Earn money by answering our surveys

Register now!

La discrétion des véhicules électriques est mise en cause

Earn up to 50€ by participating in one of our paid market research.

Register now!

Les véhicules électriques se sont prouvés être particulièrement silencieux, un point appréciable pour les citadins. Qui ne rêve pas d’une ville où la pollution sonore serait largement réduite ? De nombreux témoignages et études ont pourtant montré les problématiques liées à cette absence de bruit. L’UE impose l’AVAS pour 2021. Nous vous en disons plus ci-dessous.

Il s’avère que le moteur si silencieux des voitures électriques s’avère être particulièrement problématique pour les piétons et notamment les personnes malvoyantes ou aveugles, ainsi que les cyclistes. En 2019, l’Union Européenne a instauré une nouvelle réglementation pour les véhicules électriques : ils doivent désormais comprendre un émetteur de bruit.

L’AVAS : le système acoustiques d’alerte pour les véhicules électrifiés

D’après une étude menée par l’UE, les véhicules motorisés sont particulièrement proches des piétons lors de marches-arrière et lorsque leur vitesse est moindre.

Cet émetteur (AVAS : Acoustic Vehicle Alert System) doit donc être entendu lorsque le conducteur enclenche la marche-arrière ou roule en dessous de 20km/h. L’objectif est d’assurer que les passants soient alertés par la présence de l’automobiliste.

Après une année difficile pour le marché de l’automobile et les nouvelles législations en vigueur autour des émissions, les constructeurs devront assurer que les modèles mis en circulation à partir du premier juillet 2021 intègreront l’AVAS.
Les débats se font entendre sur l’intérêt que les véhicules électriques produisent un bruit constant afin d’annoncer leur présence.

Alors que les constructeurs de véhicules électriques ont passé plusieurs années à promouvoir à quel point leurs véhicules sont silencieux, il va leur falloir repenser cette stratégie pour coller aux nouvelles caractéristiques de leurs véhicules.
Un bel exemple de publicité axée sur l’aspect silencieux des véhicules électriques est la pub diffusée par Jaguar en 2018.

 

Frank Welsh (Volkswagen) s’exprimait en mai 2019 sur ce point. Il estime que l’absence de son produit par les e-cars fait partie de leur ADN. Pour lui, ce son devra être disruptif par rapport au bruit émis par les véhicules à combustion afin de coller à l’image futuristique du produit.
Les constructeurs y vont tous de leur imagination pour faire coller le son de leurs véhicules à l’image de ce dernier : basses, son étouffé pour être entendu par les passants sans déranger les passagers, son acoustique, collaboration avec des musiciens, etc.

Tous les constructeurs s’accordent sur l’importance de définir un son qui colle à l’identité de la voiture et de la marque. Nous pouvons donc nous attendre à de belles surprises et peut-être même à quelques frayeurs en découvrant certains sons pour la première fois pendant une balade.

Nissan qui avait anticipé ses recherches autour du sujet a d’ailleurs déjà intégré un bruit sur son modèle Canto en 2017, notamment suite à des directives de sécurité.

Lire plus à ce sujet :

Tag:

Submit a Comment

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *