Gagnez de l’argent en répondant à nos enquêtes

Inscrivez-vous dès maintenant !
Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Listminut devient Ring Twice : les dessous du rebranding

Gagnez jusqu’à 50€ en participant à une de nos études de marché rémunérées.

Inscrivez-vous dès maintenant !

Listminut, la plateforme d’échange de services entre particuliers, a changé de nom. Elle est devenue Ring Twice après une opération de rebranding méticuleusement préparée.  Dans un podcast enregistré à la veille de ce changement, Jonathan Schockaert, le fondateur de Listminut / Ring Twice, nous dit tout sur l’origine de ce rebranding, sa préparation et sur les attentes qu’il suscite.

Ring Twice en chiffres

  • 300.000 personnes inscrites sur la plateforme
  • 100.000 prestataires de service inscrits
  • 36.000 prestataires de service réguliers
  • 80% d’acquisition en moins pendant le covid
  • 27 employés
  • business model par abonnement depuis avril 2019
  • 1 à 2 personnes font chaque semaine de leur passion un métier grâce à Ring Twice

Listminut est un projet qui a démarré en 2013 dans une chambre d’étudiant. La startup n’en est plus vraiment une puisqu’elle compte désormais 27 employés. Grâce à elle, des particuliers peuvent offrir ou recevoir des services contre rémunération (bricolage, baby-sitting, ménage, …). Près de 300.000 personnes sont inscrites ce qui en fait une vraie success story.

Nous revenons dans ce podcast sur le parcours de Listminut et les raisons de l’opération de rebranding qui affectera jusqu’à son nom. Listminut s’appellera désormais Ring Twice et les conséquences sont multiples.


Rebranding : un déclic inattendu

Le rebranding de Listminut trouve son origine dans une histoire tout à fait singulière, mais néanmoins récurrente : le contact direct avec les clients. L’entrepreneur est souvent tellement accaparé par son entreprise qu’il en oublie l’essentiel : parler et comprendre ses clients.

C’est exactement de ce que j’appelle le syndrome de la « tête dans le guidon » qu’ont souffert les fondateurs de Listminut. Comme l’explique très bien Jonathan Schockaert, il pensait connaître ses utilisateurs et ne voyait pas l’intérêt de leur parler. Ses co-fondateurs l’ont convaincu de sauter le pas et ce fut une révélation.


Le déclic c’est le moment où on a commencé à rencontrer nos utilisateurs. On était en contact avec nos utilisateurs, et on se disait qu’on les connaissait. En fait non, on ne les connaissait pas.

Jonathan Schockaert, Ring Twice


Pourquoi avoir décidé de changer le nom de Listminut en Ring Twice ?

Dans ce podcast Jonathan Schockaert revient sur les raisons du rebranding et sur l’origine du nom Ring Twice. Le rebranding part d’abord d’un constat, celui que l’aspect humain est central dans la réussite du modèle de Listminut.

Comme l’explique Jonathan Schockaert, la crise du Covid a certainement accéléré les réflexions pour changer de nom. Si Listminut a subi une perte d’acquisition de 80% à cause du Covid, elle a également été le théâtre d’un élan de générosité de sa communauté. Des prestataires de tous horizons, déboussolés par la crise sanitaire, ont proposé bénévolement leur aide.

Au-delà des aspects transactionnels, les prestataires de services constituent donc la vraie valeur ajoutée. Ce sont eux qui sont la face visible de la plateforme lorsqu’ils se rendent au domicile des clients. Le rebranding vise donc à replacer l’importance de la relation humaine au centre du business model de Ring Twice.

Le nom est là pour matérialiser les valeurs qui sous-tendent les relations entre clients et prestataires. Souvent, une vraie relation de confiance s’établit entre eux. Le client accueille le prestataire comme un ami qui « sonne deux fois » pour être reconnu et se faire ouvrir la porte.


Un nouveau nom pour des ambitions internationales

Le changement d’identité vise également à soutenir les ambitions internationales de Ring Twice.

La plateforme s’était déjà lancée sur le marché français (à Paris) en 2016-2017 mais l’opération s’était révélée être un échec.

Avec cette nouvelle identité, Jonathan Schockaert ambitionne de se relancer à la conquête des marchés étrangers dans les 2-3 années à avenir. C’est tout le mal qu’on souhaite à cette belle entreprise pleine de promesses. Son business model est parfaitement réplicable à d’autres marchés avec sans doute quelques adaptations.


Comment Listminut a préparé son rebranding ?

Le projet de rebranding était en réflexion depuis 2 ans. Toutefois il n’était pas prévu de changer de nom. L’attachement à « Listminut », mais également l’impact en matière de SEO, représentaient des obstacles. Avec 50% de l’acquisition, le SEO est en effet le premier canal de Listminut pour trouver des clients.

Jonathan Schockaert rappelle à juste escient que le logo, les visuels et le nom, ne sont que la partie visible de l’iceberg dans une opération de rebranding. Changer d’identité implique beaucoup plus que cela et il est nécessaire de planifier avec minutie tous les détails du projet dans un rétroplanning.

Le choix du moment n’est pas anodin non plus. Dans le cas de Ring Twice, c’est le mois d’Octobre qui a été retenu. Le business de la plateforme est en effet marqué par une certaine saisonnalité (pensez au bricolage et aux travaux dans le jardin à la belle saison). L’activité est encore soutenue au mois d’octobre mais le danger en matière de SEO est moindre. Jonathan explique qu’il est dès lors encore possible de corriger le tir en Octobre si quelque chose venait à rater.

En matière de SEO justement, une personne est en charge de cet aspect à temps-plein depuis 1 mois. La tâche la plus compliquée consiste à contacter un à un toutes les sites web qui ont fait un backlink vers l’ancien site pour le demander de le mettre à jour. Heureusement, la redirection 301 est là pour aider lorsque cela n’est pas possible.

 

 

 

 

 

 

 

 

Étiquettes :

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *