Gagnez de l’argent en répondant à nos enquêtes

Inscrivez-vous dès maintenant !
Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Comment transformer un bureau de 9m² en un espace multifonctionnel

Gagnez jusqu’à 50€ en participant à une de nos études de marché rémunérées.

Inscrivez-vous dès maintenant !

Comment transformer votre bureau en un espace multi-usages ? Avec le confinement, vous êtes de plus en plus nombreux à passer du temps enfermé dans votre bureau. Et comme vous ne pouvez pas pousser les murs, il faut être créatif pour y faire tout ce que vous faisiez avant dans beaucoup plus d’espace. Dans cet article je vous montre concrètement comment j’ai réussi à transformer 9m² en un bureau hyperconnecté, salle de gym, studio de podcast, et studio vidéo. Et tout ça avec un budget limité !

Si vous n’avez que 30 secondes

  • j’ai hacké les 9m² de mon bureau pour réaliser tout de ce que je faisais avant dans plus de 100 m²
  • trouver la configuration idéale m’a pris environ 9 mois
  • un studio d’enregistrement de podcast est activable en moins de 5 minutes (y compris l’isolation phonique)
  • un studio d’enregistrement vidéo avec “green screen” de 3 m de long peut être installé en 45 minutes
  • un studio photo est prêt à l’emploi en moins de 15 minutes
  • une porte de placard a été transformée en station de travail debout d’un côté et flipboard de l’autre
  • un tapis de marche peut se placer en-dessous de la station de travail debout en moins de 60 secondes pour garder la forme tout en restant productif

Sommaire


Introduction

Depuis le début de la pandémie tout le monde a dû s’habituer à cette nouvelle réalité : vivre chez soi.
Finies les réunions entre collègues, les pauses à la machine à café. Désormais votre vie professionnelle se limite à des réunions virtuelles et à vos 4 murs. Espérons pour vous qu’ils sont espacés par que sinon ça risque vitre d’être pesant. Pour les citadins claustrophobes ou en mal d’espace il reste la solution de la campagne lorsque le télétravail à 100% est possible. J’en connais quelque-uns qui ont décidé de s’y essayer mais toutes les professions ne permettent pas ce retour vers la nature.

Et pourtant il faut bien continuer à vivre. Alors comment faire pour être productif dans un espace riquiqui ?
Voici le résultat de mes 9 mois d’expérimentations dans les 9m² (8,75m² pour être exact, soit 94,1 pieds carrés pour les lecteurs nord-américains) de mon bureau.


Le secret est dans le plafond

Autant le dire tout de suite : transformer mon espace de travail m’a obligé à me remettre au bricolage et à trouver des solutions pratiques à un tas de petits problèmes.

L’installation d’un faux-plafond en bois a été un atout décisif pour adapter mon bureau à de nouveaux usages. Je n’ai en effet eu qu’à remplacer les vis par des crochets pour pouvoir y accrocher les accessoires qui devaient auparavant être montés sur des portants :

  • toile de fond pour nos vidéos (désormais remplacée par une toile verte achetée 20€)
  • mousses acoustiques dans lesquelles j’ai fait passer un fil de fer permettant l’accrochage en hauteur
  • tentures (récupérées chez parents) permettant d’absorber le son lors des podcasts, et d’éviter ainsi les effets d’écho.

J’ai en outre acheté un système audio 5.0 d’occasion et ai accroché les haut-parleurs au plafond pour gagner de la place sur mon bureau.


Le studio de podcast

bras rétractable (modèle PSA1)

Le micro Rode est placé sur un bras rétractable (modèle PSA1) qui est replié après usage derrière le monitor

Pour monter le studio de podcast j’ai besoin de moins de 5 minutes. Le micro USB Rode est en effet branché en permanence. Il est placé sur un bras de très bonne qualité qui est caché derrière mon écran principal. Je n’ai qu’à le déplier pour m’en servir.

Pour former une bulle isolante phoniquement, j’utilise de lourdes tentures que j’accroche au plafond par l’intermédiaire des crochets. Je forme un “L” avec les 2 tentures, je déplie le micro et le tour est joué. J’ajoute un panneau de mousse phonique de 2m² que j’accroche avec 2 pinces à linge pour compléter le tout.

La proximité de l’ordinateur et de la souris est un gros avantage par rapport à la configuration que j’utilisais auparavant.


Le studio vidéo

green screen en place

J’ai dans un premier temps utilisé une toile verte tendue mais les dimensions réduites causaient trop de problèmes lors des prises vidéo.

Pour tourner les vidéos de la série de Pierre-Raffaele j’ai tout d’abord utilisé une toile verte tendue que je suspendais au plafond ou que je posais par terre. Cette solution n’était pas idéale car elle offrait trop peu de surface pour que le sujet reste tout le temps sur fond vert (voir photo ci-contre).

J’ai donc bricolé une solution avec une gaine électrique en plastique (1€) suspendue au plafond grâce à mes fameux crochets. J’y glisse une toile verte de 3m de long achetée 20€ sur le site de Jeff (voir résultat ci-dessous).

Le résultat est bien entendu loin des standards des studios professionnels mais au final, une fois la vidéo éditée, on ne voit pas la différence. Le tout c’est de bien repasser la toile la première fois et d’utiliser des pinces à linge pour tendre la toile et éviter les ombres.


La solution actuelle permet de bien meilleures prises de vue. Une toile de 3 mètres de long est accrochée au plafond grâce à un tube plastique. En tendant la toile on obtient un résultat plus qu’acceptable.


Transformation d’une porte de placard en station de travail debout

Ma station de travail debout

Ma station de travail debout est cachée dans la porte d’un placard.

A force de rester dans mon bureau assis toute la journée, j’ai vite ressenti les effets néfastes de l’immobilisme. C’est ce qui m’a poussé à chercher une solution pour travail debout dans un premier temps, puis en marchant (voir ci-dessous). Le résultat est au-dessus de mes espérances.

Je me suis servi d’une porte de placard pour y cacher une tablette (où reposent clavier et souris) et un écran 27″. Le plus difficile a été de trouver le bon accessoire pour fixer l’écran sans prendre trop de place. Là encore mission accomplie pour moins de 20€ grâce au site de Jeff (on a beau dire, il est quand même bien).

Un inconvénient toutefois : la tablette pour poser le clavier est fixe en hauteur et je suis donc le seul à pouvoir l’utiliser.

Le devant de la porte de placard a été quant à lui “hacké” pour en faire un flipboard grâce à des crochets de cuisine Ikea.


Bonus: le flipboard s’est révélé ultra utile quand il fallait faire réviser mon fils pendant le confinement.


Marcher en travaillant

Pour améliorer encore ma station de travail debout, j’y ai ajouté un tapis de marche après en avoir lu les bénéfices sur la santé. J’ai fait quelques recherches et ai fixé mon choix sur un tapis de marché électrique très compact. Le plaisir de travailler debout est décuplé.

Si vous souhaitez travailler en marchant, rappelez-vous de bien tenir compte de la hauteur du tapis de marche pour positionner votre table de travail. L’idéal est bien entendu d’avoir un bureau ajustable en hauteur, mais tout le monde n’en a pas forcément les moyens. Je me contente de ma tablette fixe (voir photo ci-dessus).

Gardez aussi à l’esprit que tout travail sur ordinateur ne peut pas être effectué en marchant. Les mouvements de votre corps rendent l’utilisation de la souris plus compliquée. Il faut donc privilégier le travail au clavier, la lecture ou le visionnage de vidéos.


Un écran 43″ à tout faire

L’achat le plus coûteux aura été au final l’écran remplaçant celui utilisé pour la station de travail debout. On n’a jamais assez de surface de travail, surtout quand on travaille sur des projets data ou sur du montage vidéo. J’ai opté pour un écran 43″ d’entrée de gamme. Le gros désavantage de ces écrans, c’est qu’ils sont livrés avec des pieds qui ne sont pas réglables en hauteur et qui prennent une place énorme en profondeur. Là encore j’ai dû ruser pour que tout tienne dans 15 cm de profondeur. J’ai opté pour une fixation murale à 5 points dont j’ai longuement étudié le montage. Je souhaitais en effet que l’écran puisse “glisser” le plus possible vers la droite afin de libérer la place pour mon fils lorsqu’il venait travailler à ma gauche. Je voulais également pouvoir travailler en retrait depuis mon fatboy, ce qui impliquait que le bras soit suffisamment long. La fixation murale retenue permet de bénéficier d’une extension de 50 cm ce qui est largement assez.


Conclusion

J’aime de plus en plus travailler chez moi alors qu’auparavant je détestais ça. Mon bureau me sert désormais à tout faire et j’ai essayé d’optimiser chaque cm².
Ce que j’apprécie le plus c’est de pouvoir changer de position fréquemment afin de ne pas être trop fatigué. J’alterne position assise, debout, la marche et lorsque je fais une pause je m’installe confortablement dans mon fatboy. Je commence souvent ma journée dès 6h30 en marchant à pas rapides pendant 1 heure et en répondant à mes emails ou en faisant ce que d’ordinaire je faisais dans mon canapé le matin. C’est tellement mieux maintenant.

Si vous avez des questions n’hésitez pas à laisser un commentaire. J’y répondrai volontiers.

Tags:

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

2 Comments

  1. Et ça « marche » vraiment de répondre à des mails en étant actif ? J’avoue que ça m’interpelle et que j’essaierai bien, c’est hallucinant les heures qu’on passe sur le cul 🙁

  2. Oui Oui Thierry ! Ça marche vraiment. Et je trouve également que c’est un facteur d’efficacité (pensez à toutes ces bonnes endorphines qui vont envahir votre cerveau quand vous allez commencer à marcher). Plaisanterie mise à part, le fait de marcher vous permets également de structurer votre journée. Faire 1h de marche n’est compatible qu’avec certaines tâches et cela vous force donc à les faire dans le temps imparti. En tout cas moi ça m’aide.

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *