Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Impression 3D: interview du fondateur du FabShop

Partager cet article sur

A retenir

"n'écoutez pas ceux qui vous disent que ça ne marchera jamais, qu'il n'y a pas de marché. il n'y a pas d'obstacle insurmontable, faites le tour. si vous vous plantez, reconnaissez le et recommencez." Bertier Luyt.

Dans un billet précédent nous avons abordé l’excellente initiative du FabShop d’installer un magasin éphémère (un popup store) dédié à l’impression 3D au BHV Le Marais à Paris.

Nous avons voulu en savoir plus sur l’aventure entrepreneuriale qui se cache derrière Le Fabshop et sur son fondateur, Bertier Luyt.

IntoTheMinds : Quelles ont été vos trois principales motivations pour lancer votre affaire ?

Bertier Luyt: je suis un entrepreneur, depuis toujours; j’ai d’ailleurs une autre activité antérieure à celle là. j’avais l’idée du Fabshop depuis quelques temps, mais le déclencheur c’était un concours de création d’entreprise Innovante à Saint-Malo fin 2011 qui m’a donné l’opportunité de le formuler et de le mettre sur le papier.

ITM : Comment a germé l’idée de l’entreprise ?

BL : j’ai découvert la fabrication assistée par ordinateur il y a plusieurs années par mon activité historique, puis le Maker Movement en 2008. après avoir visité Maker Faire à New York en 2011, je savais que tout ce que je voulais faire était possible, qu’il suffisait d’arranger les briques.

ITM : Qu’avez-vous fait pour évaluer le potentiel de cette idée ?

BL : quand j’ai formulé l’idée d’un atelier de fabrication digitale et d’impression 3D fin 2011, les gens me disaient qu’il n’y avait pas de marché.

j’étais convaincu, de la pertinence de la proposition et de l’éclosion du marché, de fait il suffit de montrer aux sceptiques un modèle imprimé en 3D pour bouleverser leurs convictions et emporter leur adhésion. quand on a donné le droit aux gens de créer ce qu’ils veulent, il n’est pas possible de leur reprendre ensuite.

ITM : Décrivez-nous en quelques mots les trois plus grandes difficultés auxquelles vous avez dû faire face durant la vie de votre société ?

BL :

  • convaincre les banquiers, expliquer sans cesse ce qu’on fait à des gens qui ne comprennent pas
  • on fait face à une croissance de notre clientèle et donc de notre staff très rapide pour une petite structure
  • l’impression 3D est sur investie par la presse grand public de pouvoirs magiques qu’elle n’a pas

ITM : A part le fait d’avoir démarré, tout simplement, quels sont vos trois plus grands motifs de satisfaction ?

BL :

  • avoir attiré autour de l’idée une équipe formidable
  • nos projets, notre savoir faire ont une résonance mondiale
  • la confiance de nos clients et de nos partenaires

ITM : Un conseil essentiel (ou plusieurs) à ceux qui veulent se lancer ?

BL : n’écoutez pas ceux qui vous disent que ça ne marchera jamais, qu’il n’y a pas de marché. il n’y a pas d’obstacle insurmontable, faites le tour. si vous vous plantez, reconnaissez le et recommencez.

Auteur: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Partager cet article sur

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *