Gagnez de l’argent en répondant à nos enquêtes

Inscrivez-vous dès maintenant !
Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Gagnez jusqu’à 50€ en participant à une de nos études de marché rémunérées.

Inscrivez-vous dès maintenant !

Les entrevues avec les clients : explication de texte

Sous le terme « entrevue » ou « interview » la plupart des responsables marketing ne reconnaissent qu’un échange de questions / réponses entre en interviewer et un interviewé.

Ceci est toutefois très réducteur au vue des travaux effectués depuis les années 60 et en particulier ceux de Pinto et Grawitz (1967). Dans leur ouvrage « méthodes des sciences sociales » ces derniers ont en effet classifié finement les différents types d’interviews et leur cadre de leur utilisation.
Leurs conclusions ont permis de distinguer cinq niveaux d’entretiens en fonction du degré de liberté laissé à la personne interviewée
Leur premier niveau, dit « clinique » autorise un degré de liberté maximum et permet de pénétrer dans les arcanes psychologiques du sujet, considéré à proprement parlé comme un patient.
Le deuxième niveau est appelé « entrevue en profondeur » ou « entrevue libre » et permet de réduire le degré de liberté en définissant un thème d’entretien.
Le troisième niveau est l’ « entrevue centrée » ou « entrevue guidée » dans le cadre de laquelle plusieurs thèmes sont définis. L’attitude de l’interviewer y est plus directive que dans le cadre de l’entrevue en profondeur.
Le quatrième niveau est l’ « entrevue à questions ouvertes » qui recourt à des questions précises bien que formulées ouvertement de manière à laisser la liberté de réponse au sujet.
Enfin le cinquième niveau est l’ « entrevue à questions fermées » dans laquelle le sujet répond à des questions prédéfinies.
Ma conclusion :
A chaque étape de la formulation stratégique du marketing d’une marque ou d’un produit correspond un type d’interview particulier.
Dans l’idéal il sera bon d’explorer les besoins –éventuellement non satisfaits- des prospects en conduisant une entrevue clinique ou en profondeur avant de confirmer les pistes par une entrevue centrée ou à questions ouvertes. La conclusion serait alors apportée par des méthodes plus quantitatives comme l’entrevue à questions fermées ou par un focus group permettant de toucher plus rapidement un échantillon plus important de prospects.
Malheureusement les temps sont durs et la crise ne fera que couper encore plus les budgets marketing au détriment de la satisfaction des besoins des clients. Comme le disaient D. Rhodes et D. Stelter cependant « la réaction la plus risquée devant l’incertitude liée à une crise est l’inactivité ». Il n’est donc pas insensé de redoubler d’efforts lorsque vos concurrents restent paralysés par l’incertitude du lendemain.
Tags:

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *