Gagnez de l’argent en répondant à nos enquêtes

Inscrivez-vous dès maintenant !
Le blog de la société IntoTheMinds
Conseils en Data & IT

Assurance auto connectée : des effets insoupçonnés sur les clients

Gagnez jusqu’à 50€ en participant à une de nos études de marché rémunérées.

Inscrivez-vous dès maintenant !

Un article récent dans un magazine français (Challenges n°505 du 19 Janvier 2017) mettait en lumière les avancées des compagnies d’assurance et en particulier d’Allianz dans le domaine de l’assurance auto personnalisée.
Comme beaucoup d’autres entreprises du secteur Allianz croit en l’utilisation des modules télématiques (boîtes noires) pour surveiller le comportements des conducteurs et mieux évaluer les risques. 20000 clients ont déjà opté pour cette formule chez Allianz France; un résultat encore modeste qui reflète, à l’instar de pays comme la Norvège, la réticence des clients à voir leur comportement de conduite épié et leurs données collectées.

Les assurances auto connectées sont-elles vraiment rentables pour les compagnies d’assurance ?

Deux informations intéressantes sont mentionnées dans cet article.
La première est la réduction moyenne obtenue par les clients en optant pour ce type de contrat: 15%. En d’autres termes, les clients qui choisissent de se faire “tracker” voient leur facture baisser de 15% en moyenne.
Le directeur général d’Axa Global Direct mentionne même le chiffre 21% comme la réduction moyenne pour les clients de son entreprise. sans surprise il précise également qu’Axa Global Direct avance prudemment sur ce terrain, évaluant la rentabilité de l’opération.
cette approche prudente est judicieuse car les premiers clients attirés par de telles offres sont certainement ceux qui ont le moins à se reprocher, ceux dont la conduite est déjà irréprochable. Ces conducteurs représentent donc déjà le risque le plus faible pour la compagnie et sont par conséquent parmi les plus rentables. Leur donner un rabais revient donc à amputer sa marge bénéficiaire.

On peut donc parier que les systèmes de tarification personnalisés utilisant les données de conduire ne deviendront rentables pour les compagnies d’assurance qu’une fois qu’ils auront été déployés sur l’ensemble de la base clients. Ils pourraient donc devenir la norme, obligeant dès lors les clients refusant le “tracking” à payer une surprime.

Un nouveau point de contact avec les clients

Une autre information très intéressante concerne l’utilisation que les clients font de leurs données. Allianz a mis en place une application mobile que ses clients peuvent utiliser pour suivre leur comportement de conduite. Cette application est consultée 10 fois par mois, ce qui est un résultat en soi remarquable quand on sait que la majorité des possesseurs de smartphones n’utilise régulièrement qu’un nombre très limité d’applications.
Alors que les clients n’avaient dans le passé au mieux que 2 contacts par an avec leur assureur (un pour renouveler leur contrat, et peut-être un autre lorsqu”ils avaient un accident), l’application augmente ce nombre d’un facteur 100 ! Cela donne évidemment des idées aux marketeurs de tout poil qui trouveront là de nouvelles occasions d’améliorer la fidélisation de la clientèle et vendre, espèrent-ils, des nouveaux produits. Espérons toutefois que les compagnies d’assurance sauront trouver le juste équilibre entre l’augmentation des ventes et le spamming des clients fidèles avec des offres commerciales.

Conclusion

En bref, les assurances automobiles personnalisées en sont encore à leurs balbutiements et je ne suis pas nécessairement d’accord avec Deloitte lorsqu’ils écrivent que les pionniers dans ce secteur auront un avantage concurrentiel. Il y a encore beaucoup d’incertitude autour de ce type d’assurance, du pouvoir prédictif des données recueillies, et de la rentabilité de ce système de tarification personnalisée. Cependant, les premiers résultats montrent que les compagnies d’assurance peuvent augmenter considérablement le nombre de contacts avec leurs clients (par le biais d’applications mobiles pour surveiller les comportements de conduite par exemple) ce qui ouvre la voie à de nouvelles opportunités pour en réinventer leur marketing.

Tags: , ,

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *