Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Innovation et Design Thinking : 3 secrets pour générer des idées incroyables

Partager cet article sur

Vous savez que je suis un grand fan du Design Thinking. J’ai effectué de nombreuses séances et les résultats qui en ont découlé surpassaient sans aucun doute ce qu’on aurait pu attendre d’un brainstorming traditionnel, c’est-à-dire sans aucune méthode.

Comme vous le savez le Design Thinking est une véritable méthodologie qui aide à canaliser la créativité et à ouvre la voie à des idées innovantes. Le but de ce post n’est certainement pas de détailler toute la méthode ici (il y a d’excellents livres et de très bonnes formations pour cela, notamment celle de l’ESADE), mais de traiter d’une problématique cruciale en particulier: la phase d’idéation, ou comment générer des idées.

L’idéation est la phase qui, au début du parcours d’innovation, a pour but de générer autant d’idées que possible avant que celles-ci ne soient filtrées, améliorées et pour au final être transformées en opportunités business bien réelles et tangibles.

Après tant de séances, j »aimerais partager avec vous trois principes, trois secrets qui vous permettront de mettre toutes les chances de votre côté pour bien réussir votre séance de Design Thinking.

Choisissez les bons participants

Le premier secret est de rassembler un bon groupe. En fait un bon groupe n’est pas suffisant. Vous avez besoin d’un groupe exceptionnel.

Un groupe exceptionnel dépend non seulement des qualités intrinsèques des participants eux-mêmes mais aussi d’abord du bon nombre de personnes; Ensuite, la charge vous incombera de trouver la bonne combinaison pour que la dynamique soit optimale.

En ce qui concerne le nombre de participants, 4 me semblent être trop peu; 15 de trop. Quand il n’y a qu’un seul modérateur je trouve que le nombre idéal de participants à une séance de Design Thinking est 9. Vous devez trouver neuf participants afin de pouvoir former trois groupes de trois. Trois participants dans chaque groupe est idéal parce que la dynamique est bien meilleure que celle d’un groupe de deux. Quatre me semble être de trop car il arrive qu’un participant prenne le dessus et « isole » le quatrième participant.

Le profil des participants est également important. Si vous faites une session de Design Thinking dans le cadre d’un projet d’entreprise, assurez-vous que vous n’avez pas plus de trois membres de l’équipe entrepreneuriale (un dans chaque groupe) et ajoutez six participants qui ont peu ou aucune connaissance du projet. Des opinions impartiales et des idées non biaisées sont essentielles. Les participants doivent comprendre qu’ils ont non seulement le droit mais aussi le devoir d’exprimer leurs idées les plus folles et que tout est possible. Ne fixez aucune limite.

Prenez le temps

Assurez-vous que vous avez suffisamment de temps pour faire la session de Design Thinking. Deux jours sont un minimum pour parvenir à des résultats tangibles. Si vous pensez que vous pouvez générer de grandes idées endéans les deux premières heures, vous avez tort.

Pendant les deux premières heures le groupe ne fera que chercher (et peut-être trouver) sa dynamique; les participants doivent se connaître et se faire confiance mutuellement. Cela prend du temps. J’ai récemment accepté de faire une session d’idéation de 4 heures (malgré toutes mes réticences comme je l’avais expliqué dans un précédent billet) et les bonnes idées n’ont surgi que dans les 2 dernières heures. Malheureusement nous avons dû en quelque sorte « tuer » la dynamique après quatre heures même si je suis sûr que nous aurions eu des idées d’encore meilleure qualité si nous avions continué.

Pour la phase d’idéation je pense que la clé de la réussite est d’y consacrer 6-8 heures (sans oublier de faire des pauses …).

Préparez bien les sessions

La semaine dernière, je ai eu une réunion avec une autre équipe dont le projet est de lancer une nouvelle boisson avec une faible teneur en sucre.

J’étais un peu insatisfait de leur emballage actuel et les ai défié de trouver un emballage qui véhicule plus de valeur, soit plus attrayant et plus différenciant. Je leur ai demandé de faire une petite étude de marché en amont, et de venir chacun avec une sélection d’au moins 10 packagings qu’ils considéraient comme innovants. Ils ont fait bien l’exercice et nous avions une cinquantaine d’exemples sur lesquels disserter. Cela a aidé à ouvrir leurs esprits et nous a conduit à une idée concrète après seulement deux heures de travail.

Conclusion

Pour résumer voici ma recette pour une phase d’idéation réussie lors de votre prochaine session Design Thinking: 3 groupes de 3 personnes, venant de différents horizons, libres d’exprimer les idées les plus folles et ayant préparé la session. En respectant ces principes vos chances de succès seront au maximum.

Si vous voulez en savoir plus sur Design Thinking, ou si vous voulez de l’aide pour innover et lancer votre prochain blockbuster, n’hésitez pas à nous contacter. Nous sommes là pour vous aider!

Picture: Raissa via Flickr
Étiquettes : ,

Auteur: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Partager cet article sur

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *