Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Voitto, une intelligence artificielle qui a du cœur

Partager cet article sur

La technologie est souvent source de craintes et de peurs pour certaines personnes, en particulier pour celles qui pensent que leur emploi peut être menacé par le progrès technologique. Au fil des siècles de nombreux exemples de ces craintes ont émaillé l’Histoire. Certains sont resté dans les annales à cause de leur violence, comme par exemple le mouvement des Luddites du début des années 1800 en Angleterre. Dans le domaine des médias aussi les résistances ont été nombreuses. De la radio à la télévision en passant par le cinéma, vous retrouverez dans cet article un aperçu des craintes qui ont correspondu à la naissance des différentes formes de médias dans le passé. L’intelligence artificielle est considérée aujourd’hui comme l’exemple ultime d’une technologie qui pourrait remplacer des millions de travailleurs et suscite donc des craintes exacerbées. Les journalistes s’inquiètent ainsi surtout des robots qui pourraient les remplacer et écrire des articles « automatiquement ». Les journalistes sont les nouveaux Luddites.

À lire également: Réflexions sur l'avenir : ces 3 facteurs garantiront votre employabilité
J’ai eu l’occasion de suivre le travail effectué chez YLE, la télévision publique finlandaise, et ai été le témoin admiratif de la façon dont la question de l’intelligence artificielle a été abordée au sein de cette organisation. L’objectif était clair :  tirer le meilleur parti de la technologie tout en rassurant les journalistes sur leur rôle et leur valeur ajoutée.

L’intelligence artificielle est un outil comme les autres : ne l’implémentez pas si vous ne réussissez pas ce test

L’intelligence artificielle est souvent perçue comme une panacée, permettant l’automatisation des tâches effectuées par l’homme et la réduction des coûts (pour plus de rentabilité, pression du marché oblige). Les intelligences artificielles qui ont un sens ajoutent de la valeur à l’expérience client et ne se contentent pas d’en retirer la composante humaine. Permettez-moi d’insister sur cet aspect. La composante humaine est essentielle et il est faux de penser que l’intelligence artificielle puisse s’y substituer.
Les entreprises devraient donc appréhender l’intelligence artificielle pour ce qu’elle est vraiment, un outil permettant d’améliorer la satisfaction de la clientèle et d’en accroître la fidélité. Nous pensons que tous les développements basés sur l’intelligence artificielle doivent être évalués avec soin quant à la valeur réelle qu’ils apportent aux clients. Trop souvent nous voyons des entreprises utiliser un algorithme et abuser de cet usage pour prétendre qu’elles sont des entreprises « actives dans l’IA » (je garde volontairement le terme « IA » tel que puisque ces deux lettres semblent être une formule magique par excellence sur les marchés actuellement). Cela n’a aucun sens. L’IA restera un mot à la mode (un buzzword) tant que les entreprises privilégieront le « buzz » à la valeur ajoutée pour les clients.
En résumé, tout développement basé sur l’intelligence artificielle devrait passer le test suivant.. :

  • L’IA apporte-t-elle une réelle valeur ajoutée à vos clients ?
  • Dans quelle mesure votre intelligence artificielle est-elle en harmonie avec les valeurs de votre entreprise ?

Voitto : un « couteau suisse » pour le secteur audiovisuel

Lors d’une conférence organisée par l’UER à Genève, Jarkko Ryynänen et Aki Kekäläinen ont présenté Voitto, un robot embarquant plusieurs fonctionnalités relevant de l’intelligence artificielle qui a été développé chez YLE. Pour reprendre leur propos (et faire le lien avec la section précédente) :

« Nous voulons que Voitto aide les gens, soit un outil pour améliorer la situation – Voitto doit avoir des valeurs ».

Le projet Voitto a démarré en décembre 2016. Aujourd’hui, il permet d’automatiser certaines tâches (comme l’édition de courtes vidéos ou la rédaction de courts articles factuels) et ajoute de la valeur aux processus existants (par exemple en jouant le rôle d’un assistant personnel dans l’application YLE news qui envoie des notifications personnalisées sur le contenu recommandé à l’utilisateur).
Le but de la présentation était de montrer comment Voitto, un projet technologique, a été intégré dans des processus existant sans perdre la composante humaine de vue. Le moins qu’on puisse dire est que cette intégration a été magistralement réalisée.

Donner un nom et un visage à l’intelligence artificielle

Le coup de génie de l’équipe de YLE a été d’ajouter un cœur à la technologie afin de faire éclater le mythe d’une technologie qui remplace les humains. Les différentes technologies ont été personnifiées et regroupées sous le nom de Voitto. L’équipe a donné à Voitto un visage (le visage souriant d’un robot gentil et innocent), lui a associé une couleur rassurante (bleu) et a même matérialisé Voitto sous la forme de petites marionnettes et d’une plus grande. C’est peut-être l’aspect le plus spectaculaire de tout ce projet. Les photos montrées dans la présentation de Jarkko et Aki montrent 3 journalistes apparemment heureux avec un Voitto géant dans les bras.
La matérialisation de Voitto a donné aux journalistes la possibilité de rendre concret quelque chose (une intelligence artificielle) qui autrement serait restée abstraite, invisible et menaçante.

Étiquettes :

Auteur: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Partager cet article sur

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *