Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds

Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Pour un plan d’éducation européen aux algorithmes et au Big Data

Share This Post On

Le 6 octobre 2017 j’ai été invité par l’Eurovision Academy à clôturer par une présentation l’Assemblée générale qui se tenait cette année à Vilnius (Lituanie). L’Eurovision Academy est le département qui, au sein de l’Union Européenne des Radio-Télévisions (UER), s’occupe de la formation des employés des membres (médias de service public) et s’assure que tous les membres ont accès aux dernières techniques, informations et cours pour contribuer au développement des employés. Le travail réalisé est remarquable et grâce à eux des techniques innovantes comme le Design Thinking ont pu se diffuser dans le secteur du broadcasting, contribuant aux mutations qui s’imposent dans ce secteur. Je vous conseille d’ailleurs de jeter un œil à leur formation sur le sujet.

J’ai eu le privilège de clôturer la conférence et j’ai choisi de combiner un thème qui me tient à cœur, les algorithmes et le Big Data, à la mission de l’Eurovision Academy c’est-à-dire l’éducation. Le problème que j’ai choisi de soulever a donc été l’éducation des jeunes aux algorithmes comme moyen de chercher l’information en ligne. Comme je l’ai expliqué dans de nombreuses autres conférences, nous sommes entourés de technologies qui s’appuient sur des outils algorithmique. Si vous lisez cet article c’est que vous en avez probablement trouvé trace dans un moteur de recherche. Un moteur de recherche n’est rien d’autre qu’un algorithme de recommandation très sophistiqué. Il recommande, en fonction de votre historique de consommation et d’autres variables (comme votre emplacement), le contenu le plus pertinent pour vous. Se passer de cet outil est une expérience très frustrante comme j’en avais fait l’expérience. Parce que les algorithmes de recommandation sont omniprésents et sont devenus indispensables, j’ai expliqué pourquoi l’éducation de nos concitoyens à l’utilisation de ces outils était tout aussi indispensable.

 

J’ai emprunté les résultats de recherche de Kahan (2015) pour montrer à quel point les croyances et les aspects culturels peuvent influencer même les gens les plus intelligents (les résultats de Kahan sont d’ailleurs à ce point importants qu’il me semble devoir écrire un article spécifique sur le sujet). Pour faire bref, Kahan (2015) a montré que les croyances politiques ou religieuses influençaient les êtres humains au point de donner des réponses erronées à des questions telles que :

  • « Les êtres humains, tels que nous les connaissons aujourd’hui, se sont développés à partir d’espèces d’animaux antérieures ». (Vrai / faux)
  • « [La terre] se réchauffe-t-elle (a) principalement à cause de l’activité humaine, comme la combustion de combustibles fossiles ou (b) principalement en raison de tendances naturelles ? »

Les médias de service public, qui servent l’intérêt de la société, ont pour mission d’éduquer les gens et de s’assurer que des informations vraies soient diffusées pour soutenir le débat démocratique. Bien qu’il soit peut-être 2000 ans trop tard pour pour contrer les arguments de la religion (quoi qu’on en dise la théorie de l’évolution de Darwin est infiniment plus probable que celle des créationnistes), il est encore temps de s’assurer que nos concitoyens comprennent les aspects positifs et négatifs des algorithmes et soient éduqués pour les utiliser au mieux de leurs intérêts.

Cette mission d’éducation est essentielle, l’intelligence artificielle et les algorithmes étant amenés à prendre de plus en plus de place dans nos vies digitales. Éduquer le plus grand nombre c’est s’assurer qu’ils

  • trouvent efficacement l’information qu’ils recherchent et soit ainsi mieux informés
  • évitent les fameuses bulles de filtre (pour en savoir plus sur ce sujet consultez cet article sur les types de bulles de filtre et cet autre sur l’existence des bulles de filtre)
  • identifient et évitent facilement les « fake news » qui pullulent sur internet

Je suis heureux de mettre cette présentation à la disposition de toute personne intéressée par le sujet (voir ci-dessous) et vous invite à réagir dans les commentaires.

 

 

image : shutterstock

Étiquettes : ,

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *