Gagnez de l’argent en répondant à nos enquêtes

Inscrivez-vous dès maintenant !
Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Écrire un article avec l’intelligence artificielle : top ou flop ?

Gagnez jusqu’à 50€ en participant à une de nos études de marché rémunérées.

Inscrivez-vous dès maintenant !

Dans cet article nous vous présentons un benchmark des intelligences artificielles de pour la rédaction automatique de contenu web. Nous avons testé 3 outils de rédaction : AI-Writer, Pro-Rédaction et Simplified. Quelle est la qualité réelle des productions de ces applications ? Est-il vraiment possible de se passer des rédacteurs humains et de confier son contenu web à une intelligence artificielle ? Toutes les réponses à ces questions sont à suivre. Nous vous avons même préparé un tableau comparatif pour tout voir en un clin d’œil. Comme vous le verrez, la puissance créative de l’Humain est encore loin de pouvoir être remplacée.

Si vous n’avez que 30 secondes

  • Les abonnements mensuels d’AI-Writer et de Simplified proposent en moyenne 2 181,2 mots/$
  • 0,49$ : c’est le prix moyen d’un article pour les offres Premium d’AI-Writer et de Pro-Rédaction
  • Pro-Rédaction et Simplified ont les paragraphes les plus originaux : 0% et 1,3% de plagiat contre 18% pour AI-Writer
  • Simplified est un vrai assistant à la rédaction, et n’a pas vocation à remplacer à 100% les rédacteurs web
  • AI-Writer explique bien les concepts de base amenés par le titre, mais avec une facile tendance à divaguer
  • Pro-Rédaction est intéressant pour des bribes de phrase, mais certainement pas pour rédiger un article entier
  • Pas d’offre Freemium pour ces 3 outils, mais plutôt des périodes d’essai avant de passer à un paiement mensuel ou annuel
  • Au final, il n’est pas possible de se reposer uniquement sur les outils d’IA pour la création de contenu

Sommaire


Introduction

Il y a environ deux ans, un blogueur nommé Liam Porr écrivait un article sur la pensée créative. Il y donnait quelques conseils à ses lecteurs pour les aider à stimuler leur productivité et les inciter à arrêter de trop réfléchir. Ce texte traitant de processus cognitifs avait été, en réalité, entièrement rédigé grâce à une intelligence artificielle.

Extrait de “Feeling unproductive? Maybe you should stop overthinking”, par Liam Porr
(source : Adolos)


Mais comment fonctionne la rédaction automatique de contenu ? C’est très simple. Dans la plupart des outils disponibles sur Internet, l’utilisateur se contente de fournir un titre de 100 à 200 caractères pour lancer le processus de rédaction. On attend quelques minutes et c’est prêt ! Un article original, d’un point de vue copywriting, doté de plusieurs paragraphes, et parfois même sourcé, s’affiche alors.

Article sur l’avenir de Netflix en 2022
(source : AI-Writer)


Méthodologie

Pour réaliser notre benchmark, nous nous sommes basés sur des articles de référence consacrés à 3 thématiques distinctes.

Chacune de ces thématiques a été soumise à un algorithme de rédaction. Les résultats ont été évalués à l’aune de l’article original.

Pour évaluer les résultats, nous les avons également soumis à un détecteur de plagiat. Nous avons utilisé Plagiarism Checker de Small SEO Tools.

Interface du “Plagiarism Checker”
(source : Small SEO Tools)


Présentation des fonctionnalités des trois outils de création de contenu

A vrai dire, il n’y a pas deux applications de rédaction automatique de contenu qui se ressemblent ! Chacun a ses propres procédés, ses propres délais, mais aussi une offre unique. Les principaux points de différence se font sur la forme : le nombre de paragraphes, l’inclusion de titres apparents, ou encore les parties et sous-parties retenues par l’IA.

1. AI-Writer

AI-Writer est sans nul doute l’outil le plus accessible sur les 3 plateformes étudiées. Tout nouvel arrivant sur le site doit créer un compte pour pouvoir utiliser les services du rédacteur. La version Lite est valable 7 jours, elle comprend 12 crédits pour rédiger des textes d’une longueur maximale de 500 mots. Tout ce que l’utilisateur doit faire, c’est renseigner un titre d’article, le nombre de mots souhaité, et l’application se charge du reste.

Outil de création de contenu “Research and Write”
(source : AI-Writer)

Ensuite, au-dessus de la section traitement de texte du “SEO-focused Editor”, nous apercevons un score de référencement naturel. Celui-ci indique à l’utilisateur si son article bénéficie ou non d’une bonne répartition des mots-clefs. Cette dernière est importante pour le positionnement sur la première page de Google.

Un score de 100 équivaut à 73,47 % de chances de supplanter tout site concurrent sur les recherches Google
(Source : AI-Writer)

Le délai d’attente est le petit bémol de cette plateforme, puisqu’il faut généralement attendre entre 6 et 8 minutes pour pouvoir avoir accès à l’article final. Les options de personnalisation sont également très limitées. Le nombre de mots est la seule variable sur laquelle l’utilisateur ait la main. Enfin, contrairement aux deux outils suivants, AI-Writer n’est disponible qu’en anglais.

2. Pro-Rédaction

En arrivant sur la plateforme de Pro-Rédaction, l’utilisateur doit avoir les idées claires sur les articles qu’il souhaite mettre en place. Il ne disposera en effet que de trois crédits avant que la version d’essai prenne fin. Cette aide à la rédaction, uniquement disponible en français, est différente d’AI-Writer. Au lieu de fournir un article prêt à l’emploi, Pro-Rédaction offre le choix entre 3 introductions, 3 propositions de plan (plus ou moins détaillées avec des bullet points), ainsi qu’une série de 5 questions/réponses à fournir aux lecteurs de votre blog. Le délai est plus court que pour AI-Writer : maximum 5 minutes d’attente avant de découvrir le texte.

Créer son article avec le “Pro-Rédaction-Tool”
(Source : Pro-Rédaction-Web)

Cependant, le site n’a aucune option de personnalisation : on ne choisit ni le nombre de mots souhaité, ni la nature du texte souhaité.

3. Simplified

Enfin, la dernière plateforme analysée est Simplified. Grâce à ses 3 outils “Design & Videos”, “Content Planner”, et surtout “AI Writer”, c’est de loin le site le plus complet de cet article. L’outil “Long form writer” est un véritable logiciel de traitement de texte disponible en ligne. Il y a de nombreuses options de personnalisation et plus de 50 templates disponibles pour vous aider à concevoir votre article (rédaction du chapeau, synthèse de texte, Google Ads, etc.)

Le “Long form writer” : plateforme de traitement de texte aux multiples fonctions
(source : Simplified)

Ici, l’utilisateur se voit tout de suite offrir un accès de 7 jours à l’offre Premium du site pour pouvoir tester les fonctionnalités disponibles. Près de 21 langues sont disponibles pour la rédaction automatique ! Vous pouvez également choisir 12 tons différents (formel, comique, hypocrite, etc.)

En ce qui concerne la rédaction, l’utilisateur confectionne pièce par pièce son article. C’est donc une plateforme moins automatisée que AI-Writer et Pro-Rédaction. Pour finir, le résultat est livré en quelques secondes. Il n’y a donc pas de délai d’attente comme avec les deux autres plateformes.

Tableau comparatif des offres Premium des rédacteurs de contenu

AI-Writer Pro-Rédaction Simplified
Prix (offre de base) 27,06 €
29 $
6 €
6,43 $
14 €
15 $
Prix (offre intermédiaire) 55,06 €
59 $
14 €
15 $
27,99 €
30 $
Prix (offre haut de gamme) 349,93 €
375 $
29 €
31,08 $
111,98 €
120 $
Nombre de crédits (offre de base) 40 articles
48 000 mots
10 articles 20 000 mots
Nombre de crédits (offre intermédiaire) 150 articles
180 000 mots
30 articles 50 000 mots
Nombre de crédits (offre haut de gamme) 1 000 articles
1 200 000 mots
100 articles illimité
Prix/crédit (offre de base) 0,73$/article
1 655 mots/$
0,60€/article
0,64$/article
1 333 mots/$
1 240 mots/€
Prix/crédit (offre intermédiaire) 0,39$/article
3 051 mots/$
0,47€/article
0,50$/article
1 667 mots/$
1 550 mots/€
Prix/crédit (offre haut de gamme) 0,38$/article
3200 mots/$
0,29€/article
0,31$/article

