Gagnez de l’argent en répondant à nos enquêtes

Inscrivez-vous dès maintenant !
Le blog de la société IntoTheMinds
Conseils en Data & IT

De 7 à 3 degrés de séparation

Gagnez jusqu’à 50€ en participant à une de nos études de marché rémunérées.

Inscrivez-vous dès maintenant !

En 1969, Jeffrey Travers et Stanley Milgram menèrent une expérience sur les degrés de séparation entre être humains. Vous avez forcément entendu parler de leurs résultats: les êtres humains ne sont séparés par 6 degrés de relations sociales. En d’autres termes, prenez deux personnes au hasard sont reliées par une chaîne de 6 personnes.

Quarante ans plus tard Leskovec et Horvitz (2007), du Microsoft Research Centre, conclurent que les êtres humains étaient en fait séparés par 7 degrés de relations.

6 ou 7 liens entre les êtres humains?

Cette différence vient d’une particularité peu connue de l’expérience de Travers et Milgram. Leurs conclusions reposaient en effet sur un échantillon de 296 personnes habitant dans le Nebraska et Boston; un échantillon qu’on peut qualifier de relativement petit. Leskovec et Horvitz quant à eux analysèrent 30 milliards de conversations entre 240 millions de personnes. Voilà ce qu’on peut appeler du Big Data. Il en résulte une meilleure précision et un plus petit intervalle de confiance en ce qui concerne les résultats. Si nous voulions parler un peu technique, nous noterions que Travers et Milgam mentionnaient dans leur article de 1969, que l’échantillon du Nebraska avait une distribution 6,1 relations sociales tandis que celui de Boston n’atteignait que 4,6. Leskovec et Horvitz concluèrent quant à eux que le nombre moyen de liens entre deux individus était de 6,6.

Plus que 3,5 liens en 2016 !

Quelque chose d’incroyable arriva en Septembre 2006: Facebook. Soudain, les êtres humains devinrent beaucoup plus connectés les uns aux autres. Et le résultat de cette inter-connectivité accrue fut présentée le 4 Février 2016 par le département de recherche de Facebook. Et devinez quoi … le nombre moyen de liens a chuté à seulement 3,5 !

Conclusion

La première chose que l’on puisse dire est que, entre 1969 et 2007, les progrès du Big Data ont permis d’améliorer la précision sur le nombre de degrés de relations sociales séparant deux êtres humains. le nombre de degrés de séparation a baissé ensuite considérablement à partir de l’émergence des médias sociaux et de Facebook en particulier.

Étiquettes :

Author: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas is de directeur van de marketing agentschap IntoTheMinds. Hij heeft speciaal interesse voor e-commerce, retail, HoReCa en supply-chain projecten. Hij is ook een onderzoeker aan de Vrije Universiteit Brussel en werkt ook als coach voor meerde publieke organisaties. Hij verwelkomt Linkedin uitnodigingen : gelieve gewoon een paar woorden toe te voegen en uit te leggen waarom U wilt connecteren.

Share This Post On

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *