Verdien geld door onze enquêtes te beantwoorden

Schrijf u nu uit !
De blog van het marketing agentschap IntoTheMinds
Marktonderzoek en ondernemers coaching

Verdien tot 50€ door deel te nemen aan een van onze betaalde marktonderzoeken.

Schrijf u nu uit !

Les tendances en matière de rencontres en 2022

Les contacts sociaux n’ont fait que diminuer au cours des deux dernières années. La montée du télétravail a révolutionné les relations en entreprise mais également dans la sphère privée. Les applications de rencontre sont donc promises à un -encore plus- grand avenir. Dans cet article nous partageons avec vous notre analyse des tendances de ce marché et revenons sur les ressorts psychologiques liés à la crise du Covid.

Impact psychologique de la crise du Covid

Sur fond de pandémie et de confinement dans de nombreux pays du monde, le nombre de mariages a diminué de moitié, tandis que le nombre de divorces, au contraire, a augmenté. Cela peut conduire à une grave crise démographique dans un avenir prévisible.

En 2020, l’Institut de psychologie de l’Académie des sciences de Russie a organisé un grand symposium en ligne sur le thème « Personnalité et société dans une situation de pandémie : mécanismes et conséquences psychologiques ».

Le docteur en psychologie Timofey Nestik ne formule pas les conclusions les plus réconfortantes dans son rapport sur l’analyse socio-psychologique de l’impact de la pandémie de Covid-19 sur la société. En voici quelques-unes :

  1. Toutes les pandémies de l’histoire de l’humanité ont été accompagnées de flambées de xénophobie, de tensions intergroupes et de sentiments hostiles. Les épidémies de SRAS, de MERS et d’Ebola présentent toutes le même tableau : tension sociale, méfiance et même colère. Rappelez-vous comment, au début de la pandémie de Covid-19, tout le monde se méfiait des citoyens chinois. Cela a parfois atteint l’absurdité totale. Puis les gens ont commencé à s’éloigner des médecins travaillant avec des patients atteints de coronavirus, puis des uns et des autres. La tension sociale s’accroît, la méfiance à l’égard de l’autorité augmente, les gens sont de plus en plus en colère contre les autres.
  2. La situation actuelle en matière de vaccination, de codes QR et de restrictions pour les utilisateurs non vaccinés accroît les inégalités sociales et l’hostilité envers le groupe social opposé. Dans l’ensemble, le monde est désormais divisé en deux camps : les vaccinés (ou ceux qui envisagent de se faire vacciner) et les opposants à la vaccination. Il suffit de lire les commentaires sous les publications thématiques dans les réseaux sociaux pour voir que la situation est vraiment compliquée.
  3. Une anxiété accrue — le premier pas vers le stress et la panique. Malheureusement, le sentiment d’anxiété face à une pandémie est devenu la norme pour de nombreux contemporains. Et la perte d’un emploi, la détérioration de la situation financière et l’impossibilité de mener la même vie conduisent au stress, à la dépression et à l’anxiété.

Les résultats de la recherche sur le sujet sont également partagés par les représentants du Service national de santé britannique (NHS). Ces informations sont également décevantes. Après la première vague de confinement, des troubles mentaux ont été observés chez un enfant sur six au Royaume-Uni. À titre de comparaison, en 2017, de tels troubles ont été constatés chez un enfant sur neuf.

50 % des lycéens ont confirmé qu’ils étaient très malheureux dans leur vie actuelle en raison des restrictions. Le confinement est très difficile pour les jeunes de 18 à 25 ans, qui étaient auparavant l’un des groupes les plus actifs socialement, et qui se retrouvent désormais isolés.

Pire encore, l’isolement et le manque de communication ont également un impact négatif sur la santé physique. Dans une interview accordée à la BBC, le professeur Stephen Reischer, de l’université de St Andrews, en Écosse, a déclaré : « Les effets physiques de l’isolement équivalent à fumer 15 cigarettes par jour. »

Tout cela semble vraiment déprimant. Mais si l’on regarde la situation objectivement, est-ce si grave que cela ?

Tendances et statistiques sur le marché des applications de rencontres

Le secteur des rencontres en ligne est le miroir de nos comportements digitaux.  que les choses ne vont pas si mal que ça. C’est dans ce secteur que l’on observe une croissance de l’audience depuis le tout début de la pandémie. Et à bien des égards, ce sont les rencontres en ligne qui permettent d’avoir les relations sociales dont les contemporains ont tant besoin.

Nous avons rassemblé certaines des données et tendances les plus intéressantes pour 2022 que les plateformes de rencontres en ligne ont partagées :

Fin novembre 2021, Bumble a publié les résultats d’un sondage qui a interrogé 8 500 personnes sur le thème des rencontres en ligne. 48% des personnes interrogées ont déclaré que c’est pendant une pandémie qu’elles ont sérieusement commencé à réfléchir au type de personnes qui leur convenait. 53 % ont déclaré qu’il était parfaitement normal qu’ils ou elles se sentent seuls pendant un certain temps. Et 61 % ont noté qu’ils ou elles donnaient désormais la priorité à la disponibilité émotionnelle, c’est-à-dire à la capacité d’établir un lien affectif fort avec une personne.

Des observations intéressantes ont été partagées par les représentants du service de rencontres Plenty of Fish. Ils se concentrent sur le phénomène de l’« Hesidating ». Pour le décrire aussi brièvement que possible, il s’agit de l’incertitude d’une personne quant à sa volonté d’entamer une relation et de son manque de confiance dans l’efficacité des rencontres en ligne. Pourtant, elle s’inscrit sur le site, étudie les profils des utilisateurs ou des utilisatrices, fait des swipes, etc. On peut dire que cette incertitude est plutôt mauvaise, mais d’un autre côté, même une personne qui n’est pas encore sûre de ses objectifs peut trouver sa future âme sœur sur le Web.

On observe une nouvelle tendance mondiale dans les objectifs des utilisateurs des sites et des applications de rencontre. Si auparavant la majorité des gens s’inscrivait sur Tinder, Badoo ou Bumble pour trouver l’amour, ces sites sont désormais de plus en plus utilisés pour trouver de nouveaux amis. Et c’est en fait une excellente tendance. Si vous pouvez élargir votre cercle social et trouver des personnes intéressantes avec qui devenir amis dans une application de rencontre, pourquoi ne pas en profiter ?

La tendance inattendue de 2020-2021 a été la montée en flèche du chat vidéo Omegle et des applications analogues. Des millions de personnes qui, pour une raison ou une autre, ne veulent pas utiliser les plateformes de rencontre classiques choisissent les chats vidéo. C’est plus pratique, plus rapide et souvent même plus efficace. Il est intéressant de noter qu’Omegle n’est pas le seul à avoir connu une croissance rapide. De nombreuses alternatives à Omegle se sont avérées être encore plus demandées. Parmi elles, citons ome.tv, coomeet.com/fr/omegle et d’autres. Certains chats vidéo offrent des fonctions et des outils de chat plus intéressants qu’Omegle. Nous vous recommandons de les essayer.

Les internautes ont intérêt à entrer en contact avec ceux qui ont déjà été vaccinés contre le Covid-19. Ce phénomène a même reçu le nom de « Moderna Love ». Selon une enquête de la plateforme Plenty of Fish déjà citée, 30 % des utilisateurs se disent prêts à entamer une communication avec une personne prometteuse uniquement si elle est vaccinée. D’ailleurs, cette tendance n’est stimulée que par les sites de rencontre populaires. Par exemple, Tinder fournit un badge spécial sur le profil des utilisatrices et des utilisateurs vaccinés et offre même certaines fonctionnalités premium gratuitement.


Keith McLean, expert en rencontres chez Plenty of Fish, affirme qu’une nouvelle ère est arrivée dans le secteur des rencontres. Jusqu’à récemment, l’incertitude et même la peur de communiquer avec d’autres personnes régnaient autour de nous à cause de la pandémie, mais aujourd’hui la tendance a changé. Nous constatons en fait des changements très positifs : la communication en ligne est devenue plus franche, honnête et sincère. Les utilisateurs et les utilisatrices prennent plus au sérieux les rencontres en ligne, le choix d’un(e) partenaire potentiel(le) ainsi que la communication avec cette personne.

Pour finir, nous avons gardé une tendance très positive de 2021-2022. Des milliers de personnes déclarent que la pandémie a, au contraire, profité à leur vie personnelle. En limitant les contacts avec les amis et la famille toxiques, ils ont enfin pu prendre leurs propres décisions, communiquer avec les personnes qu’ils aiment vraiment et ne pas prêter attention à l’opinion des autres. Pour nous, c’est un vrai point positif. Après tout, la pression des proches peut vraiment mettre un terme aux relations les plus prometteuses et les plus heureuses.

Pour conclure

Il n’est pas facile de rester optimiste lorsque, pendant plusieurs années consécutives, la pandémie de coronavirus a détruit la sphère sociale du monde entier et empêché les gens de vivre comme avant. Mais essayons de trouver des changements positifs, car il y en a vraiment.

Le monde change, vous et moi nous adaptons progressivement à la nouvelle réalité, internet nous ouvre des possibilités de communication totalement nouvelles, et les diverses restrictions sociales continuent de s’affaiblir, même si cela prend du temps.

Nous pensons que la situation s’améliorera à l’avenir. Par conséquent, ne désespérez pas, rencontrez de nouvelles personnes, communiquez et trouvez des personnes partageant les mêmes idées. L’année 2022 promet d’être beaucoup plus intéressante et mouvementée que 2021 et 2020. Vous verrez !

Tags:

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Het e-mailadres wordt niet gepubliceerd. Vereiste velden zijn gemarkeerd met *