(Sources : AI-Writer, Pro-Rédaction et Simplified)


Syntaxe, lisibilité et originalité : comment s’en sortent les rédacteurs automatiques ?

Parlons maintenant du cœur du sujet : que valent les articles obtenus grâce à ces rédacteurs de contenu ? Sur les trois outils analysés, on distingue deux tendances.

La première, incarnée par AI-Writer et Pro-Rédaction, propose une expérience très simplifiée. L’utilisateur propose son titre d’article et l’application le rédige entièrement en son nom.

Simplified représente la deuxième tendance. Les utilisateurs ont plus de contrôle. Ils sont incités à mettre bout à bout plusieurs textes générés par le site pour finaliser leur article.

Voyons maintenant les résultats de notre test avec ces 3 outils. Les articles traitent du content marketing, du futur de Netflix suite à ses mauvais résultats trimestriels, et des dernières tendances des crypto-monnaies.

Ce qu’il faut retenir

  • AI-Writer est un outil à privilégier pour tous nos lecteurs férus de référencement naturel, c’est l’outil le moins exigeant des trois plateformes étudiées, et peut donc être un bon point de départ pour la rédaction automatique de contenu
  • Pro-Rédaction montre quelques failles en termes de cohésion, mais aussi quelques qualités sur la forme, il peut être intéressant de s’inspirer de la mise en page et de certaines tournures de phrases de cet outil pour perfectionner vos articles
  • Simplified nous semble être un outil ergonomique et complet, mais aussi bien plus exigeant que ses deux concurrents : il faut passer plus de temps sur Simplified pour compléter son article. Attention aussi à ne pas trop se perdre parmi les nombreuses fonctionnalités.

1. AI-Writer

A la question “Qu’est-ce que le content marketing ?”, l’outil de création de contenu a fourni 5 paragraphes expliquant bien les contours de cette branche du marketing. Au-delà de la simple définition donnée en début de texte, la plateforme parvient même à conseiller les lecteurs sur les bonnes pratiques à mettre en place. Néanmoins, le dernier paragraphe est un peu confus, alors que l’IA cherche à approfondir le sujet :

“On est loin du marketing de contenu de marque, dont l’objectif principal est d’accroître la notoriété de la marque et de nouer des relations avec le public cible. L’intention du consommateur est un élément clé de l’inbound marketing, car les clients potentiels recherchent activement des informations sur la marque. En créant et en diffusant du contenu que les acheteurs trouvent utile, les spécialistes du marketing renforcent la notoriété et la préférence de la marque, ce qui suscite la confiance des consommateurs à mesure qu’ils progressent dans le processus de vente.”

Mis à part cela, la syntaxe est bonne, certaines phrases de l’article sont pertinentes et réutilisables. Seulement, les rédacteurs ne peuvent pas utiliser d’extraits copiés sur d’autres publications. Sur nos 3 articles, AI-Writer a une moyenne de 18% de plagiat, selon le “Plagiarism Checker”, avec une pointe à 23% sur le point hebdomadaire des crypto-monnaies que nous avons sollicité. Attention donc à ne pas utiliser des phrases déjà disponibles sur Internet !

Un score de plagiat trop élevé pour les actualités sur les crypto-monnaies
(sources : AI-Writer et Small SEO Tools)

Enfin, pour les deux autres titres portant sur les mésaventures de Netflix et les crypto-monnaies, nous notons une énorme présence de chiffres pour l’article traitant de streaming (avec des sources correspondantes au fait d’actualité visé !), et un hors-sujet total sur le texte des monnaies virtuelles. Le texte traite en effet des cryptos en général, sans pour autant s’attarder sur les évolutions hebdomadaires des cours des monnaies, ni même sur le lancement de nouvelles cryptos.


2. Pro-Rédaction

Malheureusement, Pro-Rédaction s’est avéré être insuffisant sur de nombreux points essentiels de la rédaction web.

Commençons par le plus évident : certaines phrases sont inachevées.

Nous ne connaîtrons jamais l’origine de l’enthousiasme des investisseurs
(source : Pro Rédaction Web)

De plus, d’autres extraits de texte n’ont tout simplement aucun sens :

Extrait de l’article sur la perte d’abonnés de Netflix au Q1 2022
(source : Pro Rédaction Web)

Malgré cela, si l’on considère que l’utilisateur vient piocher dans les articles proposés par ces outils, alors Pro-Rédaction reste une plateforme intéressante. Les scores de plagiat des articles du site sont très faibles : 0% pour Netflix et les cryptos, et 4% sur le thème du content marketing. Aussi, l’idée de 5 réponses à une FAQ est très judicieuse, le tout étant exécuté de manière claire.

Contrairement à AI-Writer, Pro-Rédaction a plutôt bien réussi l’exercice corsé du point hebdomadaire pour les cryptos (bien que les valeurs avancées fussent, de toute évidence, obsolètes) :

Le Libra a été annoncé il y a 2 ans, et le XRP a depuis doublé de valeur
(source : Pro-Rédaction-Web)

3. Simplified

Les résultats de Simplified sont plutôt positifs.

Premièrement, la rapidité de l’IA est impressionnante. Cela vaut aussi bien pour les idées de titres, les propositions de plan, que pour le corps de texte. De surcroît, pour chacune de nos requêtes, le système nous laisse le choix entre deux paragraphes de taille différente.

Proposition de chapeau pour l’article des crypto-monnaies
(source : Simplified)

Ensuite, les excellents scores d’originalité de Simplified rassurent l’utilisateur. Il peut emprunter les termes de la plate-forme en toute tranquillité.

Score parfait, les paragraphes sur le content marketing sont 100% originaux
(source : Small SEO Tools)

Bien sûr, le vaste choix de personnalisation pour rédiger son propre texte est très gratifiant et apprécié.

En termes de contenu, Simplified s’en sort bien sur les trois articles. C’est (presque) parfait sur la forme, même si le fond reste parfois à notre charge (comme pour Pro-Rédaction, on retrouve des données fausses sur les crypto-monnaies). Le logiciel a bien compris la notion de “gazette” hebdomadaire, mais les informations choisies datent d’il y a plusieurs mois.

Néanmoins, il y a aussi du négatif chez Simplified. Il est assez frustrant pour l’utilisateur de voir que la version d’essai est de très courte durée. Aussi, on passe finalement plus de temps à fabriquer l’article que sur les deux autres outils.

Certes, nous avons énormément de langues à disposition, mais quelques erreurs de formatage viennent ternir l’apparence du paragraphe. Les scores de plagiat varient également selon la langue : on atteint environ 10% de texte plagié avec des paragraphes français, par exemple.

Une belle faute dès le titre pour l’article sur Netflix
(source : Simplified)

Enfin, certaines phrases sont parfois incomplètes, comme pour Pro-Rédaction, ce qui oblige l’utilisateur à se diriger vers la deuxième version de paragraphe proposée.

Ce paragraphe combine information trop ancienne et phrase incomplète pour l’article que nous avons demandé sur les cryptos
(Source : Simplified)


Conclusion

En somme, les intelligences artificielles de rédaction de contenus ne sont pas encore parfaites. A l’heure actuelle, elles ont surtout vocation à accompagner le rédacteur humain, plutôt que de le remplacer. Les intelligences artificielles n’ont pas acquis toutes les subtilités du langage humain, et elles ont des progrès à faire pour la collecte d’informations sur un sujet donné.

 

 

Étiquettes :

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *