Gagnez de l’argent en répondant à nos enquêtes

Inscrivez-vous dès maintenant !
Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Entretiens qualitatifs : utilisation de scénarios (ou « vignettes ») réels

Gagnez jusqu’à 50€ en participant à une de nos études de marché rémunérées.

Inscrivez-vous dès maintenant !

Différentes méthodes peuvent gouverner la réalisation d’un entretien qualitatif (une des techniques phare en matière de recherche qualitative). L’une d’elles est la méthode des scénarios, également appelés « vignettes ». Dans cet article nous traitons de l’utilisation de scénarios issus de la vie réelle afin de faciliter la prise de parole des répondants.

Qu’est-ce qu’une la méthode par scénarios ou « vignette » ?

Le scénario, ou vignette,  est la description d’une situation le plus souvent hypothétique dans laquelle le chercheur en sciences sociales souhaite plonger le répondant avant de l’interroger. Réduite à sa plus simple expression, le scénario peut consister en une seule phrase. Il est cependant important d’y inclure les éléments qui permettront de stimuler les croyances, perceptions ou attitudes que l’on souhaite étudier.

Avantages et inconvénients de la méthode des scénarios

Les avantages de la méthode par scénarios en recherche qualitative sont multiples :

  • facilement utilisables, ils sont à la portée de tous
  • ils sont utilisés depuis plusieurs décennies ce qui permet d’asseoir la fiabilité de l’approche
  • ils peuvent s’adapter à de  multiples situations et permettent de projeter une situation hypothétique qui ne serait sinon que rarement observable
  • ils permettent de mettre tous les répondants sur un « pied d’égalité »

Il existe également des inconvénients liés à l’utilisation de vignettes décrivant des situations fictives :

  • difficultés dans l’analyse du discours des répondants lorsque ceux-ci se concentrent sur leurs propres idées au lieu de prendre le point de vue des personnages fictifs de la vignette
  • distinction à faire entre les opinions qui sont propres au répondant et la partie du discours qui représente les normes sociales. Lorsque le scénario contient des situations hypothétiques auxquelles le répondant n’a jamais été confronté, i se peut que ses réponses ne reflètent ce qu’il ferait vraiment mais plutôt ce qu’il est acceptable de dire (normes sociales).

Les « vignettes » ou scénarios utilisés dans les entretiens qualitatifs relatent le plus souvent des situations fictives. Cet article expose une approche qui utilise des scénarios issus de situations réelles


L’utilisation de scénarios réels : avantages et inconvénients

Dans un article de 2020, Sampson et Johannessen introduisent la notion de vignettes inspirées de la vie réelle.
Leur recherche les a amené à observer des situations réelles mais rares dans le domaine de la gestion des risques en haute mer. Les notes prises sur le vif ont permis la création de vignettes décrivant ces situations. Ces vignettes ont été présentée à des répondants afin de les faire réagir et d’explorer leurs pratiques quotidiennes en matière de gestion des risques en mer.

La gestion des risques en mer obéit à des règles très strictes qui doivent impérativement suivre certaines procédures. Des pratiques différentes de celles décrites dans les procédures sont donc a priori rares. Les répondants risquaient de tenir un discours « de façade » ne reflétant les pratiques réelles. Les chercheurs ont donc eu l’idée d’utiliser des situations réelles observées comme autant de récits permettant de « mettre en confiance » le répondant. L’article contient de nombreux verbatim qui sont autant de témoignages que cette stratégie a fonctionné. On notera en particulier en particulier que certaines réactions semblent fortement ancrées dans la mémoire des répondants en raison de la charge émotionnelle à laquelle elles sont associés. Ceci n’est pas sans rappeler la technique CIT (Critical Incident Technique).

Au final les vignettes sont décrites comme des raccourcis en matière de crédibilité dans un contexte compliqué. (« short cut to credibility in a challenging research context« ). Les auteurs de l’étude voient dans cette approche qualitative une manière d’éviter le piège des réponses idéalisées dans le cas de scénarios fictifs. En particulier l’utilisation de situations réelles a agi comme un levier libérant la parole sur des situations a priori « inacceptables ».


Conclusion

L’utilisation, en recherche qualitative, de vignettes basées sur des situations réelles présent un certain nombre d’avantages, en particulier en ce qui concerne l’exploration de situations dans lesquelles la vérité pourrait être dissimulée derrière un discours de façade. Sampson et Johannessen avertissent toutefois qu’un travail préparatoire est nécessaire pour la mise au point de ces vignettes qui est plus important que dans le cas de vignettes fictives.


Références

Sampson, H., & Johannessen, I. A. (2020). Turning on the tap: the benefits of using ‘real-life’vignettes in qualitative research interviews. Qualitative Research, 20(1), 56-72.

Étiquettes :

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *