement situer les risques.

Carte des sites de production d'acier en Europe (crédits Eurofer)

Carte des sites de production d’acier en Europe compilée par Eurofer.

 

L’Allemagne et la Pologne sont les deux régions les plus à risques. On peut raisonnablement penser que la révolution démarrera à l’est, en Pologne, qui concentre 4 usines de production et 1,2m de réfugiés ukrainiens. La Pologne a d’ailleurs marqué une tendance très nette à s’affranchir des règles européennes. Ce cocktail est explosif.

Le Royaume-Uni est également dans l’œil du cyclone. Avec le Brexit et l’augmentation incontrôlée de l’inflation (18% attendus en Janvier), les tensions ne vont que s’accentuer. Les Écossais sont en embuscade avec leur référendum pour planter le dernier clou dans le cercueil anglais.

Devant un tel tumulte, les gouvernements en place tenteront de réagir. Mais face à l’urgence, paralysés par la peur et l’incompréhension, ils multiplieront les erreurs.

Les gouvernements démocratiques tomberont alors les uns après les autres, suivant l’exemple de l’Italie en passe de tomber aux mains de l’extrême-droite.


Acte 6 : Changement de régime

Une vague noire autocratique déferlera alors sur l’Europe. Déjà habituée aux discours anti-européens (Marine Le Pen en France, Giorgia Meloni en Italie, Viktor Orban en Hongrie), elle profitera du sentiment anti-européen grandissant pour prendre le pouvoir.

Plus rien ne pourra alors arrêter la dislocation de l’Europe. La « vieille Europe » mourra.

Privés d’alliés, les États-Unis verront leur aura diminuer. Les centres de pouvoir se déplaceront vers l’Est. Chine et Inde prendront définitivement le leadership sur cette nouvelle version du monde. L’Europe, en ruine, mettra une décennie à émerger des cendres, le temps que les autocrates démontrent leur incompétence. Nous serons alors en 2035.

L’Euro sera devenu une monnaie secondaire, comme le dollar. Le Rouble, le Yuan seront les nouveaux standards. L’achat en grande quantité d’or physique par les banques centrales russes et chinoises accréditent la thèse de la préparation à ce changement de paradigme.

 

 

 

 

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *