11 octobre 2023 1594 mots, 7 min. de lecture

Etude de marche locale : un nouvel outil gratuit

Par Pierre-Nicolas Schwab Docteur en marketing, directeur de IntoTheMinds
Un nouvel outil interactif a été lancé par une association professionnelle en France (l'U2P). Cet outil permet de poser les bases d'une étude de marché locale. Nous avons testé cet outil. Découvrez dans cet article son fonctionnement, ses bénéfices mais également ses limites.

Si vous voulez lancer un petit commerce, faire une étude de marché n’est pas une option. C’est une obligation. Le problème c’est que généralement le prix d’une étude de marché dépasse ce que vous pouvez vous permettre. Un outil vient d’être lancé en France qui facilite la tâche de ceux qui sont en phase de création ou de reprise d’entreprise. Nous en expliquons les avantages mais aussi les limites, en espérant qu’il fasse des émules à l’étranger.

Contactez IntoTheMinds pour réaliser votre étude de marché locale

Si vous n’avez que 30 secondes

  • L’U2P a lancé un outil interactif qui permet de réaliser une étude de marché locale sur toute la France
  • A terme, l’étude de marché pourra porter sur 96 métiers (22 disponibles au moment d’écrire cet article)
  • L’outil est très pratique pour obtenir, en quelques clics, une représentation visuelle de la concurrence et du potentiel économique de l’activité dans la zone géographique envisagée
  • Néanmoins, des hypothèses très simplistes sont faites pour le calcul de la pression concurrentielle et du potentiel économique.
  • L’outil ne peut donc servir qu’à pré-valider un choix d’emplacement. L’étude de marché, pour être complète, devra impérativement confirmer les besoins des clients. La méthode la plus rapide est le sondage online.

Le site « créer et reprendre » a été créé par l’U2P, l’Union des Entreprises de Proximité, pour faciliter la réalisation d’une étude de marché. Le problème de la cession des entreprises est très prégnant. Nous en avions d’ailleurs parlé en profondeur lors de ce podcast.

Ce site propose de réaliser une mini étude de marché interactive à partir de quelques données de base :

  • L’activité
  • Le lieu

Les informations qui sont données par l’outil sont très visuelles et permettent de se poser les bonnes questions et surtout d’éviter les erreurs les plus évidentes. L’outil permet d’automatiser certaines étapes de la desk research et d’évaluer la pression concurrentielle mais également le potentiel économique. Dans le reste de cet article je

  • Détaille comment fonctionne l’outil ;
  • Pointe ses limitations ;
  • Liste les prochaines étapes de votre étude de marché locale.

Etape 1 : sélectionner la profession et le lieu

La première étape est très simple : elle correspond au choix d’une profession parmi les 96 qui sont représentées par l’U2P, et d’un lieu. Dans l’exemple ci-dessous j’ai donc choisi le métier de « boulanger » à Orléans (une ville du centre de la France). Il est également possible de faire varier l’analyse en modifiant la zone de chalandise en distance ou en temps de trajet. C’est très appréciable mais aurait nécessité quelques explications dans l’outil. La zone de chalandise n’est en effet pas la même en ville et à la campagne. Il eût été appréciable de présélectionner une distance en fonction du métier et du lieu.

étude de marché locale étape 1

La première limitation concerne donc le choix de l’activité. Comme l’U2P représente des métiers de proximité, la sélection n’est possible que pour des professions de type « artisans » ou ayant un ancrage local important. Dans ce type de métier, la zone de chalandise et l’emplacement du commerce représentent des critères de réussite importants. C’est la raison pour laquelle cet outil est très pertinent.

La deuxième limitation concerne le nombre de professions. Au moment où nous écrivons cet article, seules 22 professions (sur 96) peuvent être analysées.

Etape 2 : affiner le lieu

Dans les villes, la dynamique commerciale peut changer d’un quartier à l’autre. Il est donc nécessaire de bien définir le quartier dans lequel on souhaite s’implanter. C’est ce que propose également l’outil en vous demandant de choisir un quartier pour localiser votre future activité. Cette fonctionnalité est très importante et a été implémentée de manière très correcte par l’U2P.

étude de marché locale étape 2

Une fois cette deuxième étape terminée, vous accédez directement aux résultats.

Etape 3 : résultats de l’analyse concurrentielle

Le premier onglet de résultats vous permet d’estimer la pression concurrentielle dans la zone où vous souhaitez vous implanter. La carte vous permet également de comprendre la situation dans les quartiers aux alentours. De cette manière vous pouvez identifier immédiatement des quartiers plus propices si celui que vous visiez est déjà trop cerné par la concurrence. Il vous faudra néanmoins, avant de choisir un autre quartier, en vérifier le potentiel économique à l’étape suivante.

Les couleurs indiquées résultent de calculs basés sur la population dans la zone divisée par le nombre de boulangeries-pâtisseries. Il n’y a donc pas de notion de positionnement ni de besoins. L’hypothèse qui est faite est que tous les habitants d’une zone ont besoin de manière égale des mêmes commerces. Cela peut être vrai pour une boulangerie mais ne le sera pas pour une activité de toilettage pour animaux par exemple.

étude de marché locale étape 3

Sur la gauche, une partie textuelle vous indique les tendances au niveau du quartier, de la zone de chalandise, de la région et du pays. Faites bien attention aux données qui sont utilisées. Comme vous le voyez dans la capture d’écran ci-dessous, les données datent de 2019 et l’évolution concerne la période 2017-2019. Il s’agit donc de données relativement anciennes qui seront critiquées par les banques si vous demandez un prêt.

La troisième limitation concerne le mode de calcul de la pression concurrentielle. Le calcul est fait de manière très simpliste et ne reflète pas les besoins véritables des consommateurs sur la zone. Les données sont également relativement anciennes et pourraient différer de la situation actuelle. L’outil de l’U2P peut donc servir à pré-valider une zone géographique pour l’emplacement de votre activité, mais il vous faudra impérativement la valider définitivement grâce à une étude de marché plus complète et récente sur la zone. La méthode adéquate est le sondage online.


Etape 4 : visualiser le potentiel économique

Le deuxième onglet propose de visualiser le potentiel économique. Ce dernier est calculé en fonction du niveau de vie dans la zone et du nombre d’entreprises exerçant la même activité. Si vous comparez cette carte avec la précédente, vous vous rendrez compte qu’elles sont très similaires. C’est parce que le calcul est basé sur une hypothèse là encore simpliste : le potentiel serait le plus élevé là où il n’y a pas de concurrence. Or ceci n’est pas (toujours) exact.

étude de marché locale étape 4

Si dans certaines zones il y a peu de concurrence, c’est peut-être qu’il y a une autre raison derrière : il y a trop peu d’habitants, les habitants ont des besoins différents, la réglementation est différente. Pour prendre un exemple, s’il y a moins de stations essence dans les grandes villes, c’est d’une part parce que leurs habitants sont moins motorisés et d’autre part parce que la réglementation devient plus dure (zones piétonnes, zones à faibles émissions, …). Cela n’a rien à voir avec le niveau de vie des habitants qui a tendance à être plus élevé en ville qu’à la campagne.

Cette approche du potentiel économique est donc très limitative. Comme à l’étape précédente, l’outil devrait être beaucoup plus pédagogique en expliquant les limites du calcul et les vérifications complémentaires à effectuer. Heureusement, le sondage en ligne permet d’approfondir cet aspect et de livrer des réponses claires.


 

Etape 5 : visualiser la concurrence directe

La concurrence directe, ce sont les entreprises qui ont exactement la même activité que vous. Dans le troisième onglet vous pouvez mettre des chiffres concrets sur la concurrence. C’est très utile et la carte est très bien faite. Les chiffres affichés sont récents (2023) et l’évolution est clairement mesurée au niveau du quartier, de la zone de chalandise, de la région et du pays.

étude de marché locale étape 5

Vous pouvez également zoomer sur la carte pour voir l’emplacement exact de vos concurrents.

Etape 6 : visualiser la concurrence indirecte (1/2)

Le quatrième et dernier onglet vous donne les statistiques des activités proches de la vôtre. Dans l’exemple ci-dessous il s’agit des pâtisseries (qui ont aussi une activité de boulangerie la plupart du temps) et des commerces où le pain est cuit (mais pas fabriqué).

étude de marché locale étape 6

C’est là aussi un onglet qui est très bien fait. Non seulement les chiffres sont récents et précis, mais l’U2P fait le travail pour vous en identifiant les activités qui pourraient couvrir les mêmes besoins. Or, la concurrence indirecte est trop souvent oubliée dans les études de marché. C’est donc une fonctionnalité très utile qui est proposée ici. Ce n’est pas la seule comme vous pourrez le voir dans l’étape 7.

Etape 7 : visualiser la concurrence indirecte (2/2)

Une autre carte est également proposée. Elle permet de visualiser une concurrence encore plus indirecte. La sélection est opérée automatiquement et est tout à fait pertinente. On oublie trop souvent que des commerces tout à fait différents peuvent également couvrir les besoins du client. C’est le cas des grandes surfaces et des commerces alimentaires qui, pour la plupart, proposent un rayon « boulangerie ». En zoomant sur la carte vous pouvez voir précisément où ils sont situés (voir exemple ci-dessous).

étude de marché locale étape 7

 

 

 



Publié dans Entrepreneuriat.

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *