12 mai 2023 1079 mots, 5 min. de lecture

Création de contenu : quel avenir avec ChatGPT ? [podcast]

Par Pierre-Nicolas Schwab Docteur en marketing, directeur de IntoTheMinds
Y a-t-il encore un avenir à la création de contenus et à l’inbound marketing avec ChatGPT et ses clones ? Comment se servir à bon escient de ChatGPT ? Voilà le point de départ de ce podcast pour lequel j’ai […]

Y a-t-il encore un avenir à la création de contenus et à l’inbound marketing avec ChatGPT et ses clones ? Comment se servir à bon escient de ChatGPT ? Voilà le point de départ de ce podcast pour lequel j’ai invité 3 experts qui totalisent plusieurs millions de visites sur leurs blogs respectifs : Yann Gourvennec, Laurent Vermot-Gauchy et Fred Canévet.

ChatGPT et la création de contenus : les grandes idées à retenir

  • ChatGPT concurrence les rédacteurs SEO offshore sur le créneau des articles à basse valeur ajoutée
  • les experts peuvent tirer leur épingle du jeu grâce à des contenus longs, enrichis d’illustrations et de vidéos, qui sont actuellement hors de portée de ChatGPT
  • ChatGPT peut vous aider à ébaucher un article long
  • pour réussir votre stratégie d’inbound marketing, vous pouvez utiliser ChatGPT pour vous suggérer des idées d’articles afin de remplir votre calendrier éditorial

ChatGPT a-t-il tué la création de contenu ?

Non, ChatGPT n’a pas tué la création de contenu. ChatGPT a juste facilité la création de contenus à faible valeur ajoutée. Ce sont les rédacteurs offshore, les « esclaves numériques » comme les appelle Yann Gourvennec, qui sont menacés. De fait, Fred Canévet lui -aussi reconnaît que les assistants SEO ont du souci à se faire car leurs tâches sont automatisables grâce à ChatGPT.

Si la création de contenus n’a pas été tuée par ChatGPT, c’est parce que cet outil a des limites.


robots banner

Quelles sont les limites de ChatGPT ?

Les limites de ChatGPT sont multiples :

  • contenu répétitif
  • tournures de phrases similaires
  • hallucinations
  • données périmées voire fausses

Le problème numéro 1 reste toutefois l’originalité du contenu. Puisque ChatGPT est un modèle statistique qui « prédit » le prochain mot pour constituer une phrase, il ne peut pas créer du contenu nouveau. Il est irrémédiablement enfermé dans le passé, celui de ses données d’entraînement collectées aux quatre coins du web.

Le contenu sans intérêt risque donc d’envahir le web.


future predictions banner

Une opportunité pour se différencier

Les experts que j’ai interrogés s’accordent tous pour dire que la différenciation va devenir un facteur essentiel pour gagner la course à la création du contenu. Puisque les contenus sans intérêt risquent de submerger le web, ceux qui créent du contenu à haute valeur ajoutée pourront encore s’en sortir. Mais encore faut-il qu’ils puissent être découverts dans cet océan de déchets. Comme le rappelle Yann Gourvennec, la majorité de la planète se contentera de contenus faibles, sans saveur. Après tout, on ne peut pas obliger le monde entier à être intelligent.

Les contenus à valeur ajoutée n’intéresseront qu’une petite minorité des internautes. La question se pose donc de savoir comment établir une relation avec eux. Peut-on encore faire confiance à Google pour mettre en avant les meilleurs contenus. Ou bien les moteurs de recherche se laisseront-ils aussi berner par l’IA générative ? Dans ce domaine, mieux vaut prévenir que guérir. Si vous voulez ne pas perdre votre trafic, il est urgent que vous vous constituiez une audience à laquelle vous puissiez parler directement.

La différenciation passera donc sans doute par la multiplication des formats. Laurent Vermot-Gauchy rappelle que tous les formats peuvent coexister, qu’ils ne sont pas concurrents. Les cinémas n’ont pas fermé quand la télévision est apparue, la radio quand le walkman a été inventé.


summary résumé banner

3 cas d’usages de ChatGPT pour les créateurs de contenu

Malgré tout, ChatGPT peut servir de base de travail. Fred Canévet explique dans le podcast les 3 cas d’usage qu’il a identifiés.

Contenu long amélioré

Le « contenu d’expert » correspond à un article long de 2000 mots ou plus. Les études SEO ont montré qu’il y a une forte corrélation entre la longueur d’un article et sa position sur la première page. Dites-vous que pour le contenu d’expert, vous n’avez que très peu de chances de ressortir si votre article fait moins de 1500 mots.

ChatGPT peut vous aider à jeter les bases d’un article long. Vous pouvez lui demander de vous faire un plan sur un sujet, de vous donner des exemples, de vous suggérer des vidéos à inclure. L’humain aura pour responsabilité de compléter cette trame, de nui donner et d’en faire un article de 1500 mots au moins.

Contenu court modifié

Dans ce scénario, ChatGPT est utilisé pour générer un contenu court (500-700 mots) sur un sujet donné. L’article est ensuite repris de manière substantielle et est modifié par un rédacteur humain à au moins 40%.

Malgré le pourcentage de modification, ce type de contenu a très peu de chances de bien se classer. Il n’est pas assez long, pas assez différent, n’apporte pas assez de valeur ajoutée et est la plupart du temps positionné sur un sujet très concurrentiel.

Contenu peu visible

Le contenu « peu visible » correspond typiquement aux requêtes « de niche » pour lesquelles Google a du mal à proposer des résultats pertinents.  En termes SEO, il va donc s’agir de mots-clés peu concurrentiels avec de faibles volumes.

Si vous identifiez une série de mots-clés de ce type, vous pouvez vous servir de ChatGPT pour générer du contenu. Vous aurez alors de bonnes chances d’être référencés rapidement sur la première page du moteur de recherche.


priorities banner

ChatGPT peut vous aider à garder le rythme … de publication

Mes invités communiquent donc un message d’espoir. ChatGPT n’est pas la panacée et il y a encore une place pour les humains au sein d’internet. On est rassuré. Ne négligeons toutefois pas ce que ChatGPT peut nous apporter de positif : de l’inspiration.

Dans une optique d’inbound marketing, ce qu’il y a de plus important c’est la régularité. Si vous ne publiez pas du contenu à échéances régulières, Google ne sera pas votre ami. Laurent Vermot-Gauchy y voit une opportunité pour travailler main dans la main avec ChatGPT. Ce dernier peut en effet être une source d’inspiration. J’ai montré comment l’utiliser en combinaison avec MidJourney pour créer des designs spectaculaires. Mais plus simplement, ChatGPT peut vous aider à :

  • créer un calendrier éditorial
  • esquisser la trame de chaque article

L’idée est tellement bonne que je pense bientôt essayer pour renforcer les cocons sémantiques sur lesquels je compte pour développer mon inbound marketing.



Publié dans Innovation.

1 commentaire

  1. Format idéal. Le compte-rendu croisé est une réussite et le fond des propos fort intéressant.
    Bravo et merci.

Donnez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *