Gagnez de l’argent en répondant à nos enquêtes

Inscrivez-vous dès maintenant !
Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Update # 2 sur notre nouveau projet « pop-up stores »

Gagnez jusqu’à 50€ en participant à une de nos études de marché rémunérées.

Inscrivez-vous dès maintenant !

Comme nous l’annoncions la semaine dernière, nous sommes en train de finaliser un projet permettant d’obtenir un aperçu toujours à jour des meilleurs magasins pop-up dans le monde.
Cette initiative est une sorte de POC (« Proof Of Concept » ou prototype en français) pour tester nos idées et notre méthodologie avant de lancer un site plus ambitieux et complet sur toutes les idées novatrices, créatives et les innovations dans le monde du détail. Nous avons choisi le monde du détail à dessein, car ce secteur est en ébullition continuelle et représente environ 50% des entreprises. Nous avons également expliqué dans cet article pourquoi nous pensons que l’observation des tendances dans la vente au détail est important à des fins d’étude de marché.

Étape 1 atteinte : la carte interactive des pop-up stores fonctionne et est à jour

Réaliser la carte Google était un défi en soi. Comme nous l’avons expliqué dans l’article de la semaine dernière, la version gratuite de cet outil n’était pas assez puissante pour répondre à nos besoins. Elle est limitée à une « layer » (un calque en français) et à 100 points. Bien que nous n’ayons pas à tout instant 100 magasins pop-up intéressants à afficher (nous sommes assez sélectifs), l’affichage des boutiques éphémères ayant fermé allait très rapidement dépasser les 100 points autorisés par Google.
Nous avons pensé qu’il serait en effet dommageable de ne permettre aux visiteurs que de visualiser les magasins ouverts, et que certains pourraient trouver un intérêt à consulter également les magasins popup ayant fermé. Ces magasins seront donc déplacés dans un calque spécifique.
Pendant les premières semaines du projet nous nous sommes également attelés à définir des sources fiables pour notre veille marketing et à construire une première version de la base de données. Cela comprenait entres autres la définition des critères de sélection, critères qui, je dois l’avouer, restent encore un peu subjectifs à l’heure actuelle.

Étape 2: la rédaction des premiers articles sur les pop-up stores actuellement ouverts

Lors de la sélection des premiers magasins figurant sur la carte Google, nous avons également identifié les initiatives que nous pensions devoir mériter un article spécifique. Nous avons déjà une liste d’une cinquantaine de magasins sur lesquels écrire, et avec une moyenne de 100 mots par article et deux langues pour la rédaction, vous voyez que nous avons du pain sur la planche.
Rassembler les images pour illustrer les articles est aussi un défi en soi; nous sommes très respectueux des droits d’auteur et tentons d’abord d’obtenir une autorisation avant de publier une photo sur le site. Cela nécessite un travail préliminaire et souvent des relances. La plupart des sites que nous connaissons ne s’embarrassent pas de ces formalités et publient généralement des images sans autorisation préalable. Avec ce projet, nous voulons tester s’il est possible de construire un site web intéressant et informatif en suivant toutes les règles au pied de la lettre.
Pour finir nous avons demandé à deux relecteurs (l’un de langue française, l’autre anglophone) de lire et de corriger chaque article avant sa publication ; un contrôle indispensable pour garantir la qualité de l’information sur le site.

Étape 3: enrichir le site et améliorer nos outils de veille

La dernière étape sera d’enrichir progressivement le site avec des articles sur des pop-ups stores remarquables par leur conception, design ou autre … mais qui ont déjà fermé. La partie la plus frustrante des boutiques éphémères est justement qu’elles le sont (éphémères).
En parallèle, nous aurons aussi à affiner notre stratégie de veille marketing. Il s’agit d’un effort d’amélioration continue qui est nécessaire pour diminuer la charge de travail requise pour la sélection des magasins (actuellement nous passons en revue 30 informations par jour et moins de 50% fait le l’objet d’une validation.

Conclusion

Une fois de plus ce projet a été très enrichissant pour nous. Au lieu d’externaliser la réalisation, nous avons cette fois-ci préparé tout par nous-mêmes (SEO, conception, …) et avons laissé un tiers l’exécuter pour nous (pour un prix très compétitif) en Inde. Nous n’avons évidemment pas assez d’expérience avec la réalisation de sites web (ce n’est certainement pas notre cœur de métier), mais nous sommes convaincus que la sous-traitance en Inde (ou ailleurs) doit être réservée à des projets simples et très bien préparés. Vous devez éviter par tous les moyens les discussions techniques et conceptuelles (nous avons dû avoir certaines discussions de ce type au cours du développement et l’expérience a été assez pénible) et tout préparer à l’avance pour que le travail se borne à une simple exécution. Le temps que vous aurez mis dans la préparation sera économisé dans la phase de développement et votre retour sur investissement n’en sera que meilleur.

Tags: , , ,

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *