Earn money by answering our surveys

Register now!

Fintech : bilan de l’année 2020, levées de fond, tendances [Interview]

Earn up to 50€ by participating in one of our paid market research.

Register now!

Dans cet article nous faisons le bilan de l’année 2020 pour les fintech avec Xavier Corman, l’administrateur de FinTech Belgium. Nous abordons dans la première partie l’impact de la crise du Covid sur les activités des fintech (et en particulier les levées de fonds) avant de débattre des tendances en matière d’insuretech, regtech et accountingtech.

Xavier Corman réagira ensuite à une position d’Ana Botin (CEO Santander) sur la place des startups dans l’écosystème de l’innovation et le respect des règles du business. Les mastodontes du secteur de la finance peuvent-ils encore proposer des innovations disruptives ? C’est tout l’enjeu de la question.

Pour finir Nous aborderons le lancement du FIRe-Hub à Bruxelles, un espace de 7000m² dédié aux startups du secteur de la „digital finance“. En pleine crise du Covid ce choix a de quoi étonner et Xavier Corman nous expliquera les motivations de FinTech Belgium pour se lancer dans un tel projet.


Tendances sur le marché des Fintech et impact du Covid

L’évènement marquant de 2020 en matière de levée de fonds auront été les 250m d’Euros obtenus par Unified Post. Malgré la crise du Covid les levées ont été nombreuses, plus que les années précédentes d’ailleurs.

Sur l’ensemble de l’année 2020, on clôture avec des levées de plus de 350 millions d’euros. Si on compare à 62 millions en 2019 ou même 57 millions en 2018, et même si on retire l’effet Unified Post, on reste quand même dans un millésime assez exceptionnel.

D’autres part, en dépit du contexte difficile, des sociétés continuent de se créer sur le secteur des fintech. Le bilan que nous faisions en plein premier confinement avec des startups parisiennes a été également ressenti en Belgique. Mais très vite les fondamentaux ont repris le dessus. Si les levées de fonds en cours au mois de Mars 2020 ont été rendues difficiles par la crise, dès juin 2020 la situation est revenue à la normale voire s’est accélérée. Comme le souligne Xavier Corman, il reste en effet beaucoup d’argent sur le marché, ce qui attire de nouveaux entrants (les effectifs de FinTech Belgium ont d’ailleurs augmenté de 10% en 2020).

Faisons de la régulation une source de plus-value.

Xavier Corman, administrateur FinTech Belgium


Émergence de la RegTech

Le terme de „digital finance“ remplace de plus celui de fintech. Au sein de ce courant de la digital finance ont émergé, ces derniers mois, de nouvelles verticales déjà bien représentées chez FinTech Belgium :

  • Insuretech : digitalisation des services et produits d’assurance
  • Accountingtech : digitalisation des services comptables (qui a dit que les comptables seraient un jour remplacés par l’intelligence artificielle ?)
  • Regtech : courant qui tire partie des évolutions de la régulation

Xavier Corman reconnaît que les verticales Insuretech, Accountingtech et Regtech sont en retard sur la fintech classique, ce qui ne fait qu’augmenter les opportunités pour les startups qui se lancent dans ces niches.

Il y a eu 15 à 20% de nouveaux acteurs [sur le marché de la fintech] en Belgique sur une année

Pour Xavier Corman, la place de FinTech Belgium à Bruxelles est un levier pour les acteurs de la Regtech. Bruxelles est en effet le cœur de la régulation, un vrai moteur de croissance et de valeur ajoutée pour ceux qui savent se saisir de ces opportunités.


Les startups sont-elle les seules à pouvoir encore innover dans le secteur de la digital finance ?

Xavier Corman souligne que les grandes banques savent innover mais ont plus de mal à disrupter leur marché. Quand une vraie disruption arrive sur le marché, les grandes copient ou achètent. Même si les banques acquièrent les technologies de startups pour les pousser plus loin, force est de constater que certaines banques traditionnelles se sentent lésées par rapport aux startups. En témoigne la sortie d’Ana Botín, la patronne de la banque espagnole Santander, qui y voit (en lisant entre les lignes) une concurrence déloyale.

Cette réglementation favorise désormais les entreprises technologiques par rapport aux banques.

Ana Botín, CEO Santander

Xavier Corman plaide lui pour la proportionnalité das la manière dont les entreprises sont contrôlées et le secteur régulé. La Commission Européenne et les autorités ont compris que la régulation, mal appliquée, pouvait étouffer l’innovation. „Faisons de la régulation une source de plus-value“ déclare-t-il, citant le RGPD (voir ici notre étude sur les effets du RGPD) et PSD2 qui permet de relier les données des clients à l’échelle d’un continent.


Lancement du FIRe-Hub de FinTech Belgium

Pour finir ce podcast nous revenons avec Xavier Corman sur ce qui sera certainement le point focal de l’actualité de FinTech Belgium en 2021 : le lancement d’un espace physique de 7000m² au coeur de Bruxelles. Le FIRe-Hub, c’est don nom, réunira les acteurs de la fintech belge et étrangère au sein d’un même espace et facilitera l’innovation à quelques encablures des grands centres de décision européens.

 

 

 

 

Schlagwörter: ,

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l'agence d'études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l'e-commerce, le commerce de proximité, l'HoReCa et la logistique. Il est également chercheur en marketing à l'Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques. Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Share This Post On

Kommentar absenden

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.