Earn money by answering our surveys

Register now!

Earn up to 50€ by participating in one of our paid market research.

Register now!

Le design des produits MDD de Monoprix revisité

Monoprix a revisité l’année dernière toute sa ligne de produits commercialisés sous sa propre marque (c’est ce qu’on appelle dans le jargon les MDD ou “Marque De Distributeur”).

Le moins que l’on puisse dire c’est que Monoprix s’est montré particulièrement créatif et a su renouvelé les codes du secteurs. Les emballages avait l’habitude d’être plutôt simples et dénués de toute créativité, surtout dans le bas du segment (la fourchette basse de prix ne correspond toutefois pas toujours à la fourchette basse en termes de qualité). Monoprix a décidé de faire table rase de l’ennui et de la manque de créativité qui caractérisait ce segment de marché. Non content d’innover sur ce segment Monoprix a également fait un travail remarquable en “alignant” toute l’identité visuelle de ses produits en utilisant un thème pop-Art très original.

Pour finir sur une note originale, Monoprix ajouté une touche d’humour, un clin d’œil un peu décalé, qui n’est pas sans rappeler une autre marque à succès dont certains d’entre vous se souviendront sans doute s’ils sont des assidus de ce blog; je veux bien sûr parler de Michel et Augustin. Cette dernière marque a réussi à devenir très populaire dans le haut du segment grâce à une communication décalée et pleine d’humour. Les produits, bien que qualitatifs, n’en restent pas moins des produits industriels et le tour de force est bien là, brouiller les frontières et faire payer cher au consommateur un produit somme toute assez commun. Monoprix réutilise cette technique à son avantage mais en gardant des prix bas.

 

Mon avis :

Rendons à Michel et Augustin ce qui est à Michel et Augustin. Il ne suffit pas de mettre des messages amusants sur ses emballages pour s’attirer les grâces des consommateurs. Par contre reconnaissons à Monoprix l’audace de renouveler les codes graphiques du secteur (et en plus c’est bon !). Cela faisait bien longtemps que je ne m’étais plus rendu dans un Monoprix et je dois bien avoué que j’ai été sous le charme. Outre l’homogénéité des produits maison j’ai noté que d’un point de vue opérationnel Monoprix avait adopté la gestion du flux aux caisses telle que des supermarchés américains la pratique depuis des années : un haut parleur dans le faux-plafond, placé au-dessus de la queue, permet de diriger les clients vers les caisses appropriées.

Tag:,

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *