Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Facebook: comment les utilisateurs perçoivent NewsFeed, l’algorithme de curation

Share This Post On

Les algorithmes de curation ne sont pas fondamentalement différents des moteurs de recommandation (voir l’article que nous venons de publier sur le sujet). Ils choisissent ce que vous devez voir, par exemple sur vos murs Facebook.
Deux études ont analysé la perception des utilisateurs de la curation automatisée: Rader et Gray (2015) et Eslami et al. (2015).
Voici comment les utilisateurs perçoivent l’algorithme de curation de Facebook : NewsFeed.

Sommes-nous conscients de l’existence d’algorithmes de curation ?

Le premier résultat intéressant est que la plupart des gens ne sont pas conscients de l’effet de l’algorithme de Facebook.
Eslami et al. (2015) ont constaté que 62,5% des utilisateurs ignoraient que certains « statuts » d’amis pouvaient être cachés par l’algorithme. Cependant Rader et Gray (2015) ont montré que 73% des utilisateurs de Facebook ont avaient l’impression que certains éléments manquaient sur leur fil Facebook.
Ces impressions montrent qu’un voile de mystère cache encore le processus de curation effectué par NewsFeed. Dans cette dernière étude, seulement 20% des utilisateurs ont fait l’hypothèse qu’un algorithme pouvait être à l’origine de ce tri sélectif. Pour les autres 80% aucune explication n’a pu être donnée, ce qui montre qu’un effort d ‘ «éducation» doit encore être fait.

L’utilisation détermine le niveau de sensibilisation

Autre résultat intéressant, les utilisateurs réguliers de Facebook sont plus sensibilisés aux effets du processus de curation. Les utilisateurs fréquents ont compris que NewsFeed filtrait certains contenus. Cette intuition a été acquise grâce à une utilisation régulière et l’observation subjective qui a été faite de l’apparition et de la disparition de certains posts.

Les utilisateurs veulent-ils un autre algorithme de curation ?

Lorsque les utilisateurs ont pris conscience de l’existence d’un algorithme (Eslami et ses collègues ont développé un plugin dénommé FeedVis pour offrir une représentation graphique de l’effet de l’algorithme), 83% ont rapporté un changement de comportement. FeedVis a aiguisé leur curiosité, ce qui constitue une bonne technique de Nudge. Lorsqu’on leur a laissé le choix de composer eux-même leur fil d’actualité Facebook, les utilisateurs ont rectifié la visibilité de 43% de leurs amis.

Conclusion

Il y a peu de doute, sur la base de ces études qualitatives, qu’un supplément d’information est nécessaire pour éduquer les utilisateurs sur le rôle des algorithmes. Il pourrait également être opportun de redonner une plus grande liberté aux utilisateurs afin qu’ils puissent affiner l’effet des algorithmes agissant sur les sites qu’ils visitent le plus souvent.
Si vous voulez en savoir plus, le site Web de l’Université de Harvard contient une vidéo de présentation de l’un des articles cité ci-dessus. Nathan Mathias offre également des explications très détaillées sur le site du MIT.

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *