Le blog de l'agence marketing IntoTheMinds
Etude de marché et coaching d'entrepreneurs

Voici ce que j’ai fait pour me libérer des réseaux sociaux

Partager cet article sur

Peut-être avez-vous lu mon billet de la semaine dernière (le premier de l’année) dans lequel j’expliquais vouloir maîtriser mon temps et me libérer de l’addiction des réseaux sociaux.

Mon plan d’attaque pour me libérer de l’addiction des réseaux sociaux

Voici ce que j’ai fait et qui me permet déjà de voir des changements dans ma routine quotidienne :

  • supprimer Facebook de mon smartphone (sur ma tablette, que j’utilise uniquement le soir, je l’ai relayé au dernier écran)
  • désactiver les notifications pour toutes les autres applications sociales (twitter, hootsuite, linkedin) ainsi que pour Youtube
  • relayer youtube vers le dernier écran de mon smartphone
  • Déplacer des applications utiles comme Medium, Arte vers le premier écran de mon smartphone

Et ça marche ! C’est incroyable à quel point j’ai pu réduire mon utilisation de Facebook et d’autres applications inutiles (en fait c’est surtout Facebook qui me faisait perdre un temps incroyable). J’aurais aimer que des statistiques soient disponibles pour vous en montrer l’effet.

Retour à une vie plus saine

Je ne dis pas qu’on peut se libérer des réseaux sociaux sans un minimum d’autodiscipline. Mais les étapes mentionnées ci-dessus m’ont grandement aidé à me recentrer sur ce qui est important pour moi : la lecture, l’écriture (et pas seulement pour des raisons de référencement) et la réflexion.
J’ai aussi eu la chance de tomber sur les articles de Patrick George, un neurochirurgien qui écrit sur le fonctionnement de notre cerveau et donne quelques conseils utiles sur Linkedin sur la façon d’en tirer le meilleur parti en fonction de l’heure de la journée. Dommage que ses articles ne soient disponibles qu’en français.

J’ai donc retrouvé l’énergie de reprendre mon ancienne routine, c’est-à-dire commencer ma journée plus tôt que d’habitude en lisant des choses un peu compliquées et en couchant mes réflexions par écrit. Jusqu’à présent cette routine m’a permis d’écrire 1 billet chaque jour. J’ai également été en mesure d’écrire un guide pratique sur la réalisation des études de marché de 10000 mots que je vais publier dans les prochaines semaines en 10 épisodes successifs.
Le problème auquel je suis confronté maintenant, c’est que j’ai écrit tellement de choses qu’il faut tout traduire, ce qui s’ajoute à la pile de travail que j’avais déjà avant.

Étiquettes : ,

Auteur: Pierre-Nicolas Schwab

Pierre-Nicolas est Docteur en Marketing et dirige l’agence d’études de marché IntoTheMinds. Ses domaines de prédilection sont le BigData l’e-commerce, le commerce de proximité, l’HoReCa et la logistique.
Il est également chercheur en marketing à l’Université Libre de Bruxelles et sert de coach et formateur à plusieurs organisations et institutions publiques.

Il peut être contacté par email, Linkedin ou par téléphone (+32 486 42 79 42)

Partager cet article sur

Envoyer un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *