Earn money by answering our surveys

Register now!

[Podcast] Typewise souhaite faciliter la saisie de texte sur smartphones

Earn up to 50€ by participating in one of our paid market research.

Register now!

Typewise est une tech start-up lancée par David Eberle et son associé Janis Berneker avec l’idée d’aider les utilisateurs de smartphones en facilitant la saisie de texte. Cette aventure entrepreneuriale s’avère être particulièrement riche en rebondissements.

Découvrez cette aventure entrepreneuriale dans ce nouveau podcast.

Sommaire

L’idée à retenir absolument

En tant qu’entrepreneur, il faut savoir être persévérant et savoir rebondir. Typewise ne s’est pas fondée en un jour et est d’ailleurs toujours en train de s’enrichir. La patience fait donc partie des vertus dont doivent disposer les jeunes entrepreneurs.



genèse de l'idée entrepreneuriale

La genèse de l’idée entrepreneuriale

La genèse de l’idée de Typewise vient de plusieurs constats :

  • Nous utilisons toujours des claviers ayant été conçus au 19ème siècle pour utilisation de nos 10 doigts. Or, le smartphone implique uniquement l’utilisation des 2 pouces.
  • 1/5 mots tapé sur un smartphone comporte une faute (d’orthographe ou de frappe)
  • Ces fautes ont un impact sur notre image et les corriger prend du temps
  • De nombreux utilisateurs préfèrent écrire un texte, e-mail ou même un message sur un ordinateur plutôt que via leur smartphone
  • Il reste, pour la majeure partie, plus intéressant de taper sur un ordinateur que sur un smartphone en termes de temps.

Notre co-fondateur Janis m’a contacté avec l’idée de designer un clavier [pour smartphones]

Typewise n’est pas la première entreprise à s’être lancée dans l’élaboration d’un clavier plus approprié pour les smartphones.

2 problématiques liées aux claviers actuels pour une utilisation sur un smartphone

  1. L’organisation des lettres et signes
  2. L’espace entre ces derniers

Le clavier d’un smartphone est plus petit, et l’avantage de réorganiser les touches est que la distance à parcourir avec les doigts est réduite.

Or, les co-fondateurs se sont vite rendu compte que réorganiser les touches ne serait pas suffisant et que cela pourrait avoir une forte incidence sur le nombre de prospects.

L’auto-correcteur

L’auto-correcteur est un avantage de taille pour les utilisateurs. David Eberle explique toutefois que des difficultés sont rencontrées, notamment lorsque les utilisateurs écrivent des mots que le correcteur orthographique ne connaît pas.

Un bel exemple est donné pour la Suisse germanophone dont la langue, qui diffère de l’allemand traditionnel, n’est présente dans aucun dictionnaire. Cela rend la correction automatique compliquée et peu pertinente.


validation de l'idée entrepreneuriale

La validation de l’idée entrepreneuriale

Les co-fondateurs de la start-up ont lancé une première phase d’étude de marché pour faire valider leur idée entrepreneuriale. En récoltant des retours d’utilisateurs, notamment via des questionnaires et entretiens, ils ont ainsi pu détecter les soucis rencontrés sur les claviers de smartphones.

La deuxième phase a été de lancer un proof-of-concept sur Android pour définir les objectifs techniques de création d’un clavier numérique.

[L’objectif était de] résoudre ces problèmes avec notre solution.


démarrage de la startup

Le démarrage

Une fois la phase de validation de l’idée entrepreneuriale terminée, les co-fondateurs de Typewise ont lancé une campagne de crowdfunding sur Kickstarter pour plusieurs raisons :

  • Générer des fonds afin de pouvoir réinvestir dans le produit
  • Vérifier l’intérêt du marché et des consommateurs pour un tel produit
  • Couverture presse

David Eberle annonce que 800 personnes les ont soutenus dans cette campagne qui a finalement rapporté 15 000 euros.

L’application et son utilisation

  • A l’achat, l’application coûtait 2 dollars. Aujourd’hui, elle est gratuite et permet aux utilisateurs d’accéder au clavier de base.
  • Une option premium est disponible pour 25 euros (achat unique) et donne accès à des options supplémentaires.

Ce modèle semble particulièrement bien fonctionner aux États-Unis, où les utilisateurs et consommateurs sont habitués à ce type de business model. David Eberle remarque une résistance du marché européen qui serait moins habitué à ce modèle.

[L’application a eu une] belle traction dans la première semaine [avec] des 10aines de milliers de téléchargements.

Toutefois, le chemin n’a pas été sans encombre puisque David Eberle explique que la start-up a connu des difficultés pour lever des fonds. De plus, la compétition semble acharnée avec Google et Apple qui ont grandement améliorer leurs claviers et leur correcteurs automatiques.


phase de décollage de l'entreprise

Le décollage

La start-up a pu décoller peu à peu, notamment grâce à l’implication de Typewise dans un programme pour start-up du gouvernement suisse. Cette expérience leur a permis d’être épaulés par des experts. David Eberle explique toutefois qu’après un an, il leur faut faire entrer des fonds et de la liquidité dans la société. Suite à cette expérience, ils pitchent leur idée à des investisseurs qui s’engagent avec eux.

C’était énorme psychologiquement, parce que c’était la première fois qu’une tierce partie a vraiment cru en nous, et ne l’a pas seulement dit mais nous a donné quelque chose.

L’impact du recrutement dans le décollage

La phase de décollage de Typewise a notamment été alimentée par le recrutement d’un développeur professionnel début 2019.

Il a fallu, pour les deux co-fondateurs, investir de leur poche pour continuer l’aventure et faire florir leur idée. Fin 2019, ils commencent à travailler à plein temps sur le projet.

Pour David Eberle, les RH sont un sujet essentiel à la croissance d’une entreprise. Il exprime l’importance d’être polyvalents en tant que start-uppers, mais aussi de savoir engager des personnes compétentes pour permettre de faire avancer le projet.
Pour ce faire, la Suisse est une mine à talents sortis tout droit des écoles polytechniques per exemple. Pour Typewise, cet investissement n’était toutefois pas envisageable et la start-up s’est orientée vers un recrutement européen avec par exemple l’équipe de développement de l’application à Belgrade (Serbie).

À ce stage, il faut avoir la bonne équipe, et je pense que les bonnes personnes accomplissent de grandes choses.


le futur de la startup

Le futur

L’objectif de Typewise est de devenir profitable dans les années qui arrivent pour pouvoir continuer d’investir et avoir un impact sur la qualité des expériences utilisateurs.

[Nous souhaitons] injecter plus d’argent dans le développement, la croissance de l’entreprise et commencer à travailler avec des entreprises, des partenaires sous licenses, en direct avec les OEMs, les constructeurs de smartphones…

Les objectifs pour le futur

  • 1 million d’utilisateurs
  • Une entreprise profitable
  • Augmentation du taux d’utilisateurs premium

Un podcast pour vous aider à développer votre start-up

En 2020 nous changeons le format de nos podcasts. L’objectif est de vous aider à développer votre start-up en vous fournissant des informations pertinentes sur des sujets précis.

Nos podcasts sont désormais découpés en chapitres de +/- 3 minutes. Chaque chapitre est consacré à une thématique ou une phase de développement précise. Vous pouvez donc écouter l’entièreté du podcast ou choisir de n’en écouter qu’une partie en choisissant directement celle qui vous intéresse le plus.

Images d’illustration : shutterstock

Tag:

Submit a Comment

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *