14 février 2024 906 mots, 4 min. de lecture

Comment perdre 840$ en achetant une liste de leads B2B

Par Pierre-Nicolas Schwab Docteur en marketing, directeur de IntoTheMinds
Dans cet article je vous raconte comment je me suis fait avoir en achetant une liste de leads B2B à une société indienne (Sparkling Leads). La base de données s'est révélée inutilisable et malgré une réclamation auprès de Paypal, j'ai perdu 840$.

En tant que dirigeant d’une société d’études de marché, je suis toujours à la recherche de nouveaux moyens de trouver des clients. A côté de notre filière d’inbound marketing, nous avons commencé en 2023 à explorer des possibilités au niveau de l’outbound. C’est comme ça que je me suis un jour laissé avoir par un email automatisé de Sparkling Leads qui aurait dû atterrir dans ma boîte spam. Ma curiosité s’est transformée en une erreur qui m’aura coûté 840$.

Contactez l’agence IntoTheMinds

Tout a commencé avec un email automatisé comme nous en recevons tous et qui normalement finit toujours dans les spams. Sauf que cette fois-ci il a fini sa course dans ma boîte mail à un moment où j’avais 5 minutes à perdre. Et j’ai fait l’erreur de demander un échantillon. Cette première erreur s’est transformée au fur et à mesure en un espoir de joindre à moindre coût tous les décideurs susceptibles d’être intéressés par nos services. Sauf que cela ne s’est pas vraiment passé comme prévu.

mail sparkling leads b2b lists

Une fois payés les 840$, j’ai effectivement reçu un fichier Excel qui, vu de l’extérieur, avait l’air satisfaisant. Ce n’est que quelques jours après que j’ai découvert le pot-aux-roses en décidant d’utiliser effectivement la liste :

  • 95% des numéros de téléphone direct étaient faux
  • 66% des leads fournis avaient un autre intitulé de poste que celui demandé : Je pensais atteindre des « marketing managers » et je me retrouve avec les 2/3 des contacts qui sont dans la vente, ont le statut de stagiaires, ou sont de « simples » marketers. Je ne peux donc pas utiliser cette liste pour faire de la prospection par email au risque que mon domaine soit identifié comme spam (cf spam update de Google).
  • Pour une même entreprise j’avais jusqu’à 15 personnes avec la même fonction. Nos cibles étant les PME’s de 50 à 100 employés, c’était tout simplement impossible

Je m’étais fait avoir par Sparkling Leads et malgré mes tentatives mon argent s’était bel et bien envolé.

Pour vous éviter la même déconvenue, voici dans l’ordre les 4 erreurs que j’ai commises.

Erreur n°1 : céder à la curiosité

Ma première erreur aura donc été de céder à la curiosité et de demander ce fameux échantillon. Vous noterez d’ailleurs que l’email d’accroche est bien fait. Il se décompose en 3 parties.

L’espoir

Le premier paragraphe vous fait miroiter de nouvelles perspectives pour vos activités internes.

Le cadeau

Dans le second paragraphe on vous propose un cadeau. Qui refuserait un cadeau ? Cette technique de persuasion a été très bien décrite par Robert Cialdini. Ce dernier explique notamment comment des sectes utilisent cette technique pour entamer la conversation et recruter de nouveaux membres.

Le Call-To-Action

Le troisième acte de l’arnaque est le call-to-action : 3 questions innocentes qui permettent de cerner vos espoirs, vos besoins. La formulation sous forme de questions n’est pas innocente. Elles n’appellent qu’un effort cognitif minimal de votre part, ce qui augmente donc le taux de réponse.

Erreur n°2 : ne pas (assez) vérifier la qualité des échantillons

Ma deuxième erreur aura été de ne pas suffisamment vérifier la qualité des échantillons fournis. Je me suis en effet contenté de vérifier que la liste des leads fournis correspondait bien à l’intitulé de poste demandé.

J’aurais dû :

  • Insister pour avoir un échantillon de 100 leads
  • Vérifier la justesse des adresses email fournies en envoyant une petite campagne
  • Appeler les numéros de téléphone fournis pour vérifier qu’ils étaient justes
  • Vérifier que les intitulés de poste étaient justes et correspondaient à ma demande

Mais je me suis contenté d’une vérification superficielle. Ne faites pas cette erreur.

Erreur n°3 : ne pas définir des critères de qualité avant la livraison

La transaction s’est déroulée via Paypal (j’ai insisté) parce qu’une protection pour les acheteurs est censée être fournie. Bien entendu je l’ai immédiatement activée pour obtenir un remboursement de Sparkling Leads.

Alors que dans les échanges la société indienne reconnaît par écrit un taux d’erreur de 15 à 20% (!) et propose un remboursement partiel, Paypal déclarera au final que la transaction était conforme et qu’aucun remboursement n’était dû.

complaint paypal : answer sparkling leads error rate

Pour avoir une chance de récupérer votre argent, il faut donc définir des critères de qualité avant de conclure la vente.

Dans mon cas j’aurais dû être beaucoup plus clair sur :

  • Le taux d’erreur admissible pour les numéros de téléphone
  • Le fait qu’il ne pouvait y avoir qu’une seule personne identifiée par rôle et par entreprise

Erreur n°4 : faire confiance à une société extra européenne (bye bye votre argent 🤦‍♂️)

Ma dernière erreur aura été de passer une commande à une société extra européenne inconnue. Ce faisant je renonçais à la possibilité de récupérer mon argent par voie judiciaire. Si vous voulez porter plainte en Inde, je vous souhaite bonne chance. Votre assurance protection juridique vous rira au nez.

Bref, une erreur de débutant supplémentaire qui aura contribué à me faire perdre mon argent.

J’espère que si vous êtes tombé sur cet article il pourra vous être utile. Faites attention à Sparkling Leads et de manière générale à tous les vendeurs de listes de leads B2B. Le risque de vous faire arnaquer est très élevé.

 

 



Publié dans Entrepreneuriat.

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *