Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

iOT : un objet qui transforme le partage musical

Share This Post On

La musique peut être vécue et consommée de nombreuses manières. Mais aujourd’hui, il est essentiellement digitale (en dépit de la renaissance du vinyle) et l’expérience client s’est adaptée. Beyond.io, une agence anversoise spécialisée dans l’internet des objets, a voulu repenser cette expérience client. Le projet X-II a été leur réponse.

Le partage musical : une expérience qui a changé

Le projet X-II a été lancé afin de proposer une nouvelle expérience autour de la musique, et en particulier autour de la façon dont cette dernière est partagée entre parents et amis. Vous rappelez-vous la dernière fois que vous avez emprunté ou prêté un CD à un ami ? C’était probablement il y a bien longtemps. Depuis l’époque de la «musique tangible» (la musique sur CD et cassettes), mon impression est que le partage « actif » de musique est devenu rare. Aujourd’hui on ne fait plus découvrir à d’autres ses coups de cœur ou découvertes ; par contre on « suit » (follow) des personnes connues et inconnues sur Internet, on « like » des playlists sur Spotify. Cette dimension de « recommandation engagée » ( « Tu devrais écouter ceci ou cela, c’est top ») a quelque peu disparu.

Le projet X-II vise justement à favoriser le partage et la recommandation de musique en lui redonnant un support tangible.

Le projet X-II: redonner le goût du partage de musique

Le projet X-II repose sur un objet en forme de cassette. Cet objet connecté utilise la technologie « beacons » et est pré-chargé avec 12 chansons que vous pouvez activer avec l’application mobile dédiée sur votre smartphone (voir la vidéo).

La personne qui a reçu le X-II a la possibilité de remplacer une chanson avec une autre avant de passer le X-II à quelqu’un d’autre. L’effet découverte est ainsi garanti à chaque passage, un aspect qui est extrêmement important et actuellement difficile à gérer avec les algorithmes de recommandation.

Mon point de vue sur ce projet

Ce que je préfère dans le projet X-II c’est l’effet de la découverte. Ce projet m’en rappelle un autre : Dead-Drops, un projet de peer-to-peer anonyme qui repose sur des clés USB cimentées dans des murs aux quatre coins du monde. Bien que je n’oserais jamais brancher mon ordinateur à l’une de ces clés USB (par crainte de virus ou malwares), je serais heureux d’accepter le X-II parce qu’il vient d’une personne de confiance et qu’il présente d’indéniables qualités esthétiques.

L’objet est en effet magnifiquement conçu, surfant notamment sur la nostalgie (comme le rappelle la roue dentée que l’équipe de Beyond.io a du récupérer sur de vieilles cassettes).

Certes, le X-II n’est pas destiné à être utilisé à grande échelle comme outil de recommandation. Il sera toujours trop cher pour cela par rapport à un algorithme. Il soulève également de sérieuses questions juridiques au regard des droits des artistes dont les œuvres sont chargées par les utilisateurs sur le support. Il n’en demeure pas moins qu’ X-II reste une initiative singulière qui ajoute une touche humaine à un processus (la recommandation) de plus en plus déshumanisé par les algorithmes. Il semblerait que l’Humain ait encore son mot à dire dans les combats à venir contre l’intelligence artificielle.

Tags: ,

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *