Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Facebook, bientôt la porte d’entrée unique vers Internet

Share This Post On

La stratégie de Facebook est limpide. Facebook veut devenir le site de référence pour entrer et naviguer sur Internet. Jamais auparavant leur message n’aura été aussi clair: le contenu doit se concentrer sur Facebook et visiter les autres sites est superflu. Facebook veut concentrer la totalité du trafic Internet.

Si vous êtes de curieux de savoir à quoi l’Internet pourrait ressembler dans 10 ans, lisez la suite.

Facebook va devenir votre journal

Facebook a récemment annoncé son alliance avec plusieurs grands journaux, dont le New-York Times et The Guardian. Le programme est appelé “articles instantanés” (« Instant articles » en anglais, voir les détails sur le site de Facebook). Jusqu’à présent, les journaux avaient pour habitude de poster des liens hypertextes sur leurs murs, suivis donc d’une redirection vers leur site web respectif. Le but était en effet de générer autant de trafic que possible sur leur site (pour des raisons de publicité, vous l’aurez deviné) et d’éviter aux utilisateurs de rester sur Facebook, où les recettes publicitaires leur échappent. Selon Facebook, la raison d’être d’Instant Articles est le temps de chargement et l’expérience utilisateur. Dans leur article, ils expliquent :

Comme plus de gens lisent les actualités sur des appareils mobiles, nous voulons rendre l’expérience plus rapide et plus riche sur Facebook. Les gens partagent beaucoup d’articles sur Facebook, en particulier sur notre application mobile. À ce jour, cependant, ces articles mettent en moyenne huit secondes pour se charger ce qui représente, de loin, le type de contenu le plus lent sur Facebook. Instant Articles rend l’expérience de lecture jusqu’à dix fois plus rapide que les articles web mobiles standard.

Facebook va devenir votre télévision

Comme vous avez pu le remarquer, depuis peu dans Facebook des vidéos démarrent automatiquement (elles sont qualifiées d’autoplay) tandis que d’autres ne le font pas. Celles qui se lancent automatiquement ont été téléchargées sur Facebook (qui devient par conséquent une plateforme d’archivage pour les fichiers vidéo). Les entreprises qui postent des hyperliens vers des vidéos (soit pointant vers YouTube, soit vers d’autres plateformes) doivent s’attendre à être négativement affectées. L’expérience utilisateur est en effet bien meilleure quand la vidéo se lance automatiquement; mais l’amélioration de l’expérience client et l’augmentation de sa satisfaction a un coût. Vous ne serez en effet plus en mesure de générer du trafic vers votre site Web, et de plus vous n’aurez aucun contrôle sur l’affichage de la vidéo sur les murs de vos fans (rappelez-vous que la visibilité d’un post dépend désormais du Edgerank). Si vous voulez garder contrôle, Facebook vous pénalisera et il y fort à parier qu’à l’avenir les éditeurs de contenu ne téléchargeant pas leur vidéo sur Facebook deviendront de moins en moins visibles.

Facebook va devenir le lieu central où consulter du contenu

Au final Facebook veut devenir un référentiel pour le contenu, quel que soit son format. La stratégie actuelle vise à réduire les redirections vers le « monde extérieur » et à garder l’utilisateur sur Facebook le plus longtemps possible. C’est donc une internalisation de l’expérience client à laquelle on assiste.

Plus la somme de contenu archivé sur Facebook sera importante, plus l’analyse des comportements sera efficace. Big Brother analysera ce que vous lisez, écoutez, visionnez et comment vous consommez de l’information. Vos comportements seront disséqués , les bases de données utilisateurs segmentées encore plus finement et la valeur de Facebook ne pourra qu’augmentée. Tout ceci grâce aux techniques de data mining … J’ai assisté la semaine dernière à une session du groupe Data Science Brussels. Un des orateurs (Istvan Hajnal, Euroclear) expliquait combien il croyait aux techniques de PNL appliquées au Data Mining / Big Data. Peut-être que les futurs petaoctets de nouveau contenus sur Facebook permettront justement de tirer encore plus parti de ces techniques.

Notre point de vue

Le pacte entre les journaux et Facebook ne constitue qu’une étape (parmi beaucoup d’autres) vers la réalisation du plan ultime de facebook: devenir l’Internet. Si les sites Web et les médias « donnent » leur contenu à Facebook, quel intérêt y aura-t-il pour la majorité des utilisateurs à aller visiter d’autres sites Web ? Facebook risque donc de devenir l’Internet et vice-versa.

Tags: ,

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *