Gagnez de l’argent en répondant à nos enquêtes

Inscrivez-vous dès maintenant !
Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Vuitton x Nike Air Force 1 par Virgil Abloh : une vente folle chez Sotheby’s

Gagnez jusqu’à 50€ en participant à une de nos études de marché rémunérées.

Inscrivez-vous dès maintenant !

Nous vivons véritablement une époque folle. Comment peut-on autrement expliquer que 200 paires de sneakers Nike Air Force 1 y Virgin soient vendues plus de $100.000 en moyenne chacune ? C’est pourtant ce qui est arrivé lors de la vente online que Sothebys a organisée du 26 Janvier au 9 Février 2022. Le résultat de la vente, fièrement annoncé sur la page de Sotheby’s (voir capture d’écran ci-dessous), laisse pantois : $25,332,300.Sneakers Nike Air Force 1 x Vuitton by Virgil Abloh sale Sotheby's

L’estimation de départ était déjà généreuse pour une paire de « sneakers » : $5000 à $15000. Ça reste cher mais on pouvait se dire que le pedigree justifiait cette estimation. D’un point de vue marketing, plusieurs conditions étaient en effet réunies pour susciter l’intérêt :

  • 2 marques iconiques : Vuitton et Nike
  • un produit planétaire : la « Air Force 1 » qui a fait de la marque Nike ce qu’elle est aujourd’hui
  • un designer star décédé prématurément (Virgil Abloh)
  • une édition ultra limitée (200 paires) encore jamais mise sur le marché
  • une bonne cause (le produit de la vente était reversé à la fondation Abloh)

Vous allez sans doute me trouver cynique, mais le décès de Virgil Abloh n’a pas provoqué la même onde de choc que celui de Karl Lagerfeld. Alors, malgré tous les aspects marketing que j’ai cités ci-dessus, d’où vient la valeur attachée à ces « Air Force 1 by Virgil Abloh » ? C’est une affaire de marketing d’abord, et le reflet d’une grande fébrilité économique ensuite.


Cette paire de sneakers n’a pas été créée pour être portée. C’est un objet fait pour être exposé, ce qui modifie totalement la perception de valeur.


Air Force 1 by Virgil Abloh : le marketing parfait

En tant que marketer il faut bien que je l’avoue, la vente chez Sotheby’s autant que le produit lui-même sont des coups de génie marketing.

La désirabilité d’une paire de sneakers co-signée par Vuitton et Nike est stratosphérique, tout comme l’emballage. Cette mallette Vuitton arborant le fameux monogramme est une pure merveille.  Au final, cette paire de sneakers n’a pas été créée pour être portée. C’est un objet fait pour être exposé, ce qui modifie totalement la perception de valeur.

Tirons également notre chapeau à Sotheby’s pour son aptitude à tirer chaque vente vers le haut. La description de la vente et les photos sont incroyablement attirantes et le timing parfait (peu de temps après la mort de Virgil Abloh, alors que son souvenir et l’émotion sont encore vivaces).

Lot 1 Sotheby's Vuitton x Nike Air Force 1 Virgin Abloh

La paire la plus chère de la vente consacrée par Sotheby’s aux sneakers Vuitton x Nike Air Force 1 by Virgin Abloh a été le Lot 1 (capture d’écran du site Sotheby’s)

Des résultats tirés par la spéculation ?

Le deuxième élément qui explique le succès de cette vente est plus discutable. Les résultats sont effet tellement décorrélées de la réalité (une paire de sneakers et une mallette) qu’ils posent question. Comment peut-on expliquer que 200 acheteurs puissent attacher un prix aussi élevé ? Le lot 1 s’est arraché pour $352800 d’après les résultats disponibles sur le site (voir capture d’écran ci-dessus) et le lot 11, le moins cher, est parti pour $75600. La réponse tient en un mot : la spéculation.

La crise du Covid a en effet provoqué une onde de choc qui va bien au-delà des aspects sanitaires. Les comportements en ont été modifiés durablement, la confiance de milliards de personnes ébranlée, les repères changés. La bulle financière qui s’est formée a alimenté les spéculations (il suffit de regarder le cours des cryptomonnaies et les délires autour des NFT). Le produit de la vente « Air Force 1 by Viril Abloh » en est le reflet.

En conclusion

La vente Vuitton x Nike Air Force 1 by Virgil Abloh est une opération marketing parfaite. L’engouement des acheteurs a été alimenté par le prestige des marques associées, la renommée d’un Virgil Abloh récemment décédé, mais également par une folie spéculative. Cette dernière ne touche pas seulement le marché de l’Art mais tous les pans d’une société dont la perte de repères est de plus en plus évidente.

Étiquettes : ,

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *