Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Comment a évolué la publicité : une comparaison d’anciennes et de nouvelles pubs

Share This Post On

Si vous avez déjà parcouru de vieux magazines, vous avez certainement été amusé par le caractère suranné de certaines publicités. Les codes de la publicité ont tellement changé au cours des dernières décennies que les annonces d’il y a 30 ou 40 ans nous paraissent totalement incongrues et « à côté de la plaque ».
Mais avez-vous déjà comparé des anciennes et des nouvelles pubs pour en apprécier l’évolution ?
Nous avons fait l’exercice pour vous et avons préparé un slideshare (ci-dessous) de sorte que vous puissiez réellement voir cette évolution.

Comme vous le remarquerez certaines marques n’ont pas beaucoup changé leurs codes (Pampers) tandis que d’autres, en particulier dans le secteur du luxe, ont fait leur révolution.
Vuitton et Hermès par exemple ont complètement abandonné l’emphase sur leur métier de base (sellier dans le cas d’Hermès, et malletier dans le cas de Vuitton) et ont évolué vers l’évocation de leurs univers de marques. Ce changement est particulièrement radical en ce qui concerne les textes. Ces derniers ont tout simplement disparu.
Les changements sont également visibles dans le secteur de l’automobile. BMW a conservé (dans certaines annonces, pas dans toutes) la disposition générale de ses annonces d’antan : une image au-dessus, et un texte au-dessous. Mais d’autres marques ont là aussi tout bouleversé. Alors que dans un passé pas si lointain (jusqu’aux années 80) il était courant d’avoir beaucoup de texte pour décrire les fonctionnalités techniques et les performances des véhicules. Aujourd’hui, regardez ce que font Audi et Mercedes. Il y a une voiture, placée sur un impossible fond un peu mystérieux, et c’est tout. Seules les mentions légales sont visibles en bas de la publicité. Le véhicule est devenu un objet émotionnel et a donc perdu son côté utilitaire. Vous pouvez également noter la similitude des publicités Audi et Mercedes sur la forme.

Deux marques se distinguent par leurs anciennes pub qui n’ont pas trop mal vieilli. L’Oréal (à part le dessin en noir et blanc) avait déjà adopté à l’époque un style très moderne et simple. Tout est axé sur l’utilisateur(trice) comme dans l’annonce de Gillette. Gillette n’a fait que remplacer Telly Savalas par David Beckham, un autre symbole de masculinité. Mais la façon de présenter l’annonce, elle, n’a pas changé. Le produit n’est pas la star. C’est bien l’utilisateur.

Nous espérons que ce post vous a diverti. N’hésitez pas à partager avec nous vos pubs favorites et vos souvenirs de publicités anciennes.

Crédits photos : avec la permission de Shutterstock
Tags:

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *