Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Le streaming musical : première source de revenus des industries musicales

Share This Post On

Alors que les supports physiques sont en souffrance, le rapport du SNEP (Syndicat National de l’Edition Phonographique) dévoile que seules les ventes de vinyles sont en hausse en France, attirant les consommateurs par leur côté vintage et authentique. De plus en plus, les amateurs de musique utilisent des plateformes numériques comme le streaming musical pour écouter leurs artistes et musiques favorites, tout en découvrant de nouvelles créations musicales.

Sommaire

  1. Qu’est-ce que le streaming musical ?
  2. Des Etats-Unis à l’Europe
  3. Quelles évolutions pour ce secteur ?

Qu’entend-on par « streaming musical » ?

Le streaming musical est un mode de diffusion de musiques et/ou de vidéos musicales par internet, soit en direct. Ce terme englobe les plateformes gratuites et payantes proposant de la musique à leurs utilisateurs ainsi que les radios numériques et s’oppose ainsi au téléchargement qui, lui, permet une lecture hors connexion et différée des morceaux.

Le streaming vidéo comme proposé sur la plateforme gratuite YouTube fait partie intégrante du streaming musical dont les revenus sont principalement issus des publicités. Qu’elles soient gratuites ou payantes comme Spotify, Deezer ou encore Soundcloud, ces plateformes voient leur taux d’utilisation augmenter continuellement.

Read also: L’intelligence artificielle : partenaire ou remplaçant dans les arts ?

Le poids du streaming musical entre les Etats-Unis et l’Europe

Le rapport divulgué par la RIAA (Recording Industry Association of America) dévoile que les revenus issus des téléchargements ont été divisés par 2 depuis 2015, tandis que le chiffre d’affaires du streaming musical est passé de 2,3 milliards de dollars à 7,4 milliards en 4 ans (de 2015 à 2018). Ainsi, le streaming musical représente actuellement 75% du chiffre d’affaires de l’industrie de la musique aux USA.

L’industrie musicale français suit la même lancée, quoique de façon plus modérée. En effet, le streaming musical constitue environ 46% des revenus de l’industrie musicale française. Le SNEP déclare que 35% du chiffre d’affaires reste propre aux ventes de supports musicaux physiques. En comparaison, le chiffre d’affaires issu de la vente de supports musicaux physiques au Etats-Unis s’élève à 12% seulement.

Chiffres des ventes musicales en France et aux Etats-Unis

Ces résultats traduisent fidèlement le taux de pénétration plutôt faible du streaming musical sur le territoire français. En effet, alors que le taux de pénétration du streaming audio peut monter jusqu’à 40% en Suède, d’après les données publiées par Statista en mars 2019, la France est à peine au-dessus de la barre des 15%, le taux de pénétration le plus élevé restant aux USA avec plus de 55%.

Evolutions futures

En 2018, le géant Google a lancé une plateforme que l’on pourrait considérer comme concurrente directe de Spotify en développant YouTube Music, basée sur le même fonctionnement suggestif que les plateformes de streaming audio les plus connues.

Les évolutions futures sont étroitement liées aux innovations technologiques. En effet, plus les algorithmes seront précis dans l’analyse des profils utilisateurs, plus les suggestions musicales seront fidèles aux affinités musicales de ces derniers.

Statista prévoit une évolution du chiffre d’affaires annuel lié au streaming musical de 4% d’ici 2023 au rang mondial. Cette hypothèse inclut une augmentation de plus de 3% pour le marché américain et de plus de 5% en Europe. Quant au taux de pénétration mondial, il devrait également augmenter, passant, selon les prévisions formulées par Statista, de 14,7% en 2019 à 16,1% au niveau mondial d’ici 2023. Le taux de pénétration devrait passer à près de 60% aux Etats-Unis et de 17% à 22% en Europe d’ici 2023.

Image : Shutterstock

Tags: ,

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *