Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Italie : une entreprise sur 50 en procédure de redressement

Partager cet article sur

La crise n’épargne personne et surtout pas l’Italie. La vérité cachée par le précédent gouvernement commence seulement à éclater au grand jour et la rigueur du plan du gouvernement Monti est là pour rappeler toute la gravité de la situation.

Les entreprises, et les PME en particulier, sont les premières à en souffrir dans un pays qui en compte deux fois plus qu’en France. L’entrepreneuriat y est une tradition mais reste fragile car ce sont surtout les TPE qui sont légion. Ces dernières restent familiales, fragmentées et donc plus fragiles.

Les dernières statistiques montrent qu’actuellement 1 entreprise italienne sur 50 (soit 2%) est sujette à une procédure judiciaire de redressement ou de liquidation. En début d’année les journaux italiens ont d’ailleurs repris dans leurs colonnes le chiffre de 34000. C’est le nombre d’entreprises au bord de la faillite actuellement et qui viendrait se rajouter aux statistiques déjà inquiétantes de la péninsule. Ce chiffre est à comparer aux statistiques belges par exemple. Dans le Royaume, un peu plus de 1000 entreprises font faillite chaque mois.

Plusieurs pays, parmi lesquels la Belgique, avaient décidé de l’octroi d’aides exceptionnelles pour soutenir les PME en difficulté. Je me demande quel sort sera réservé à ces aides sachant que les budgets devront être réduits et les dépenses drastiquement limitées pour contrer le déficit public. Quelle est dès lors la meilleure solution : soutenir artificiellement avec l’argent public des entreprises devenues non concurrentielles, ou laisser ces dernières mourir et espérer de voir éclore une nouvelle génération d’entrepreneurs modernes et mieux armés ?

Mon avis :

Je n’ai pas la réponse à cette question mais ce dont je suis sûr c’est qu’il n’y a pas de bonne réponse à cette question. J’ai peur qu’en définitive ce soit une décision arbitraire, comme au temps de la Rome Antique, qui décide avec un pouce levé ou un pouce abaissé, de la destinée de milliers de PME en piteux état.

 

Étiquettes :

Auteur: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Partager cet article sur

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *