3 avril 2017 458 mots, 2 min. de lecture

Étude de marché : l’utilisation du Big Data chez les radiodiffuseurs publics

Par Pierre-Nicolas Schwab Docteur en marketing, directeur de IntoTheMinds
A l’occasion de la 2ème édition de la conférence annuelle Big Data de l’UER (Genève, 21 et 22 mars 2017), les résultats d’une enquête sur l’état du marché du broadcast public en matière d’utilisation des Big Data ont été révélés. […]

A l’occasion de la 2ème édition de la conférence annuelle Big Data de l’UER (Genève, 21 et 22 mars 2017), les résultats d’une enquête sur l’état du marché du broadcast public en matière d’utilisation des Big Data ont été révélés.
Les résultats du sondage sont basés sur les réponses de 33 radiodiffuseurs membres de l’UER.
Voici les principaux résultats à retenir:

  • 2/3 des membres interrogés indiquent que les données sont importantes ou très importantes pour leurs organisations respectives
  • Seulement 1/3 des personnes interrogées affirment que le Big Data est une priorité de l’entreprise. Autrement dit, pour les 2/3 des organismes de radiodiffusion sondés, une stratégie basées sur les données n’est à ce jour pas considérée comme une priorité
  • Plus de la moitié (54%) des membres n’ont pas commencé ou seulement commencé à concevoir une stratégie basée sur les données. Comme l’a dit Lokke Moerel dans le premier panel de cette conférence le 21 Mars, les radiodiffuseurs ont beaucoup de retard à rattraper en matière de Big Data et les chiffres semblent donc lui donner raison
  • Il n’est donc pas surprenant que seulement 12% des personnes sondées considèrent que leur entreprise est « avancée » dans la mise en œuvre d’une stratégie data-driven
  • Quand une stratégie basée sur les données a été lancée, 55% des sondés disent que les principaux moteurs du changement sont les directeurs d’une part et les équipes opérationnelles d’autre part. C’est très encourageant. Comme l’a rappelé Sanjeevan Bala, directeur des audiences de Channel 4 (Royaume-Uni), faire du Big Data un département à part dans l’organisation est essentiel pour réussir la stratégie. Le moyen le plus rapide de faire échouer une stratégie Big Data est d’en faire un projet marketing ou un projet IT.
  • 70% des projets sur les données sont effectués en silos ou avec peu de coopération entre les départements. Voilà une statistique inquiétante. Serait-ce une conséquence directe de la séparation du Big Data du reste de l’entreprise ?
  • Seulement 9% des sondés indiquent que leur entreprise dispose d’un directeur général (C-level) s’occupant des données

En conclusion, les radiodiffuseurs publics ont été lents à adopter les technologies Big Data, mais grâce aux efforts déployés au niveau de l’UER, la sensibilisation parmi les membres est réussie comme en témoigne la participation toujours plus grande aux différents évènements organisés au cours de l’année. Dans un paysage concurrentiel où les Facebook et Youtube de ce monde font désormais la loi, ne pas suivre une stratégie axée sur les données serait une erreur fatale.



Publié dans Data et IT, Marketing.

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *