Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds

Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Un exemple de nudge appliqué à la sécurité routière à Ísafjörður, Islande

Share This Post On

Après avoir lu le livre de Dan Ariely j’ai développé un intérêt pour l’étude des nudges, une sous-discipline de l’économie comportementale (« behavorial economics » en anglais) inventée par George Lowenstein. Voici un exemple de ce que j’ai déjà écrit sur le sujet. L’article d’aujourd’hui a pour biut de vous faire découvrir une technique de nudge utilisée dans une petite ville du Nord-ouest de l’Islande : Ísafjörður.

Pour définir un «nudge» en utilisant mes propres mots je dirais que c’est un design particulier qui oriente les actions d’une personne sans que celle-ci s’en rende compte. L’idée est évidemment de promouvoir par ce biais des actions qui sont bénéfiques pour la société, contribuant ainsi au bien commun. L’exemple le plus célèbre est probablement la mouche qui a été imprimée dans les urinoirs de l’aéroport d’Amsterdam, incitant instinctivement les hommes à la viser, dirigeant ainsi mieux leur «flux» (si vous voyez ce que je veux dire) et réduisant les souillures. Les coûts de nettoyage ont ainsi pu être diminués de manière substantielle.

Depuis mes visites en Islande je suis resté très connecté à ce pays et continue donc de suivre les nouvelles locales (en anglais). J’ai découvert sur le site d’un journal local il y a quelques semaine un article sur Ísafjörður, un village où un passage piétonnier tridimensionnel était en test pour réduire la vitesse des voitures et protéger ainsi les piétons. Depuis de nombreux magazines et journaux ont repris cette information.

Ces passages piétons en trois dimensions peuvent tout à fait être assimilés à une stratégie de nudge puisqu’ils vont induire une réaction instinctive du conducteur qui est positive pour les piétons. Cela m’a immédiatement rappelé un autre exemple célèbre de nudge utilisé pour réduire la vitesse des automobilistes sur le Lake Shore Drive à Chicago. Des lignes de plus en plus rapprochées y ont été peintes dans un virage qui donnait une impression de vitesse, incitant instinctivement les conducteurs à lever le pied.

En cherchant d’autres exemples du même acabit j’ai trouvé pour vous deux exemple tout aussi intéressant : Tout en faisant mes devoirs pour l’article d’aujourd’hui, j’ai également découvert d’autres expériences utilisant le même truc tridimensionnel:

  • une expérience menée à Philadelphie où des casse-vitesse tridimensionnels ont été peints (plus d’informations ici)
  • un système tout à fait similaire à celui islandais, mais testé en Inde sous l’impulsion de deux femmes pleines de créativité (lire plus ici et regarder la vidéo ci-dessous)

 

Image d’illustration : capture écran (copyrights Gusti productions)

Étiquettes : ,

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *