Gagnez de l’argent en répondant à nos enquêtes

Inscrivez-vous dès maintenant !
Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Interview du Prof. Damien Ernst sur l’évolution de la crise du Coronavirus

Gagnez jusqu’à 50€ en participant à une de nos études de marché rémunérées.

Inscrivez-vous dès maintenant !

Le Prof. Damien Ernst est une autorité scientifique respectée dans son domaine de prédilection (l’énergie) mais sa vision sur la crise du Coronavirus est étonnante de lucidité. Depuis des semaines il n’a eu de cesse d’alerter les autorités sur les conséquences de cette crise sans précédent et sur l’urgence de la situation. Aujourd’hui, tout ce qu’il avait prédit sur la crise du Coronavirus s’est réalisé. A quoi s’attendre dans les semaines et mois qui viennent ? C’est ce que j’ai voulu savoir en l’interrogeant aujourd’hui.


Je pense que le la meilleure stratégie à l’heure actuelle, ce serait peut-être quand même la stratégie chinoise ou un régime très, très dur pendant 2, 3 mois et on n’ a plus aucun cas.

Damien Ernst


Le tableau qu’il dresse est noir, mais les conseils qu’il donne sont clairs. En particulier il recommande que des mesures identiques à celles d’application en Chine et Corée du Sud soient prises, c’est-à-dire un confinement total pendant 2 à 3 mois.


Scientifiquement, la seule chose qu’on sait à l’ heure actuelle, c’est que les stratégies très dures en terme de distanciation sociale ont marché en Chine, à Singapour, en Corée, des gens des pays aussi qui ont vécu la crise du SARS et qui ont gagné en expérience dans la gestion de cette infection. On n’a absolument pas, à l’heure actuelle, la certitude qu’avec les mesures de distanciation sociale qu’on a prises en Belgique, qui sont quand même déjà très fortes, si ça va être suffisant pour endiguer la contamination et on ne le saura que d’ici une dizaine de jours. Maintenant c’est pas endiguer la contamination qu’il faut, c’est pas avoir constamment un nombre de malades pour juste atteindre la limite de capacité des hôpitaux, parce que si vous êtes dans un contexte comme ça et vous considérez que 40, 60, 80% de la population doit être contaminée au final pour avoir cette immunité de groupes il va vous falloir des années de ces mesures de semi-confinement. Moi je pense que le la meilleure stratégie à l’heure actuelle, ce serait peut-être quand même la stratégie chinoise ou un régime très, très dur pendant 2, 3 mois et on n’ a plus aucun cas.


Il va falloir un peu protéger ses frontières parce qu’on va avoir des entreprises qui sont beaucoup plus fragilisées que les entreprises asiatiques qui auront beaucoup mieux géré la crise.


Sur l’impact économique Damien Ernst adopte également un langage de vérité qui, il faut bien l’avouer, fait complètement défaut à nos politiciens. Nous sommes dans une situation de guerre, dit-il, et il faut s’atteler à d’abord régler le problème du Coronavirus avant d’envisager un plan de relance. Sur ce point je ne peux que le rejoindre. Je ne comprends d’ailleurs pas comment les bourses peuvent rester ouvertes alors que l’économie réelle est à l’arrêt. Voici ce que dit Damien Ernst :

On est dans une guerre, dans une sorte d’économie de guerre. Je ne pense pas que quand les Allemands nous ont envahi en 1940 on pensait à soutenir les PME et les entreprises. Bien entendu qu’il faut les soutenir, mais le but c’est d’abord de régler ce problème. Après je pense qu’on va rentrer dans une toute autre logique pour soutenir les entreprises, il va falloir un plan de relance massif au niveau européen, bien entendu, les entreprises ne peuvent pas faire faillite, sinon ce sont les pays qui auront le mieux géré la crise, à savoir la Chine en fait qui finalement a été très peu touchée par million d’habitants, qui vont écraser encore plus qu’elles ne le font à l’heure actuelle tout le tissu économique européen

Dans ce podcast il explique également ce à quoi on peut s’attendre sur le marché de l’énergie, perturbé encore un peu plus par la “guerre” que se livre l’Arabie Saoudite et la Russie sur la réduction des quotas de production.

 

Suivez les podcasts d’IntoTheMinds et notre série vidéo

IntoTheMinds est une entreprise de conseils et prospectives. Nous diffusons depuis 2019 un podcast hebdomadaire sur le marketing et l’entrepreneuriat ainsi qu’une série vidéo “Le Monde du Business avec Pierre-Raffaele


 

Tags:

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *